Linden Blossom : DU  RENVERSÉ AU RENVERSEMENT

Je suis victime. Oh, je sais que je ne suis pas la seule, mais quand même ! Je suis victime d’un drôle de truc. D’abord, çà a commencé ce matin. Quand j’ai voulu me chausser. Impossible.

DU   RENVERSÉ  AU  RENVERSEMENT

 

Je suis victime. 

Oh, je sais que je ne suis pas la seule, mais quand même !

Je suis victime d’un drôle de truc.

D’abord, çà a commencé ce matin.

Quand j’ai voulu me chausser. Impossible.

 

Mes babouches en queue-de-morue faisaient de la résistance. Impossible d’y loger mes pieds de sirène… Enfin… Tellement j’avais les chevilles gonflées.

Et pas à l’hélium !

 

Y avait quelque chose… j’entendais : » What’s Out There ? » D’une petite voix.

 

Une voix toute petite, toute perdue dans la dentelle vocalisante des ondes sonores… de mes intimités. Là où peau et chair se dénouent de leur cohérence pour ne laisser que l’essence la plus pure de ce qui me constitue : mon Être.

 

              Adonc, c’est par trois fois que j’ai dû m’y reprendre. Et c’est au bout de la troisième  fois que j’ai saisi en compréhension et en extension que…

 sous l’« Étant « , il y avait de l’» Être «. Et que … « Chacun est bien un autre ! »

 

Amazing ! Je m’explique maintenant pourquoi de temps à autre je chante

 « La Reine de la nuit » ! … C’est quand je laisse la place à l’ « Autre »…

 

 

Ainsi, non seulement  je serai victime…Mais, de moi-même !

 Quand j’y songe… çà me fait le même effet que quand l’univers  a basculé du côté de la matière.

Là ,il y a un truc que je pourrai jamais expliquer. Pour çà, il faudrait que je sois un neutrino… çà m’excite !

 

Comme quand mon ami m’a susurré d’une voix toute encotonnée,

 sur le souffle que j’étais «  sa «  Joconde » !

 

Je me suis sentie fondre… J’étais, au dire d’Eluard, « comme un bateau coulant dans l’eau fermée ». Ye, ye ! Mon centre de gravité  s’offrait un pas de côté !

D’un seul coup, j’ai senti mon épine dorsale ondoyer du coccyx jusqu’à la fontanelle !

Le temps d’un éclair j’ai bien cru que la commande différenciée de ma bipolarité en avait pris un coup et que j’allais me retrouver à plat ventre dans la position du lézard. Parce que… La Joconde, « Himself ! »

 

Je dis çà parce que…au dire de certains, y paraitrait que c’était un homme…

Chacun est un autre.

 

Moi aussi je suis victime d’un renversement. Celui de mes hémisphères.

Y sont zippés en diagonale. Et à l’envers. Et cà, çà résiste à toute analyse.

 

Je me souviens quand mon activateur d’énergies m’a déclaré que le cerveau avait un sexe, et que le mien n’était pas tout à fait normal. J’ai reconnu la petite lueur de l’homme de Croc  Magnon brandissant une dent de mammouth. Il en était resté au siècle dernier où un certain chercheur avait affirmé que la femme représentait une forme inférieure de l’évolution, plus proche de l’enfant et du sauvage que de l’homme civilisé !

 

                        Heureusement que de nos jours on a remis les pendules à l’heure. Cela dit, les disparités entre les genres disparaissent au cours de l’évolution vers l’adulte. Là, cherchez l’intrus !

Dans tout çà, je me retrouve gros jean comme devant. Avec mon hémisphère droit zippé en diagonale. Il zig zag. Comme le centre de traitement des voyelles ! Il danse !

Et, si j’en crois un biologiste nippon, il change de case selon la langue maternelle. Alors pour mettre le grappin dessus…

Tout çà à cause de la testostérone.

Alors pour résister, çà résiste !

 

Pas comme le renversement Kantien. Lui, il est fissuré.

 

M’appeler sa  « Joconde », au niveau de mon ressenti, c’est… l’image lactée d’un lac endormi sous la lune.

Bachelard lui, m’a très bien saisie.

 

Si vous pensez que c’est l’inverse, c’est à cause de mon renversement, of course !

Pour en revenir à mon ami, j’ai mesuré d’un seul coup l’étendue de son espace de non-pensée. Pour faire court, d’une sorte de bêtise.

 

Lui il souriait, baignant dans une sorte de léthargie, proche de l’amibe.

 C’est clair qu’il n’a pas le code d’accès secret de ce « continent noir » qu’est la bêtise.

Ma mère, elle, l’avait. À sa façon. Je l’entends encore me dire :

«  T’as pas les yeux en face des trous ! »  Alors que l’instant d’après et avec le même ton, elle balançait :

« Tu sais pas ce que tu veux… » En écho à

«  T’es vraiment têtue ! »

Comment mettre tout çà en résonance ?

 

Çà au moins c’est clair… Enfin… Que c’est pas clair… !

 Je sais pas si c’est contagieux, mais quand le fils de ma gardienne, un pré pubère acnéique s’est extirpé de mes toilettes,

Il avait l’air bizarre, comme Tintin face au clair de lune.

Faut dire que la Joconde qui trônait en majesté dans les lieux dits d’aisances… C’est The Star !

 

 Histoire de créer du lien social, je lui dis :

« Elle est belle, hein ? »…

« Qui ? » En se trémoussant.

« La Joconde » ! Avec un léger agacement.

 

«  C’est laquelle des « Desperate House Wives » ?

 

 Avec dans la voix quelque chose de vibrant pareil à la fraicheur des aromates.

 

 Sur le coup, je me mis en mode désinhibé parce que je n’’avais pas envie de partir en guerre avec des ovnis. Aussi sur le même ton «  Easy game », je lui ai répondu que celle-ci, elle avait joué dans plein de rôles, avec des moustaches, des barbes, et des boucles d’oreilles et plein d’autres accessoires.

Mais que jamais je ne l’avais vu dans une série télé.

 

Malgré tout, j’avais beau me cramponner à mes fondamentaux, je me sentais étrangère dans mon propre corps.

Comme celle qui parle chinois dans sa propre langue… Si je pense à Lacan.

 

Mais l’estocade, c’est ma petite-fille qui me l’a donnée. Quand elle est rentrée de son séjour New Yorkais. Elle n’a vu qu’Elle.

La Joconde. Et le fameux sourire qui va avec. Je dois vous dire que je l’avais déplacée. Elle trônait du haut du mystère énigmatique de son iconique sourire  dans mon entrée.

 

D’un ton « Very Nice » :

 

« Elle est nulle ! Même pas de lèvres ! »

 

J’ai saisi d’un seul coup le poids du renversement Kantien.

 

Elle aussi ! Résonnait dans mon dedans avec la même violence que le :

 

« Tu Quoque ! » de César.

 

Allez donc savoir, mais par un effet de double renversement, dû à la plasticité enjouée de mon dedans, j’ai entendu  en écho :

 

« N’oublies pas qu’on doit un coq à Esculape « !

 

Je suis restée renversée durant une petite semaine, suite à ce double renversement, offrant à mes proches l’expression béate et ravie de l’enfant face à la crèche.

« Elle roule capot grand ouvert », fit le voisin, un mécanicien de véhicule en « cale- sèche » qui, sans connaître Lacan métaphorisait le « À Inconscient Ouvert ».

 

 J’avais du mal à respirer. Moi qui m’étais donné tant de mal pour attraper le rythme de la respiration afghane !

 

Sachant que le « Stupendo » est la condition sine qua non du travailleur de concept, je me suis dis que j’étais sur la bonne voie pour m’attaquer de front au problème de la « Stupidité ». Qui n’est pas la bêtise !

 

               Là, sur le terrain, .j’avais pas grand chose à déblayer. Parce que, à part l’opus flamboyant de Miss Avital  Ronell, nos grands penseurs l’ont précautionneusement mis à l’écart.

Et la banque de données affiche la même pauvreté qu’un thermomètre sans mercure vendu comme accessoire aux touristes sous les arcades.

La bêtise, c’est une question « Hors de » question. Out Of Joint !

Elle aussi !

Son analyse en terme spatio-temporel est un no man’s land. Il est « Ailleurs » !

 

Libre. Comme l’oiseau dans l’air :

 

« Frei wie der Vogel in der Luft ». Disent les germains.

 

La bêtise est insaisissable. C’est sable entre les doigts. Comme l’Être.

Bachelard la compare à l’aquilon.

« Levez-vous, ailes étincelantes et chantez votre joie enfantine ! »

S’excite Blake.

 

Entre Tintin et Bécassine, je me sens noyée. J’étouffe. Je manque d’air…

 

Je sens qu’il  me faut réguler le flux. J’inspire un grand coup dans l’espoir de générer des signaux plus… Exotiques.

 

Pas facile. Pas facile d’élever la bêtise au rang de problème.

Aussi subtile que pour Courbet d’élever la  simple asperge…

 au rang  d’« Asparagus » !

 

Même Hegel et son « Savoir Absolu » s’y serait cassé les méninges.

 

Malgré çà, ma détermination à saisir l’ épistémé de Tintin ou de Bécassine

 

relève du même ordre que celui de vouloir piéger les neutrinos.

 

N’est-ce pas diabolique aveuglement, cet acharnement à certains égards

«  Out Of Joint » ?

Alors que pas plus tard qu’hier, on pouvait lire que quarante sept galaxies

contredisent la sacro-sainte théorie d’ Einstein ?

 

Oui, oui ! Quarante sept. À faire un pied de nez au dieu  Einstein. Quarante sept amazones sur le pied de guerre ! Sauf qu’elles m’ont oubliée ! Car s’il n’en reste qu’une je serai celle-là !

 

Avec moi, l’Eternité sera toujours trop courte. « Short Mind »!

 

 

 

 

La bêtise résiste. Rappelez-vous ceux qui au nom de la vérité s’évertuent à voir la preuve de la folie du sage…. Spinozza avec ses araignées n’y a pas échappé !

Psychopathe ! Rien que çà ! Bouvard et Pécuchet, ces colleurs d’étiquettes, ont fait des petits. Pire que les blattes. Question d’échelle, of course !

 

 N’oubliez pas que les protéines témoignent déjà d’une activité de perception, de discrimination et de distinction !  Dixit Einstein.

 

Mais… Qui a déplacé le curseur… ?

          

           A l’inverse de ces inquisiteurs, pleins de bonne volonté, certes, Deleuze,  lui, s’est risqué à faire le Saut de l’Ange.

         En balançant  l’acide de son inventivité sur la platitude de leurs sentences « Short Mind ». Et là, moins préoccupé de certitudes que d’inventivité au niveau de la composition des rapports « dans la nature », il y a trouvé des trésors.

 

Au lieu de chercher le sens exact de la  « petite  histoire « , il a joué avec tous les sens possibles. Et par là, à faire scintiller La Vérité : combien ceux qui s’en tiennent à la vérité laissent bien souvent échapper l’Essentiel…

 

 

 

Ma petite-fille n’avait pas tout à fait tort… « Fashion Victim » ?

L’effet de mode, l’air du temps… Encore insaisissable…

 

Un charme. Celui du « presque rien ». Et pourtant bien réel, parce que…

 

Moi aussi ! Quand j’ai revu une photo de mes vingt ans, j’ai compris que celle qui fut révélée ni plus ni moins qu’une bombe sexuelle… Elle était plutôt…

 

Style «  Sourire  en fente «,  je me suis dit que pareil à la localisation du centre de traitement des voyelles, les trous des yeux ne sont pas toujours au même endroit !

 

Je suis victime moi aussi ! D’un renversement… Mais comme tout est cyclique…

 

Quand il se renversera…

 

 

Linden  BLOSSOM

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.