Sur une idée de Linden Blossom...

En Afrique noire française, il existe une plaie. Cette plaie, donnons-lui son nom, c'est l'indifférence devant les problèmes à résoudre. Et cela conduit à des catastrophes.

En Afrique noire française, il existe une plaie. Cette plaie, donnons-lui son nom, c'est l'indifférence devant les problèmes à résoudre. Et cela conduit à des catastrophes.

Á qui la faute ?

La faute en est moins à la colonie qu'à la métropole.

Quand votre ampoule électrique s'éteint dans votre chambre, vous ne vous en prenez pas à l'ampoule mais au secteur.

Le secteur des colonies françaises, c'est la France.

Eh bien ! si le courant n'est pas très fort entre la France et Dakar, il est coupé entre cette m^me France et Brazzaville.

Ce n'est pas les hommes que je dénonce, mais la méthode.

Nous travaillons dans un tunnel.

Ni argent, ni plan général, ni idée claire.

Nous faisons de la civilisation à tâtons.

Aussi, des nègres s'exilent, d'autres meurent.

La révolte se lève dans l'Oubangui-Chari.

Pendant qu'on l'étouffe, le ministère des Colonies fait dire qu'il est optimiste et qu'il ne croit pas à ces choses.

Et la France est heureuse d'être trompée.

Que pouvait-on jeter sur un tel tableau ?

Un voile ou un peu de lumière.

Á d'autres le voile !

Albert Londres Terre d'ébène page 10

Ton père va bien ?

- Oui, y va bien.

- Ton mère va bien ?

- Oui, y va bien.

- Ton enfant va bien ?

- Oui, y va bien.

- Ton poulet va bien ?

- Oui y va bien.

- Ton chienne va bien ?

-Oui, y va bien.

- Ton femme va bien ?

Cette salutation durait depuis une minute.

Ce nègre, rencontrant ce nègre, lui demandait des nouvelles de tout ce qu'il possédait : de son lougan (son champ), de son cheval, de sa pirogue.

La femme venait en dernier.

Albert Londres Terre d'ébène page 37

1927 - 2017 90 ans...

LA MONDIALISATION EST PASSÉE PAR LA !!!

#BalanceTonPorc (#MoiAussi au Canada francophone) est un hashtag qui s'est largement diffusé sur les réseaux sociaux en octobre 2017

  • Drapeau de l'Albanie Albanie : #TaniTregoj (fr: MaintenantRaconte)38
  • Drapeau de la Ligue arabe Arabe : أنا_كمان# (fr: MoiAussi) ou #MosquéeMoiAussi39
  • Drapeau du Brésil Brésil : #Nãoénão (fr: NonC'estNon)
  • Drapeau du Canada Canada : #MoiAussi
  • Drapeau de la République populaire de Chine Chine : #我也是 (fr: MoiAussi)
  • Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud : #미투 (fr: MoiAussi)
  • Drapeau de la Croatie Croatie : #JaIsto (fr: MoiAussi)38
  • Drapeau de l'Espagne Espagne : #YoTambién (fr: MoiAussi)
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : #MeToo (fr: MoiAussi)
  • Drapeau de la Finlande Finlande : #Memyös (fr: NousAussi)
  • Drapeau de la France France : #BalanceTonPorc
  • Drapeau de l'Inde Inde : #मैंभी (fr: MoiAussi) 40
  • Drapeau de l'Iran Iran : #من_هم_همینطور (fr: MoiAussi)
  • Drapeau d’Israël Israël : גםאנחנו# (fr: NousAussi); #גםאני ou #גמאני (fr: MoiAussi)
  • Drapeau de l'Italie Italie : #QuellaVoltaChe (fr: CetteFoisOù)
  • Drapeau du Japon Japon : #私も ou #WatashiMo (fr: MoiAussi)
  • Drapeau de la Macédoine du Nord Macédoine du Nord : #СегаКажувам (fr: MaintenantRaconte)38
  • Drapeau de la Norvège Norvège : #Stilleføropptak (fr: SilenceAvantDénonciation)
  • Drapeau du Pakistan Pakistan : #میں_بھی (fr: MoiAussi)
  • Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni : #MeToo (fr: MoiAussi)
  • Drapeau de la Russie Russie : #МеняТоже ou #Ятоже (fr: MoiAussi)
  • Drapeau de la Suède Suède : #JagOckså (fr: MoiAussi) 41
  • Drapeau de Taïwan Taiwan : #我也是 ou #WoYeShi (fr: MoiAussi)
  • Drapeau de la République socialiste du Viêt Nam Vietnam : #TôiCũngVậy (fr: MoiAussi)

https://fr.wikipedia.org/wiki/BalanceTonPorc

Rappelez vous : ALIÉNOR d'Aquitaine s'imposa en exposant en public la flagellation de son auguste époux Henri II.

Bien avant, les textes bibliques ont ouvert la faille avec la tragédie de SALOMÉ qui avait exigée la tête de YOKANAAN faille dans laquelle se coula toute une série de renversements.

MESSALINE, la putain impériale.

D'autres mantes religieuses actuelles relayées par les réseaux sociaux n'en finissent pas de se venger.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Retour à Albert Londres, Terre d'ébène, maintenant page 142

Puis il y a la femme nomade, qui va de village en village, demandant l'hospitalité.

La bonne nouvelle se répand : une femme libre est chez Untel ! 

Les jeunes gens accourent avec des cadeaux.

Elle désigne le vainqueur.

Les cérémonies accomplies, la femme devient une bête de somme.

Elle n'a plus droit qu'aux coups de bâton.

Son mari l'envoie taper les routes à sa place.

Elle porte le mobilier, tandis que le mâle, sur son cheval, s'en va, casse-tête sur l'épaule et arc en main.

Le mari ne lui connaît qu'un droit : celui de crier.

"La bouche de la femme, dit-il, est son seul carquois.

Elle en possède rien d'autre pour se défendre."

Ce doit être pour cette raison que j'entendais souvent des plaintes ?

ADDENDA DE DERNIÈRE MINUTE DE LINDEN BLOSSOM

Depuis l’époque où Albert  LONDRES  relatait  d’un œil lucide et amusé  ses aventures dans la brousse de  BAMAKO, les sciences (cognitives,  neuroscientifiques, biologiques, humaines )  ont  enrichi  et modifié notre regard sur les sociétés  dites  « primitives »). Les travaux des chercheuses comme Corinne Hagger  et Jocelyne Bachevalier ont testé des singes selon plusieurs critères (extraction de l’aire  temporale) fourniraient-ils une revanche aux militantes féministes en démontrant que les jeunes mâles, victimes de leurs hormones, sont défavorisés par rapport à leurs sœurs ? À ceci, les chercheuses répondent : 

 

«  Nous ne prétendons nullement que les mâles soient retardés. Si la testostérone ralentit la croissance de certaines aires  cervicales, on peut tout aussi bien imaginer qu’elle favorise le développement d’autres zones. Son influence n’est que momentanée et se limite probablement à une différenciation de la  « géographie » des circuits neuronaux selon les sexes. D’ailleurs, toute disparité sexuelle disparaît chez les singes vers l’âge de six mois. Au-delà de débats plus philosophiques aue scientifiques, mes recherches permettront peut être d’expliquer certaines différences entre les hommes et les femmes, mais certainement pas pour dire que les femmes « pleurent » et que les hommes font d’excellents ingénieurs !

 

La complexité du cerveau est telle qu’il est – pour l’instant- pratiquement impossible d’y démêler l’influence hormonale ou génétique de celle de l’environnement ( culture, langue, éducation etc etc ). Même s’il existe au niveau anatomique une disparité reconnue, il serait faux d’en tirer quelque  jugement de valeurs concernant les capacités intellectuelles, liées au sexe. Science et idéologie font de la résistance !

 

 

 

                                                                                    Linden  BLOSSOM

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.