Sur l'Allier à Vichy pour chanter !!!

8 Avril 2017

Rédigé par Vivre est un village et publié depuis Overblog

Schubert/Liszt: Auf dem Wasser zu singen ∙ Bertrand Chamayou  https://www.youtube.com/watch?v=8poCTjBuQ4U

http://4.bp.blogspot.com/-gTZ6gNiT_8I/UzXG4I9NjlI/AAAAAAAAAp0/-0gXGHGSCXo/s1600/miroir+r.jpg

Source : Expo sur l'eau

Vivre dans ton sillage, C nabum, me réjouis tant ton verbe est riche !!!


En plus de "Vivre dans ton sillage" (être composant passif dans mon langage d'"ingénieur maison" en téléphonie), j'ai aussi envie de t'être un composant actif sous la forme d'un "tire-ton-bateau" qu me permettrait de te faire remonter la Loire jusqu'à Roanne puis jusqu'au mont Gerbier des joncs https://fr.wikipedia.org/wiki/Mont_Gerbier_de_Jonc très cher à Jean-Paul Bourgès d'où m'est venu la source Overblog donc la source de ce fleuve verbal...


Je m'imagine te faisant faire escale au port de Roanne, t'aidant à descendre de ton bateau et te rendant sur cette tombe en ma compagnie où est écrit Bernard (1949 - 1972) ........ et Simone ........ (1923 - 2008)...
"Auf dem wasser zu singen"
Sur le fleuve Loire pour chanter ma tristesse (Schubert/Liszt: Auf dem Wasser zu singen ∙ Bertrand Chamayou https://www.youtube.com/watch?v=8poCTjBuQ4U), manière de donner raison à Roger Evano https://blogs.mediapart.fr/edition/camedia/article/100714/frioul-2014-un-foyer-de-contagion (le conseil d'administration de CAMédia a observé dans notre édition votre pratique de commentaires très envahissants (un tiers des commentaires sur la synthèse en cours https://blogs.mediapart.fr/edition/camedia/article/110217/le-participatif-dans-mediapart-synthese-des-propositions)...
Je crois beaucoup en la vertu de ton discours et en l'importance des Liens qui Libèrent :

 
http://1.bp.blogspot.com/-X9ud1zp5BD0/UzXGcDqxYCI/AAAAAAAAAps/lkvfqRSQZiA/s1600/neptune++r.jpg

Neptune

 

L’eau, indispensable matière, l’eau source, composante de la vie, l’eau que l’on cherche partout dans l’Univers, recouvre les 3/5 de notre terre. Certains humains peinant à s’en procurer, connaissent son précieux coté qui scintille de mille et un feux, sous le soleil, la transformant en nouvel or de pouvoir…



Source : http://www.martin-galerie.com/images/guerrier/saut.jpg

Je m'imagine te faisant faire escale au port de Roanne, t'aidant à descendre de ton bateau et te rendant sur cette tombe en ma compagnie où est écrit Bernard (1949 - 1972) ........ et Simone ........ (1923 - 2008)...

Une question s'impose ou est passé Pierre (1922 - 1978)...

Pour avoir la réponse, il faut reprendre notre gabare fluviale https://fr.wikipedia.org/wiki/Gabare, redescendre la Loire jusqu'au bec d'Allier https://fr.wikipedia.org/wiki/Panorama_du_Bec_d'Allier, transformer la gabare en saumon et remonter l'Allier pour l'amarrer au pied de ce restaurant http://www.restaurantlarotonde-vichy.com/, en sorti les bicyclettes que nous y avions chargées, passer près de la carrière des Malavaux puis passer devant cette maison familiale puis dans ce petit village digne d'une carte postal, se rendre à son cimetière, trouver la tombe des ........ avec en tête ce concert du 7 avril à 20h30, se souvenir d'Eliah Inbal dirigeant cette 4ème symphonie d'Anton Bruckner, avoir été assis en face d' Eliah Inbal, avoir vu l'indexe comminatoire de sa mai gauche en direction du plus haut, puis en direction de l'horizontalité de l'épaule, puis sa main fermée presque en forme de poing dans cette même horizontalité, puis le voir échapper sa baguette de sa main droite, la baguette sensée signifier la mesure prenant la fuite par un vol plané à l'atterrissage parfaitement maîtrisé sur la partition qui faisait de la figuration sur le pupitre d'Eliah Inbal !!!

Pleurer de la première à la dernière note, trouver au début du deuxième mouvement l'Allier puis très vite cette fureur de chercher à VIVRE qui fût celle de mon père et al mienne, sans doute...

Mais l'élaboration collective à CAMédia implique des contraintes spécifiques dont, pur l'instant, vous semblez éloigné, m'a écrit Roger Evano, président de CAMédia...

Heureusement qu'il y aura Overblog https://www.youtube.com/watch?v=C53oQetoj8g

Overblog !!!

On le jette Mediapart ???

NON, bien sûr, on l'irrigue de notre bienveillance par messagerie privé puis qu'il ne nous reste pus que ça !!!

A bientôt.

Amitié.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires

+++++

richard-bonobo-177

Le 27 juillet 2014, Jean-Jacques M’U, éditeur et activiste militant, publiait sur son blog de Mediapart un article du Comité Abolition du Nucléaire Sud-Est dénonçant la souscription par la municipalité socialiste d’Avignon d’une convention de mécénat avec le géant du nucléaire AREVA, permettant notamment à cette société de s’associer à des activités scolaires dans des écoles de la ville. Cet article soulignait la compromission de la majorité des élus du conseil municipal parmi lesquels trois militants de EELV. Il fustigeait en particulier « une stratégie de manipulation à grande échelle d’un lobby insufflant ses propres productions idéologiques auprès de ses affidés et des structures publiques et para-publiques (ANPE, écoles…), mais aussi dans les organisations censées s’opposer à lui, voire le combattre ». Précisant : « On ne s’étonnera donc pas de voir ainsi EELV et d’autres structures et fédérations plus pénétrables du fait de leur flottement de positionnement et d’ambitions personnelles se faire les chantres et mettre en place des “opérations” marketing du style “chaîne humaine pour la transition énergétique” ou “accueil des enfants de Fukushima”, plutôt que d’opter pour une position rationnelle et cohérante de lutte pour l’arrêt immédiat et inconditionnel du nucléaire ».

Cher Luc,

Je découvre, avec joie ton engagement pour JJMU et je te prie de ne pas avoir découvert ce billet plus tôt

EmbarrasséEmbarrasséEmbarrassé

C'est par cet échange, initialement "rugueux" : 10 avr. 2017 Par Tricia Natho Vivre, arrêtez SVP d'encombrer ma boîte mail. Rayez-moi de votre liste. Merci.

Bouche cousueBouche cousueBouche cousue

  Tricia est également amie de JJMU (lire : https://blogs.mediapart.fr/tricia-natho/blog/040417/urgence-solidarite-avec-notre-ami-blogueur-anti-nucleaire-jean-jacques-mu) et m'a permis, très paradoxalement, de retrouver ton action

SourireSourireSourire

Excellente brasserie parisienne en face du château de Vincennes

4 sur 5 bulles Avis écrit le 19 décembre 2016 par mobile

Une carte somme toute très classique dans un environnement chaleureux - estrades et recoins bibliothèque - un service un peu lent au début mais efficace par la suite.
Nous avons particulièrement apprécié les 3 côtes d'agneau - généreuses et goûtues - servies avec leur ratatouille maison, un régal.
Côté dessert, Le crumble aux pommes est bien maison, mais pas assez croustillant à mon goût.
Le Brouilly servi était 2015, et donc un peu vert

Bon, une bonne adresse, avec un prix parisien (135€ pour 5) ... très agréable quand même !

Visité en décembre 2016 (source : https://www.tripadvisor.fr/Restaurant_Review-g790302-d1048570-Reviews-Le_drapeau-Vincennes_Val_de_Marne_Ile_de_France.html)

 

Ma rencontre avec JJMU avait eu lieu bine avant décembre 2016 mais je m'en rappelle comme si c'était hier...

Notre ami commun m'a signaler que  j'étais dans un sale pétrin...

J'espère que ce n'est pas le même que celui de JJMU, car, avec Jacques Charasse, je m e bats aussi contre le nucléaire

 

Intervention de Gérard Charasse

Séance en hémicycle du 15 avril 2014 à 9h30
Questions orales sans débat — Réaménagement de l'ancien site minier de saint-priest-la-prugne dans le département de la loire 

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaGérard Charasse :

Monsieur le secrétaire d’État, ma question s’adresse à Mme la ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, que je souhaite alerter sur le projet de réaménagement de l’ancien site minier et industriel des Bois-noirs-du-Limouzat dans la commune de Saint-Priest-la-Prugne dans la Loire. L’entreprise AREVA a déposé un projet de réaménagement de ce site minier de dix-huit hectares dont l’objet officiel est le rétablissement de la zone dans son état naturel. Il consiste pour l’essentiel à vidanger la lame d’eau qui sécurise 1,3 million de tonnes de stériles miniers d’uranium et de produits chimiques, déchets de l’exploitation de la mine, qui a compté jusqu’à 400 employés et qui a été l’une des premières sources de minerai d’uranium en France.

Le projet inquiète à juste titre les populations locales et leurs représentants, dont votre serviteur. En effet, le retour à l’état naturel est impossible. L’actuelle digue est dans un état satisfaisant et tous les acteurs, y compris AREVA, s’accordent à reconnaître que la lame d’eau constitue la meilleure protection possible des populations et de l’environnement contre les stériles. Afin de sensibiliser l’opinion publique, le maire de Lavoine, dans l’Allier, est venu à pied à l’Assemblée nationale depuis sa commune, voisine du site. Je l’ai reçu, comme tous les groupes parlementaires à l’Assemblée et au Sénat. Aucun élu ne peut rester insensible à l’inquiétude de ce maire, suscitée par un projet impliquant la mise à jour d’un volume considérable de stériles dont le niveau de volatilité et de radioactivité est sans doute important et par le rétablissement de la rivière Besbre dans son cours naturel, susceptible de provoquer la contamination de terrains et des ruissellements dont on connaît mal le niveau de pollution.

Nous sommes donc confrontés à une question d’environnement, certes, mais aussi de santé publique. L’opacité de l’information transmise par AREVA à ce jour constitue une autre source légitime d’inquiétude. Je demande donc que soit suspendu le projet en cours afin de fournir une véritable information à partir de laquelle sera évaluée l’opportunité du réaménagement et, le cas échéant, sera élaboré le projet en concertation étroite avec la population et ses représentants, tout en gardant à l’esprit l’impérieuse nécessité de respecter la santé des populations de ce bassin, déjà durement touchées. (source : http://www.nosdeputes.fr/14/intervention/495695)

A bientôt.

Amitié.