"Le gai savoir" de Raoul Vaneigem

Tandis que le flot bourbeux et putride de l'actualité continue à nous plonger dans la morosité voire la sinistrose la plus mortifère, un homme tranquille et fort intelligent, Raoul Vaneigem, nous jette une bouée de survie avec tout son amour pour l'humanité qui se noie...

...il y a cent-cinquante ans, un autre intellectuel de haute volée, Gustave Flourens, jeune professeur au Collège de France, faisait le même geste pour alerter ses compatriotes menacés par les pires sévices, mais son cours fut immédiatement frappé d'interdiction par les sbires de Napoléon III.

Flourens/Vaneigem : le Communeux et le Situationniste, deux personnalités attachantes et remarquables, extirpant de leurs cultures les éléments propices à l'exaltation de notre bien le plus précieux : la vie.

Flourens avait fait des recherches anthropologiques révolutionnaires, qui ont été reprises ensuite par Lévy-Srauss, et Vaneigem, historien médiéviste, s'est consacré au décodage des hérésies...ces furoncles des sociétés gangrènées par les religions.

Ces deux illustres savants ont ceci de commun : ils estiment que l'avenir de l'humanité implique une fraternité retrouvée, dans un monde enfin purgé de son carcan capitaliste et de sa fatale inclination au pillage des ressources naturelles de la planète.

Voilà pourquoi j'ai vivement recommandé la lecture de "la liberté enfin s'éveille au souffle de la vie", qui vient de paraître, dont Max Angel nous a proposé hier, un pertinent compte-rendu de lecture.

Car ces 150 pages constituent le viatique contre l'emprisonnement psychique dont nous sommes victimes.

Le virus de la vie !

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.