Vingtras
historien,auteur-réalisateur de films
Abonné·e de Mediapart

2304 Billets

2 Éditions

Billet de blog 29 nov. 2021

"Nous, abstentionnistes" par Yves Raynaud (4)

Voici donc le quatrième et dernier extrait du texte d'Yves Raynaud, auquel je me permettrai d'ajouter ceci : il n'est évidemment pas question de bouder le premier tour de l'élection présidentielle car un miracle est toujours possible, mais il faudra par contre boycotter le deuxième tour où l'offre se réduira à deux représentants de la droite !

Vingtras
historien,auteur-réalisateur de films
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

"Les tenants de ce vieux monde, déjà en place et en position de non-éligibilité, feront tout pour en revenir au statu quo ante bellum. Des assemblées devront donc se réunir dans chaque quartier de ville, dans chaque village, dans les entreprises, afin que ce soient les populations qui contrôlent tous les leviers et c'est ici que les mairies prendront une importance considérable. L'effervescence ne devra pas laisser la place au désordre et au chaos comme voudront l'instaurer tous ceux de l'ordre ancien, accoutumés au désordre qui leur fut si profitable.

Face à une telle détermination, la police , faite de policiers vivant avec les autres habitants, se rangera du côté de la population, comme les militaires du rang. Comme ce qui s'est produit lors du putsch d'Alger en 1961 quand les appelés du contingent bloquèrent les velléités des colonels et généraux putschistes. Avec sa section, mon beau-frère eut ainsi le plaisir non dissimulé de mettre son colonel factieux en état d'arrestation. Autant les populations se révéleront déterminées, non hésitantes, autant tout se passera dans la paix et la tranquillité.

Chaque assemblée élira ses représentants, ses députés, pour aller à la rencontre des autres assemblées et s'unir aussi en une assemblée départementale, puis régionale et nationale, mais sans jamais établir de hiérarchie dans ces représentations différentes qui ne seront que d'ordre pratique, pour confronter à la fois des décisions communales, départementales et régionales et y confronter les idées. La vie sociale comme économique n'en sera pas pour autant interrompue. Tout fonctionnera comme avant. L'expérience acquise pendant l'épidémie du Covid 19 aura pour le moins démontré ce qu'il faut éviter...

Il n'est pas le lieu ici de faire l'histoire de toutes les expériences qui ne furent avortées pour retomber sous la chape de plomb qu'après le passage violent des militaires et les calomnies dont elles furent affligées en guise de tombeau. Mais soyez assurés que vous saurez trouver les solutions qui vous conviendront et conviendront tout autant aux situations diverses que vous rencontrerez, l'enthousiasme communicatif vous y aidera.

Vous résoudrez à vous tous, comme en vous en jouant, tous ces problèmes complexes auxquels se sont heurtés vainement tous les gouvernements qui se sont succédé dans tous les pays, quel qu'en fut le régime politique, aussi libéral fut-il, étant entendu que nous n'en voyons guère à citer comme exemplaire dans ce sens. Comme dirait l'autre : y a plus qu'à..."

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Macron 2017 : la preuve que l’affaire a été enterrée
Le préfet Cyrille Maillet, nommé par Emmanuel Macron à la tête d’un service du ministère de l’intérieur, a personnellement classé l’enquête concernant des prestations de sécurité suspectes durant la campagne présidentielle, avec des motifs fallacieux et contre l’avis de trois sous-directeurs.
par Fabrice Arfi, Antton Rouget et Marine Turchi
Journal — Discriminations
En Haute-Loire, au « pays des Justes » : la rumeur et les cendres
Le village de Saint-Jeures, réputé pour avoir sauvé des juifs pendant la guerre, n’est pas épargné par l’islamophobie. Quand Yassine, un jeune chef d’entreprise à son aise, décide d’y faire construire une maison et d’installer sa famille, les pires bruits se mettent à courir. Jusqu’à l’incendie.
par Lou Syrah
Journal — Politique
À l’approche de « l’élection reine », le vote bousculé
Au fil des scrutins, il semble de plus en plus difficile d’y voir clair dans les comportements électoraux. Deux ouvrages s’attaquent au problème sur des bases simples : comprendre et réhabiliter les absents des urnes et ajouter la loupe des histoires individuelles.
par Mathilde Goanec
Journal — Politique économique
L’inflation relance le débat sur l’augmentation des salaires
Avec le retour de l’inflation, un spectre resurgit dans la sphère économique : la « boucle prix-salaires », qui serait synonyme de chaos. Mais ce récit ancré dans une lecture faussée des années 1970 passe à côté des enjeux et de la réalité.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
« Rien n’a été volé »
Chronique d'audience. Abderrahmane B., pas même vingt ans, né à Alger et SDF a été arrêté avant le week-end. Il comparaît pour un vol à la roulotte. Néanmoins, il y a une difficulté dans la qualification de l’infraction : rien n’a été volé.
par La Sellette
Billet de blog
Fermer une prison, y ouvrir une école et un musée
« Ouvrir une école, c’est fermer une prison », aurait dit Victor Hugo. Avec la fermeture imminente de la prison de Forest, un projet stratégique unique se présente aux acteurs politiques bruxellois : traduire la maxime d’Hugo en pratique et, en prime, installer un musée de la prison au cœur de l’Europe ! Par Christophe Dubois
par Carta Academica
Billet de blog
Un système pénal à abolir : perspectives féministes
Dans son essai Pour elles toutes. Femmes contre la prison, Gwenola Ricordeau propose une réflexion sur l'abolition du système pénal (police, justice, prison) d'un point de vue féministe, à contre-courant des courants dominants du féminisme qui prônent un recours toujours plus accru au pénal.
par Guillaume_Jacquemart
Billet de blog
Le bracelet électronique, facteur et révélateur d'inégalités
Chercheur à l’École normale supérieure, Franck Ollivon propose une approche géographique du placement sous surveillance électronique. Il analyse notamment la façon dont, en reposant sur la restriction spaciale, le bracelet redessine les contours d’un espace carcéral, dans lequel les situations individuelles des placés sont inévitablement facteurs d’inégalités.
par Observatoire international des prisons - section française