Bloguer dans le désert ?

Malgré un compteur qui indique une fréquentation de 914 abonnés et 1618 contacts, j'ai l'impression que tout ce que j'écris, jour après jour, depuis dix ans, n'mprime pas hormis les coups de boules que j'adresse aux guignolos de la politique qui narguent tout un chacun dans cette baraque foraine de la démocratie française...

Marre de ces inévitables figures de proue qui nous drivent, nous conditionnent et nous grugent depuis des années ! Elles sont d'ailleurs interchangeables, de Sarkozy et Fillon à Macron, Philippe et Blanquer en passant par Hollande, Bayrou et de Rugy, etc... ce sont les cochers de la bourgeoisie et les laquais des classes dominantes !

Marre de les prendre pour cibles car elles esquivent ou rebondissent à chaque fois, jouissant d'une impunité légale qu'elles ont elles mêmes forgée !

C'est pourquoi je m'étais persuadé qu'il fallait quitter le rivage stérile de la détestation critique pour tenter d'aborder celui de la proposition, un rivage que viennent de nous faire découvrir les Gilets Jaunes, depuis le 17 novembre 2018.

Car ce jour-là, le peuple des ronds-points a magnifiquement illustré ce qu'avait écrit l'idéologue communeux Arthur Arnould dans son ouvrage de référence "L' Etat et la Révolution" :

"Il n'y a qu'un chemin qui conduise à la Révolution - c'est à dire à l'égalité dans la liberté - et ce chemin, c'est l'Autonomie, puisque tous les autres chemins suivis jusqu'ici nous ont toujours ramenés au point de départ, et rejetés sous les pieds de la dictature d'un homme, d'une classe, d'une Assemblée ou d'une majorité quelconque, personnifiant l'Etat...

Il y a, entre une société fondée sur l'Autonomie fédérale et la société actuelle, la différence qui sépare un troupeau de moutons parqués sous l'oeil du berger et la dent du chien, d'une de ces tribus libres d'hirondelles qu'on voit parcourir l'espace, indépendantes et pourtant associées. C'est qu'en effet un abîme sépare l'Union de l'Unité, l'autonomie de l'esclavage.

L'union est le pacte en vertu duquel un certain nombre d'individus - êtres moraux ou matériels - stipulent en pleine liberté, en pleine indépendance, un contrat par lequel ayant les mêmes intérêts et les mêmes besoins, les mêmes aspirations et le même but, - ils unissent leurs efforts et mettent en commun leur action."

Les nouveaux révoltés de la Jacquerie Jaune sont en train de prendre conscience que toutes les Autonomies doivent se tenir grâce au Fédéralisme, et que l'Autonomie nationale justifie  l'Autonomie communale, qui valide elle-même l'Autonomie individuelle.

Le temps est donc venu de changer radicalement de logiciel, de façon de penser et d'agir...

Il est urgent de faire respirer la démocratie et de regarder l'autre.

Il faut avoir le culot de tourner la page !

NB/ ce billet porte le n° 1968...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.