Vivre est un village
Consultant en système d'information honoraire
Abonné·e de Mediapart

636 Billets

6 Éditions

Billet de blog 6 juin 2020

Linden Blossom : DU « LLANTO » au « RUBATO » : L’ÉLÉGANCE DE LA GRAVIDITÉ

Dans la célébration du paisible et du nécessaire tel le gai babilndu loriot et de la mésange, il y a ceux qui voient le monde « La tête bien sur les épaules » et ceux qui le voient « La tête en bas ». « Al diletto », comme mes copines les chauve-souris en gravidation, genre : « May I Disturb your universe with my Kickass » ?

Vivre est un village
Consultant en système d'information honoraire
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

  • DU « LLANTO » au « RUBATO » :

     

    L’ÉLÉGANCE DE LA GRAVIDITÉ

     

     

    Dans la célébration du paisible et du nécessaire tel le gai babil

    du loriot et de la mésange, il y a ceux qui voient le monde « La tête bien

    sur les épaules » et ceux qui le voient « La tête en bas ». « Al diletto »,

    comme mes copines les chauve-souris en gravidation, genre :

  •  

    « May I Disturb your universe with my Kickass » ?

     

    Ou comme dit Shakespeare « Bias and Thwart », de biais et de travers.

     

    Ou aussi dérangeant Duchamp avec sa « Mariée descendant l’escalier »

    en écho aux comiques américains style :

    « L’homme qui mangeait son chapeau ».

    Tout cela reste sans risque sérieux.

     

    Quand on parle missiles balistiques ou chute du dollar, c’est autre

    chose…

    Et si ces charmants hurluberlus, ces petits canaillous qui jonglent

    entre la Lyre et le bouclier avec la légèreté de la « Sprezzatura » chère à

    l’homme de cour moulé selon Balthazar Gracian assuraient comme çà,

    mine de rien, la survie du corps en le débarrassant de son excédent

    d’entropie ?

    Et si ces doux rêveurs et buveurs de lune, bref ces poètes, étaient les

    vecteurs d’un système d’informations « non manifestées », c’est à dire à

    l’état de potentialité, immatériels outils de quantisation par excellence

  •  

    2

    car leur fonction est de conduire notre regard de l’intime à l’extime, du

    manifesté vers le non manifesté de l’objet (particules-molécules ) c’est à

    dire quantique ?

     

    Le poète tout comme le musicien n’est-il pas plaque de réfraction,

    reliant le Ciel et la Terre en actualisant par syntonisation les structures

    vibratoires intimes de l’Espace-Temps à la même fréquence que la

    réalité de nos désirs ?

     

    En occident c’est le fou du Roi qui joue à s’amuser avec les

    espace-temps, qui fait trembler les lignes, exploser les codes et

    conventions sociales : on est en « Gaming Zone », quasi virtuel. Le « je

    » devient jeu,

    Fait du slalom entre tu, nous, vous, ils.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
L’IVG dans la Constitution française : le revirement de la majorité
Alors que La République en marche a refusé d’inscrire le droit à l’avortement dans le marbre de la Constitution durant la précédente législature, elle opère désormais un changement de cap non sans arrière-pensée politique, mais salutaire face à la régression américaine.
par Pauline Graulle
Journal — Écologie
L’industrie de la pêche est accusée d’avoir fraudé les aides Covid de l’Europe
Alors que s’ouvre le 27 juin la Conférence des Nations unies sur les océans, Mediapart révèle avec l’ONG Bloom comment les industriels de la mer ont fait main basse sur les indemnités destinées aux pêcheurs immobilisés durant la pandémie. Des centaines de navires, aux pratiques de pêche les plus destructrices pour les écosystèmes marins, auraient fraudé près de 6 millions d’euros de subventions publiques.
par Mickaël Correia
Journal
Le RN et l’Algérie : le mythe colonial au mépris de l’histoire
À quelques jours des 60 ans de l’indépendance de l’Algérie, le maire de Perpignan, Louis Aliot (RN), met à l’honneur l’Organisation armée secrète (OAS) et les responsables du putsch d’Alger pendant un grand week-end d’hommage à «l’œuvre coloniale».
par Lucie Delaporte
Journal — Fil d'actualités
L’Ukraine demande plus d’armes et de sanctions contre Moscou après des frappes sur Kiev
Le gouvernement ukrainien a réclamé dimanche plus d’armes et de sanctions contre Moscou aux pays du G7, réunis en sommet en Bavière (Allemagne), à la suite de nouvelles frappes russes survenues à l’aube sur un quartier proche du centre de Kiev.
par Agence France-Presse

La sélection du Club

Billet de blog
Pacification en Algérie
Témoignage d'un militaire engagé en Algérie ayant participé à la pacification engagée par le gouvernement et ayant rapatrié les Harkis de la D.B.F.M en 1962
par Paul BERNARDIN
Billet de blog
Les taiseux d'Algérie
Dans un silence fracassant, excusez l'oxymore, les Algériens ont tu l'Algérie et sa guerre d'indépendance. Ils ne pouvaient plus en parler, des générations entières ont grandi dans le silence de leur père et de leur grand-père. Une mémoire calfeutrée derrière les non-dits omniprésents.
par dchraiti
Billet de blog
Glorification de la colonisation de l’Algérie et révisionnisme historique : le scandale continue… à Perpignan !
Louis Aliot, dirigeant bien connu du Rassemblement national et maire de Perpignan, a décidé de soutenir politiquement et financièrement la 43ème réunion hexagonale du Cercle algérianiste qui se tiendra au Palais des congrès de cette ville, du 24 au 26 juin 2022. Au menu : apologie de la colonisation, révisionnisme historique et glorification des généraux qui, pour défendre l’Algérie française, ont pris les armes contre la République, le 21 avril 1961.
par O. Le Cour Grandmaison
Billet de blog
France-Algérie : une autre commémoration est-elle possible ?
L’Algérie hante la France, tel un spectre chiffonné, sûrement autant que les Français obsèdent les Algériens. Malgré le travail déjà fait, il y a tant de vérités enfouies, tant de paroles non entendues qui font défaut et empêche de construire un récit collectif. Et surtout tant de rendez-vous à ne plus manquer. Pour participer à cette libération de la mémoire et de nos imaginaires, le Club vous propose un travail collectif pour honorer cette 60e année de paix.
par Le Club Mediapart