Jaune, jaune, jaune le monde est jaune !!!

Le huit avec barreur est amarré le long du ponton du Club de l'Aviron de Vichy, les rameuses sont toutes et tous à leurs rames !!!

 

                         

Vivre est un villageRésultat de recherche d'images pour "sourire"

Paroles de la chanson Bleu Blanc Blond par Marcel Amont

(Refrain)
Bleu, bleu, le ciel de Provence
Blanc, blanc, blanc, le goéland
Le bateau blanc qui danse
Blond, blond, le soleil de plomb
Et dans tes yeux
Mon rêve en bleu - bleu - bleu

Quand j'ai besoin de vacances
Je m'embarque dans tes yeux
Bleus, bleus, comme un ciel immense
Et nous partons tous les deux.

(Refrain)
Bleu, bleu, le ciel de Provence
Blanc, blanc, blanc, le goéland

Le bateau blanc qui danse
Blond, blond, le soleil de plomb
Et dans tes yeux
Mon rêve en bleu - bleu - bleu

Quand le vent claque la toile
De ton joli jupon blanc
Blanc, blanc comme une voile
Je navigue éperdument.

(Refrain)
Bleu, bleu, le ciel de Provence
Blanc, blanc, blanc, le goéland
Le bateau blanc qui danse
Blond, blond, le soleil de plomb
Et dans tes yeux
Mon rêve en bleu - bleu - bleu


Tes cheveux d'un blond de rêve
Déferlent en flots légers
Blonds, blonds, blonds sur une grève
Où je voudrais naufrager

(Refrain)
Bleu, bleu, le ciel de Provence
Blanc, blanc, blanc, le goéland
Le bateau blanc qui danse
Blond, blond, le soleil de plomb
Et dans tes yeux
Mon rêve en bleu - bleu - bleu

https://www.paroles.net/marcel-amont/paroles-bleu-blanc-blond

https://www.bing.com/videos/search?q=paroles+marcel+aumont+bleu+bleu+bleu+le+ciel+est+bleu&view=detail&mid=CD8B4669A81839CA1AD4CD8B4669A81839CA1AD4&FORM=VIRE

     Merci à Mediapart

Depuis plus d'un an ,   depuis la mort d'un dénommé Danyves ,  que j'ai connu grâce à Mediapart et qui m'a beaucoup manqué car il me fournissait beaucoup d'informations pour écrire mes billets , c'était devenu un véritable ami, j'avais un peu quitté Médiapart , me demandant tous les mois si j'allais me désabonner ou pas .. 

Grace au dossier De Rugy , j'ai envie de revenir .. même si je ne suis pas toujours d'accord avec Plenel et avec certaines de ses positions , je ne peux que le féliciter de son courage , de son obstination , du travail incessant de ses journalistes  et de la manière dont ils continuent à assumer ce qui est théoriquement la mission journalistique : la mission d'information !!!

Bravo à vous tous , à l'équipe de rédaction  ... 

https://blogs.mediapart.fr/lucie-couvreur/blog/180719/merci-mediapart

JOELLE LOCATELLI

Medecin en retraite

juvignac - France

27 ans d’exercice professionnel à la satisfaction de tous.

Joëlle LOCATELLI est installée à la Chapelle-Saint-Luc depuis 27 ans. Un bail… De quoi bien connaître la population et ses problèmes ; de quoi être bien intégrée ! Une grosse clientèle, des amis… Tout allait très bien jusqu’au jour où elle décide de s’investir dans la vie municipale.

Une action remarquée à la municipalité de La-Chapelle-Saint-Luc.

Ses premiers mandats se déroulent sans problème. Naturellement, le Dr Locatelli prend en charge les dossiers sociaux qu’elle connaît bien. « Quand j’ai pris la décision de m’investir pour la deuxième fois dans la vie communale, j’y suis allée dans l’objectif unique d’y travailler dans un domaine que je connais bien. Tout le monde sait que si j’avais passé le temps municipal à mon cabinet, j’aurais gagné plus de fric ; mes intentions n’étaient pas financières. Elles n’étaient pas non plus dans un gain de pouvoir ou de notoriété. » Elle passe cinq ans à la tête du CMAS de La Chapelle où son action est complimentée par tous. Mais les choses se gâtent « Mes difficultés professionnelles ont commencé après ma démission de mes fonctions électives, le 14 novembre 2006 où le maire de la Chapelle St Luc s’est permis de louanger publiquement mon action depuis cinq ans au sein du CMAS de la ville attribuant ma démission à des problèmes personnels qui ne sont absolument pas entrés en compte dans celle-ci. Quand j’ai eu le courage de lui écrire ce que je pensais de lui et de ses tartufferies, mes problèmes ont commencé. Ses intentions étaient de me mettre sur la touche, de reprendre la main sur les actions sociales ce qui est « porteur » électoralement mais surtout que je reste sur la photo pour racoler les électeurs, la potiche de service ! »

Bisbilles à la Chapelle...

« Quand le Maire a enlevé à Jean-Louis Defontaine ses délégations, il nous a dit après qu’il allait lui faire « couper » ses subventions à la CAT, et qu’il allait lui créer des problèmes de légalité avec la préfecture ?!...Sommes-nous encore dans un état de droit ? »

« Il a procédé de la même façon à mon égard, en faisant un signalement à la DRASS dans le but évident de me créer des problèmes professionnels… »

Le docteur LOCATELLI reproche au maire de La Chapelle son investissement dans le projet de refonte du centre commercial du « Cygne ». Investissement qu’elle estime non dénué d’arrière-pensées financières... Le docteur Locatelli n’hésite pas à parler de « Prise illégale d’intérêts »… Grave accusations que nous ne pouvons pas confirmer actuellement. Elle dénonce une « belle réalisation de la Z.F.U. sur le terrain au profit de l’élu ! ».

« J’ai fait lire par la conseillère municipale Mme Chartier, que je demandais ma mise en examen puisque après ma démission de maire-adjoint, j’ai appris que j’avais fonctionné en illégalité à la mairie de 2004 à 2006 « Gestion de fait !  »

Graves accusations encore, cette fois du côté du maire. Madame Locatelli répond qu’elle n’aurait pas eu ce problème si on avait nommé, comme elle le demandait, un directeur de CMAS. Mais, seule, « j’ai du donc gérer 95 personnes au CMAS de la CHAPELLE ST LUC, ce qui illégal. »

https://blogs.mediapart.fr/joelle-locatelli/blog/301115/rehn-contre-locatelli-apres-le-prelude-en-do-majeur-de-ma-lettre-au-prefet-acte-1-jepouse-le-r

CÉLINE WAGNER

Auteur de roman graphique
France

Parallèlement à mes travaux, je traduis des articles sur la défense de Julian Assange et la nécessité de protéger des traques judiciaires les lanceurs d'alertes et développeurs informatiques dévoués à la protection de l'anonymat des sources, comme à la diffusion des connaissances. Et de rappeler la bataille décisive qu'ils mènent à notre époque.

Assange, la renaissance du savoir

Pour ces journalistes et analystes australiens, Julian Assange, loin d'être le personnage ambigu et inconscient que les médias mainstream dépeignent, est une borne d'évolution dans l’histoire de la diffusion des connaissances.

"Ce sont les journalistes du Guardian et du New York Times qui devraient être en prison, pas Julian Assange", a déclaré Mark Davis la semaine dernière. Le journaliste d'investigation australien chevronné, qui a été intimement impliqué dans le drame de Wikileaks, a renversé le récit mainstream sur Julian Assange. Les masques tombent et les médias grand public qui font de Julian Assange un bouc émissaire, se taisent en retour.

https://blogs.mediapart.fr/celine-wagner/blog/230819/assange-la-renaissance-du-savoir

INTERNETDEV

Analyste Programmeur

Anti-communicants (de gauche)

Contre l'éditocratie affidée aux partouses politicardes qui écartent, par leurs story-telling rémunérés, les citoyens des droits de savoir. Les hasards existent, mais pas tout le temps!

Les Médias n'ont pas besoin d'être clairement racistes, il suffit de ciblages.

Pas besoin, ne serait-ce que de tenir des propos Islamophobes (la liste des chiens de garde raciste et pseudo-intellectuels, réels faussaires, est trop longue) pour que le racisme médiatique fonctionne. La méticuleuse sélection, devenue même mécanique, de l'information, et ses présentations, suffisent à en fabriquer sans le dire.

https://blogs.mediapart.fr/internetdev/blog/060218/les-medias-nont-pas-besoin-detre-clairement-racistes-il-suffit-de-ciblages

Une moisson de Fraternité sur Mediapart

Fraternité…

Elle interroge lorsqu’elle se lit et se dit, elle réjouit et réchauffe quand elle se vit, elle exaspère quand ses oppresseurs en font fi et que nul ne s’en émeut. Et plus encore quand ces oppresseurs opèrent tout en clamant leur adhésion aux « valeurs de la République » … Soit un de leurs éléments de langage, un parmi tant d’autres. Elle désespère ou mobilise enfin militants et militantes, poètes et poétesses, juristes, journalistes et autres citoyens et citoyennes lorsqu’elle plie sous le poids des outrages qui lui sont assénés. Parfois, on lui tourne le dos. Ne pas penser, ne pas savoir, pour ne pas souffrir. Si ce n’est pour jouir… Tant il est vrai aussi que la jouissance d’une poignée, souvent, teinte la planète de rouge sang, de colères et de larmes, du sang, de la colère et des larmes qui détournent du genre humain, aussi. On s’interroge…

https://blogs.mediapart.fr/hippolyte-varlin/blog/020819/une-moisson-de-fraternite-sur-mediapart

JAURES, une pensée universelle contemporaine

 2019-09-05-15-37-57-jeanjaurasbd-jpg-image-jpeg-650-316-pixels

0-4

 

 

SICAIRE DU PEUPLE !!!

Merci Hippolyte pour cet article de Reporterre, étant donné que cette chaîne humaine était un des objectifs de cet Acte XLII. Taper à la source puisque le fabricant de ces armes de guerre LBD est suisse. Sur des Actes précédents*, Ceinna avait déjà évoqué les discussions avec les députés genevois et Vent d'Autan nous avait transmis la liste des différents fabricants nationaux et marchés publics.

*j'ajouterai les liens plus tard...laughing

De plus, une 1ère initiative avait eu lieu jeudi dernier mais compte-tenu des graves problèmes de dé-publications,sealed je n'avais pas posté ceci ! wink

2 éborgnés déposent un dossier de 500 pages à l’ONU

Info : ONU Genève
AU NOM DES MUTILÉS, DES BLESSÉS et contre les VIOLENCES POLICIÈRES :
Gwendal Leroy et Patrice Philippe, Tous deux Mutilés Éborgnés, ont déposé en début d’après-midi à l’ONU, un dossier de plus de 500 pages concernant des dizaines de témoignages sur les blessures et violences subies par différentes personnes : citoyens, Gilets Jaunes, Streets Medics… ainsi que des dossiers sur les armes utilisées et la façon de les employer, et un dossier juridique (avec le soutien de Fabrice Bonnard).

En collaboration avec Vanessa Daubertes, ainsi qu’avec des citoyens Suisses dont Olivier Pahud, sans qui rien n’aurait été possible, ils ont effectué un travail colossal afin de porter la voix de nombreuses personnes !

Nous saluons et respectons leur choix de représentation !

Une seconde remise de dossiers est prévue samedi 31 lors du rassemblement et la chaîne humaine.
Soutien, Force et Honneur à Tous les Blessés et Mutilés de cette France Meurtrie !

Source : Facebook – La France en colère

https://www.gj-magazine.com/gj/2-eborgnes-deposent-un-dossier-de-500-pages-a-lonu/

Je vous joins également une vidéo des GJ avec nos amis GJ belges et néerlandais devant la CPI de La Haye passée inaperçue la semaine dernière en date du 23 août...sealed ne soyez pas réticent(e)s à la langue flamande https://www.facebook.com/bettiiinabe/videos/149731049454585/wink

NB : Cet article Reporterre est donc la 2nde manifestation évoquée sur l'article (cf. photos ci-dessous) et merci Hippolyte pour mettre en valeur l'excellentissime article de Géraldine Delacroix, qui avec Martine Orange, Laurent Mauduit, Fabrice Arfi etc... font honneur au journalisme...laughing (cf. billet de Vivre avec Albert Londres)tongue-out

@JLL7 Merci pour ce fou rire... Tout comme l'arbre qui saute au milieu de la route pour percuter une voiture. laughing ainsi que le soutien à Jérôme RodrigueS...wink

@Ceinna Merci pour les vidéos de Genève... tu peux prendre mes éléments si tu veux... un bel exposé avec diplomatie et pédagogie...wink 

"Cruel", "un scandale absolu" : dans la Drôme, 240 enfants handicapés mentaux ne pourront pas faire leur rentrée

Il n'y a plus de place pour eux dans les quatre instituts médico-éducatifs de l'Adapei 26, l'Association départementale de parents et amis de personnes handicapées mentales du département, selon nos confrères de France Bleu Drôme Ardèche.

Dans la Drôme, 240 enfants handicapés mentaux ne pourront pas faire leur rentrée dans un établissement spécialisé lundi rapporte jeudi 29 août France Bleu Drôme Ardèche. Il n'y a plus de place pour eux dans les quatre instituts médico-éducatifs (IME) de l'Association départementale de parents et amis de personnes handicapées mentales (Adapei).yell

"On leur dit : 'Non, tu ne fais pas ta rentrée'"

Dans un premier décompte, l'Adapei de la Drôme avait estimé que 257 enfants handicapés seraient privés de rentrée, faute de place en IME, avant de mettre à jour son décompte. L'association, qui regroupe des parents et proches d'handicapés mentaux, dénonce un manque de moyens pour expliquer cette situation. "On leur dit 'Non tu ne fais pas ta rentrée', même si c'est la loi, déplore son président, Jean-Luc Chorier, sur France Bleu Drôme Ardèche. Il faudrait que l'on double nos effectifs pour pouvoir accueillir tous les élèves qui sont orientés vers nos IME mais on ne nous accorde pas les moyens pour prendre en charge ses enfants. C'est un scandale absolu !" 

Vendredi, Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées, a vivement réagi et a assuré qu'aucun enfant n'est laissé pour compte. "Pas un seul enfant n'a pas de solution. Il faut arrêter d'instrumentaliser l'inquiétude des parents, c'est scandaleux." Mais pour les parents et l'Adapei, il ne s'agit que de solutions temporaires ou inadaptées, pas une prise en charge en IME. "Dans l'attente d'une prise en charge en établissements spécialisés, écrit le préfet de la Drôme dans un communiqué, vendredi, des solutions temporaires d'accompagnement en milieu scolaire ordinaire continuent d'être systématiquement proposées aux familles."

Parmi ces enfants qui attendent une place en IME, Duncan, 10 ans. Son père Jérémy Trechel est désespéré par cette situation : "Il a vraiment envie d'aller à l'école. Il a envie d'apprendre !", confie-t-il à France Bleu Drôme Ardèche.

Quand il voit sa sœur rentrer avec le cartable le vendredi heureuse de dire qu'elle est en vacances, notre fils nous regarde en pleurant parce que lui il n'a pas de vacances puisqu'il n'a pas école.Jeremy Trechelà France Bleu Drôme Ardèche

Face aux nombreuses questions de son fils, impatient de retrouver les bancs de l'école, Jérémy Trechel ment et lui assure qu'il fera "bientôt" sa rentrée. "On ne sait pas quelles réponses lui apporter pour ne pas le blesser... C'est cruel !", s'indigne-t-il. Pour alerter la population et dénoncer ce manque de moyens, l'Adapei 26 appelle à une manifestation samedi à Valence. Une pétition sera distribuée et une pyramide de cartables sera érigée devant la Fontaine monumentale.

https://www.francetvinfo.fr/france/rentree/cruel-un-scandale-absolu-dans-la-drome-257-enfants-handicapes-mentaux-ne-pourront-pas-faire-leur-rentree_3595003.html#xtor=CS2-765-[facebook]-

INADMISSIBLE yell

    • 01/09/2019 21:46

 

Lu Ceinna puisque je l'avais déjà recommandé sur l'Acte XLI wink

Ne perdons pas de temps avec cette bassesse assez proche du néant et avançons pour le bien-être de ton billet et surtout des GJ dont je rappelle que tu es le SEUL blog mediapartien à y relater les infos de façon hebdomadaire depuis des semaines...laughing Un peu comme Céline pour JA...sealed

En revanche, je suis surpris que tu n'aies pas pensé au KDO que notre poète Vent d'Autan nous avait offert car il aurait apprécié (en attente de sa confirmation) que tu y apposes ce beau sonnet rimbaudesque en guise de contre-blason... tongue-out

L’Idole, Sonnet du Trou du Cul

Obscur et froncé comme un oeillet violet
Il respire, humblement tapi parmi la mousse
Humide encor d’amour qui suit la fuite douce
Des Fesses blanches jusqu’au coeur de son ourlet.

Des filaments pareils à des larmes de lait
Ont pleuré, sous le vent cruel qui les repousse,
À travers de petits caillots de marne rousse
Pour s’aller perdre où la pente les appelait.

Mon Rêve s’aboucha souvent à sa ventouse ;
Mon âme, du coït matériel jalouse,
En fit son larmier fauve et son nid de sanglots.

C’est l’olive pâmée, et la flûte caline,
C’est le tube où descend la céleste praline :
Chanaan féminin dans les moiteurs enclos !

Arthur Rimbaud

L'idée de ce Sonnet reprend la forme traditionnelle du Blason, genre poétique apparu au milieu du XVe siècle, et dérivé du "Dit" médiéval. (les représentants les plus illustres de cette tradition poétique sont Clément Marot, Maurice Scève, Du Bellay, Louise Labé ou encore Pernette du Guillet).

Non seulement Rimbaud dans son sonnet détourne-t-il volontairement le poème de Mérat afin d'en épingler le ridicule et l'obsolescence, mais tout aussi consciemment en propose-t-il un contre-blason. Le contre-blason constitue un complément naturel du Blason, et se retrouve déjà au XVIe pour décrire avec humour tout ce qui a trait au laid, au difforme, au grossier, ou au grotesque.tongue-out

Par ces vers, Rimbaud tourne en dérision la "vieillerie poétique" de Mérat, sa poésie au style néo-renaissance, en lui opposant un sonnet novateur dans sa forme, subversif dans son contenu.

L'effet comique joue ainsi à l'évidence sur le choc que crée, d'un côté, l'extrême raffinement de l'expression, ses tournures mignardes et précieuses, son imagerie religieuse ("Chanaan féminin"), de l'autre le prosaïsme de la réalité décrite, à savoir l'aspect d'un anus après la sodomie. Avec humour, le texte poétise ainsi sans état d'âmes chacune de ses singularités peu ragoûtantes.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Sonnet_du_trou_du_cul

La tête dans le guidon rime avec Illuminations et contre-blason ! MOUAHlaughing

Je ne suis pas un "tueur à gages" car étymologiquement mon pseudo Sicaire signifie "l'Homme à la Sica". Cette Sica ou dague me permet de nettoyer mes ongles ou d'affiner ma dextérité et mon agilité contre un ballot de paille, un peu comme l'arbalète de Guillaume Tell. Par ce mépris, dénigrement et harcèlement en toute non-conformité de notre charte, vous ne faites que mettre en avant les graves carences déontologiques et le manque de professionnalisme de la modération à travers Mme Ana Ferrer et M. Guillaume Alexandre, puisque vos injures leur furent déjà exposées et que vous continuez à me faire passer pour un criminel et un tueur à gages.

NB : Votre post est à nouveau capturé car je n'alerte plus MDP puisque vous êtes protégé du fait d'une multi-récidivité constatée, actée et NON SANCTIONNEE.

A chacun (e) d'assumer ses propres responsabilités...tongue-out

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.