Vingtras
historien,auteur-réalisateur de films
Abonné·e de Mediapart

2346 Billets

2 Éditions

Billet de blog 22 mai 2022

Machiavélisme pour les nuls

Ayant été censuré par la foudre qui m'a privé d'internet, je vais néanmoins me rattraper aujourd'hui en faisant part de mon dégoût lorsque j'ai appris la composition de l'équipe ministérielle chargée de gérer le début de ce nouveau quinquennat dont le ciel semble déjà plombé par les nuages noirs d'une prochaine vague orageuse...

Vingtras
historien,auteur-réalisateur de films
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

...en effet on vient d'assister à la mise en pratique du cynisme politicien dont le muscadin de l'Elysée avait déjà fait preuve avec son hommage à Maurice Audin et ses déclarations sur la guerre coloniale en Algérie : jeter quelques os à ronger afin de neutraliser la meute des oppositions à l'autocratie "bienveillante" que l'on ambitionne, dans le cadre de cette Ve République qui n'est plus qu'une caricature de la démocratie.

Comme si Emmanuel Macron n'avait retenu que l'utilisation de cette parade, avec l'emploi délibéré de cette ruse, pour valider le patronage intellectuel de son ancien mentor, le philosophe-historien Paul Ricoeur !

Ainsi en nommant à l'instruction publique une personnalité emblématique en contradiction absolue avec son prédécesseur réactionnaire tout en renommant en même temps les piliers les plus conservateurs de son équipe, a-t-il estimé qu'il avait bien pesé le pour et le contre et qu'il n'aurait plus de soucis avec ce corps enseignant toujours râleur et jamais content, prêt à descendre dans les rues en portant des pancartes...

Quant aux autres, sans doute le covid les a déjà bien calmés ainsi que toutes les piqures du "quoi qu'il en coûte" ; et puis la police d'Etat ne constitue-t-elle pas un solide bouclier afin de préserver les privilèges de la France d'en haut ?

Ainsi la tache est rude pour la NUPES, dont le rôle historique me parait de plus en plus essentiel, même si elle n'arrive pas à constituer une majorité parlementaire.

Mais l'auteur du "Prince", qui sut au XVIe siècle aussi bien identifier le poison du cynisme en politique, n'a-t-il pas lui-même été jeté en prison ?

Et Macron devrait pourtant savoir que "l'homme privé de tout espoir est au-delà de la haine"*...

La tyrannie n'est pas un métier d'avenir.

* Malraux (Antimémoires)

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
La véritable histoire d’Omar Elkhouli, tué par la police à la frontière italienne
Cet Égyptien est mort mi-juin pendant une course-poursuite entre la police aux frontières et la camionnette où il se trouvait avec d’autres sans-papiers. Présenté comme un « migrant », il vivait en fait en France depuis 13 ans, et s’était rendu en Italie pour tenter d’obtenir une carte de séjour.
par Nejma Brahim
Journal — Éducation
Au Burundi, un proviseur français accusé de harcèlement reste en poste
Accusé de harcèlement, de sexisme et de recours à la prostitution, le proviseur de l’école française de Bujumbura est toujours en poste, malgré de nombreuses alertes à l’ambassade de France et au ministère des affaires étrangères.
par Justine Brabant
Journal — Europe
L’Ukraine profite de la guerre pour accélérer les réformes ultralibérales
Quatre mois après le début de l’invasion, l’économie ukrainienne est en ruine. Ce qui n’empêche pas le gouvernement de procéder à une destruction méthodique du code du travail.
par Laurent Geslin
Journal
Comment combattre l’enracinement du Rassemblement national
Guillaume Ancelet et Marine Tondelier, candidats malheureux de l’union de la gauche dans des terres où l’extrême droite prospère, racontent leur expérience du terrain. Avec l’historien Roger Martelli, ils esquissent les conditions pour reconquérir l’électorat perdu par le camp de l’égalité. 
par Fabien Escalona et Lucie Delaporte

La sélection du Club

Billet de blog
Faux aliments : en finir avec la fraude alimentaire
Nous mangeons toutes et tous du faux pour de vrai. En France, la fraude alimentaire est un tabou. Il y a de faux aliments comme il y a de fausses clopes. Ces faux aliments, issus de petits trafics ou de la grande criminalité organisée, pénètrent nos commerces, nos placards, nos estomacs dans l’opacité la plus totale.
par foodwatch
Billet de blog
Grippe aviaire : les petits éleveurs contre l’État et les industriels
La grippe aviaire vient de provoquer une hécatombe chez les volailles et un désespoir terrible chez les petits éleveurs. Les exigences drastiques de l’État envers l’élevage de plein air sont injustifiées selon les éleveurs, qui accusent les industriels du secteur de chercher, avec la complicité des pouvoirs publics, à couler leurs fermes. Visite sur les terres menacées.
par YVES FAUCOUP
Billet de blog
Face aux risques, une histoire qui n'en finit pas ?
[Rediffusion] Les aliments se classent de plus en plus en termes binaires, les bons étant forcément bio, les autres appelés à montrer leur vraie composition. Ainsi est-on parvenu en quelques décennies à être les procureurs d’une nourriture industrielle qui prend sa racine dans la crise climatique actuelle.
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Cochon qui s’en dédit
Dans le cochon, tout est bon, même son intelligence, dixit des chercheurs qui ont fait jouer le suidé du joystick. Ses conditions violentes et concentrationnaires d’élevage sont d’autant plus intolérables et son bannissement de la loi sur le bien-être animal d’autant plus incompréhensible.
par Yves GUILLERAULT