Après La fraternité sans rivages, L’ébauche d’un ordre libertaire...

Afin d’entrer dans la « réalité quotidienne » des communeux, et d’analyser les projets et la spécificité de cette expérience historique, présentée ici comme « victime d’un hold-up mémoriel par le lénino-stalinisme », Jean A. Chérasse offre un « bouquet » de 72 immortelles, symboles de la Commune de Paris...

Les 72 Immortelles. Volume 1 : La fraternité sans rivages ; volume 2 : L’ébauche d’un ordre libertaire

Jean A. Chérasse

 https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Ch%C3%A9rasse

Afin d’entrer dans la « réalité quotidienne » des communeux, et d’analyser les projets et la spécificité de cette expérience historique, présentée ici comme « victime d’un hold-up mémoriel par le lénino-stalinisme », Jean A. Chérasse offre un « bouquet » de 72 immortelles, symboles de la Commune de Paris, au long d’une riche éphéméride, nourrie d’archives, de documents d’époque, de chansons, d’articles de journaux, de comptes rendus de séances… Une dense exploration factuelle, où passent l’esprit de la « fête » que fut aussi ce printemps insurgé, la beauté d’une quête concrète de la fraternité et les tensions qui montent avec l’approche des derniers combats. Le second volume en analyse la genèse, les enjeux, les questionnements (peut-on séparer la révolution sociale de la révolution politique ?), pour souligner la force émancipatrice de ce « communalisme libertaire », son messianisme, sa puissance d’inspiration. Les dessins d’Éloi Valat scandent cet « essai subjectif » ardent, qui s’achève sur un salut à cet autre ami des communeux, Arthur Rimbaud.

Evelyne Pieiller

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.