"Une internationale du genre humain"

Avec un texte vivifiant, Raoul Vaneigem vient commémorer "l'Internationale" en prolongeant de ses mots l' hymne sublime de l'émancipation des travailleurs que le Communeux Eugène Pottier avait écrit il y a cent-cinquante ans dans sa mansarde à Montmartre : c'était l'appel du 18 juin 1871...

"La moindre bouffée où la vie se respire apporte le souffle du grand large. Tout s'ouvre. L'irrésistible attrait des passions qui nous animent efface d'un coup de serpillière les recruteurs de la mort rentabilisée.

N'est-il pas probable que la joie retrouvée du vivre ensemble manifeste son dégoût des comportements sclérosés, du puritanisme, du cynisme étatique qui, ayant fait de la santé un marché, tue nos immunités sous couvert de les préserver ?

Nous sommes à l'orée d'un gigantesque basculement. Il résulte paradoxalement d'une lente pris de conscience qui sensibilise les individus à la richesse de leur subjectivité créatrice. Celles et ceux qui n'ont plus d'autre réalité tangible qu'une existence chaque jour appauvrie par la glaciation capitaliste découvrent telle une arme secrète cette volonté de vivre irrépressible qui les tient debout. Nous avons trop à nous préoccuper d'une vie à construire pour nous soumettre aux injonctions du marché...

L'ordre chaotique mondial repose sur trois ou quatre évidences crapuleuses qui gèrent nations et continents en les coupant de leur réalité vivante, en les traitant de manière abstraite. Quels sont ces mécanismes, aussi rudimentaires qu'efficaces, qui déterminent nos mentalités et nos comportements ? La prédation, la guerre concurrentielle du profit et l'identification de la liberté vitale aux libertés marchandes.

Le basculement en cours implique un retour à la base qui sape et éradique la structure hiérarchique. Il rend caduque l'échelle du haut et du bas où les générations se cramponnent depuis si longtemps avec l'incertaine conviction de s'élever ou de déchoir.

La diversité des insurrections mondiales est issue d'une expérience commune et poétique : vivre ensemble en quête d'une harmonie toujours improbable et néanmoins possible.

La simplicité de notre démarche tient à quelques banalités de base : priorité absolue à l'être humain, refus des chefs et des mandataires auto-proclamés, rejet des appareils bureaucratiques, politiques et syndicaux."

Nb/ un célèbre "appel du 18 juin" peut en cacher un autre...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.