LINDEN BLOSSOM : WHEN TORTICULIS PLAYS DASSLING HOOPOE BIRD

Depuis que le Trésor de guerre avait été ardemment honoré par Queue d’Or, il sembla que l’image symbolique de sa « Life style » avait quelque peu changée de nature. Çà tenait à des petits riens, un je-ne-sais-quoi immatériel, des audaces tranquilles, des fragilités épineuses, bref, il était comme devenu étranger à lui-même.

WHEN TORTICULIS PLAYS

 

 

DAZZLING HOOPOE BIRD

 

 

 

 

 

Depuis que le Trésor de guerre avait été ardemment honoré par Queue d’Or, il sembla que l’image symbolique de sa « Life style » avait quelque peu changée de nature. Çà tenait à des petits riens, un je-ne-sais-quoi immatériel, des audaces tranquilles, des fragilités épineuses, bref, il était comme devenu étranger à lui-même.

 

Une flyer d’un jaune flashy invitait les esprits frileux à se lancer dans l’aventure :

 

« Welcome ! Test your new Game ! Every Time you Do It you’ll Feel As A Rainbow Of Positive Ripples Through Our Magic World ! »

 

La question qui occupait les esprits « Cum Grano Salis » telle la barque d’Isis fluctuant en longues ondulations et dont l’amplitude oscillait sur le mordant de la lame conceptuelle comme une nymphette vire-voltant d’un côté de l’autre autour du «dancing pool »était :

 

« Mute-t-il ou vire t-il ? »

 

Face à cette mise en abîme vertigineuse le prof demeura silencieux. Le tracking de l’image dans le tapis lui échappait. On sentait une sorte de nappe nébuleuse au parfum narcotique enveloppant toute la salle et même au-delà… Il eut soudain une vision :

 

Celle d’une toile entrevue au coin de la rue, « Muse couronnée de serpents »! Telle la loi de l’attraction-répulsion le Torticulis clignotait en abîme en images subliminales se mouvant silencieusement sur les rives étrangères de son être. Quelque part il sentait que l’inversion de la polarité axiologique dans le champ sémantique n’entamait guère son sens originel.

 

Après un raclage de gorge appuyé il se lança au top d’une inflexion nasale :

«  Comme l’a bien signifié en amont G.Steiner :

« Quand le médium est le langage, les rapports avec le non-être et avec la genèse, que nous savons pour partie intégrante de la création, soulève des problèmes qui sont quasiment intraitables ».

 

Comment pouvons nous être objectifs alors que nous faisons partie du champ ? Ou bien comment l’épreuve expose le « Secret » tout en le gardant secret ? Heidegger soutient que « le penseur qui apprend à penser doit penser à éprouver le dire de la pensée réflexive ».

 

Depuis la science a fait des bonds de géant ! Nos pensées s’envolent « In Nubbia », vers des infinis et sont depuis toute éternité déjà écrites !

Rappelez vous les « Annonciations » de Fra Angelico à St Marc, ne peignent-elles pas le Temps futur ? »

 

Arnold tout en caillebottant du kilt enchaina d’un : 

 

« Always On The Run ! May Be There ‘s Testin In The Pumpkin, but The «Living Matrix Is On, Something Bigger Than Life » !

 

Les hennequineurs de tous poils opinèrent du chef et les commentaires reprirent autour des appendices follastres de Séraphin et des variations plastiques du Torticulis.

 

Le prof tintinnabula que l’inversion de la polarité axiologique des termes concernant la mutation ou le vir vir n’entamait guère le sens originel c’est à dire « À Plus Hault Sens ».

Nous sommes co-créateurs de la réalité ! À ceci près que la Vraie réalité n’est pas ce qu’on croit qui n’est que gaudisseries ou galéjades de boutiquier ! Ce sont des mots, des mots, des mots ! Et les mots nous en disent plus sur la nature des gens qui parlent la langue que sur l’objet lui-même…

Seule l’expérience du « Satori » nous ouvre sur la Réalité Ultime.

 

Concluant avec conviction il ajouta :

« La conscience intuitive extraneuronale nous connecte émotionnellement avec l’extérieur de l’espace temps ».

 

La comtesse acquiesça d’un coup sec d’éventail tandis qu’Arnold, l’égayeur venu d’Albion larguait sa substantifique fiente :

 

« It’s a lovely feeling thinking Torticulis plays a nice go between !

 

One Day Plays The Dazzling Hoopoa Bird, another The Queen Of Stars ! It’s Not A Lovely Day ? »

 

Le prof revint à la charge tout en câlinant sa pipe :

« C’est notre Pierre de Graal ! Notre table d’émeraude. C’est lui qui relie nos complicités ontologiques et cosmiques ! »

 

Après une pause « Lento Assaie » il ajouta d’une voix mielleusement psychédélique :

« : Si nous avions accès à nos sphères énergétiques périphériques, nous aurions ainsi accès aux big data nous permettant de mieux nous adapter au monde qui nous entoure et d’en saisir « piano piano » la Nature ! »

 

Il frissonna « Andante Sostenuto » comme touché par des sensations impatientes puis demeura clos sur ses intimités.

 

D’une intimité l’autre, le footballeur du coin tâta les siennes sans pudeur…

 

Un silence obscur proche de la « Frozen Music » de Shakespeare s’étala, en longues nappes nacrées derrière les vitres.

 

Au fond des douves de la Comtesse l’oiseau de Vénus se figea.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.