Vingtras
historien,auteur-réalisateur de films
Abonné·e de Mediapart

2291 Billets

2 Éditions

Billet de blog 20 oct. 2021

Cautériser les plaies du passé colonial...

Comment peut-on aujourd'hui ignorer l'empoisonnement mémoriel consécutif à la colonisation ? Puisque ce passé semble toujours difficile à passer, pourquoi ne pas regarder l'histoire en face en acceptant les travaux des historiens ?

Vingtras
historien,auteur-réalisateur de films
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Dans un ouvrage courageux et salutaire, intitulé "le venin dans la plume", Gérard Noiriel a fait une étude comparative des textes d'Edouard Drumont, l'auteur du best-seller "La France juive" qui a été le fer de lance de la virulente campagne anti-sémite aux cours de "l'Affaire Dreyfus", et les imprécations d'Eric Zemmour contre les musulmans.

Prenant appui sur des arguties historiques basées sur de sordides idées reçues, il a pu ainsi démontrer qu'il était possible de mystifier toute une frange crédule de la population en lui faisant avaler des couleuvres !

Pour contrer ce puissant flux de mensonges, ceux qu'on a appelé "les intellectuels" au début du XXe siècle, ont multiplié les déclarations et les prises de la parole publique afin de faire apparaître "l'intolérable vérité"*...et ils ont eu gain de cause en triomphant de l'injustice et de l'obscurantisme raciste.

L'empoisonnement mémoriel est l'un des adjuvants de l'histoire du temps présent : il permet de mieux comprendre l'événementiel. Il me semble pertinent par exemple de rappeler que l'existence du phénomène Le Pen est l'une des conséquences de la tragédie algérienne...en offrant aux pieds-noirs spoliés un espace de refus.

Aujourd'hui où nous sommes obligés de payer l'ardoise de la colonisation, nous affrontons l'empoisonnement mémoriel qui a été induit par les guerres coloniales, avec toutes les séquelles que cela comporte, y compris pour les enfants et petits enfants d'immigrés dont l'imprégnation culturelle a perduré malgré la succession des générations.

C'est pourquoi il est absolument indispensable de faire toute la lumière sur la réalité historique de ce passé douloureux, en l'enseignant et en organisant des débats à son sujet : la cohérence d'une société plurielle en dépend !

Comme le disait un grand poète anarchiste : 

Avec le temps va, tout s'en va...

Jean A.Chérasse

* cf mon film "Dreyfus ou l'intolérable vérité"

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Économie
Marchandisation du virtuel : la fuite en avant du système économique
Les NFT, ces jetons non-fongibles qui garantissent la propriété exclusive d’un objet numérique, et le métavers, sorte d’univers parallèle virtuel, sont les deux grandes tendances technologiques de 2021. Mais ce sont surtout les symptômes d’un capitalisme crépusculaire.
par Romaric Godin
Journal
Le fonds américain Carlyle émet (beaucoup) plus de CO2 qu’il ne le prétend
La société de de capital-investissement, membre d’une coalition contre le changement climatique lancée par Emmanuel Macron, affiche un bilan carbone neutre. Et pour cause : il ne prend pas en compte ses actifs dans les énergies fossiles. Exemple avec l’une de ses compagnies pétrolières, implantée au Gabon, Assala Energy.
par Michael Pauron
Journal — Santé
Covid long : ces patientes en quête de solutions extrêmes à l’étranger
Le désespoir des oubliées du Covid-19, ces Françaises souffrant de symptômes prolongés, les pousse à franchir la frontière pour tester des thérapies très coûteuses et hasardeuses. Dans l’impasse, Frédérique, 46 ans, a même opté pour le suicide assisté en Suisse, selon les informations de Mediapart.
par Rozenn Le Saint
Journal
À Hong Kong, Pékin met les médias au pas
En moins de vingt ans, l’ancienne colonie britannique est passée de la 18e à la 80e place dans le classement mondial de la liberté de la presse de Reporters sans frontières (RSF). De nombreux journalistes partent ou s’apprêtent à le faire, tandis que d’autres ont décidé de résister.
par Alice Herait

La sélection du Club

Billet de blog
Ne nous trompons pas de combat
À quelques jours du scrutin du 12 décembre, il importe de rappeler quel est le véritable objet du combat indépendantiste dans notre Pays. Ce n’est pas le combat du FLNKS et des autres partis indépendantistes contre les partis loyalistes. Ce n’est même pas un combat contre la France. Non, c’est le combat d’un peuple colonisé, le peuple kanak, contre la domination coloniale de la République française qui dure depuis plus d’un siècle et demi.
par John Passa
Billet de blog
Lettre ouverte à Sébastien Lecornu, Ministre des Outre mer
La Nouvelle-Calédonie connaît depuis le 6 septembre une dissémination très rapide du virus qui a provoqué, à ce jour, plus de 270 décès dont une majorité océanienne et en particulier kanak. Dans ce contexte le FLNKS demande le report de la consultation référendaire sur l'accession à la pleine souveraineté, fixée par le gouvernement au 12 décembre 2021.
par ISABELLE MERLE
Billet de blog
1er décembre 1984 -1er décembre 2021 : un retour en arrière
Il y a 37 ans, le drapeau Kanaky, symbole du peuple kanak et de sa lutte, était levé par Jean-Marie Tjibaou pour la première fois avec la constitution du gouvernement provisoire du FLNKS. Aujourd'hui, par l'entêtement du gouvernement français, un référendum sans le peuple premier et les indépendantistes va se tenir le 12 décembre…
par Aisdpk Kanaky
Billet de blog
Pourquoi ne veulent-ils pas lâcher la Kanaky - Nouvelle Calédonie ?
Dans quelques jours aura lieu, malgré la non-participation du peuple kanak, de la plupart des membres des autres communautés océaniennes et même d'une partie des caldoches. le référendum de sortie des accords de Nouméa. Autant dire que ce référendum n'a aucun sens et qu'il sera nul et non avenu.
par alaincastan