Vivre est un village
Consultant en système d'information honoraire
Abonné·e de Mediapart

640 Billets

6 Éditions

Billet de blog 21 mars 2015

Mal nommer les choses, c'est ajouter au malheur du monde." (Albert Camus)

Vivre est un village
Consultant en système d'information honoraire
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Quand Claire Chazal et le 13h de TF1 évoquent Vichy [interview]

Source : http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/departement/allier/allier-local/2011/04/17/quand-claire-chazal-et-le-13h-de-tf1-evoquent-vichy-interview_150454.html

La ville de Vichy fera l'objet d'un zoom, ce dimanche, à 13 heures, dans le journal de Claire Chazal. La journaliste vedette de TF1 a accepté de lever un coin du voile sur ces quinze minutes.

Depuis une quinzaine de jours, caméra à l'épaule, les reporters de TF1 arpentent le pavé vichyssois, enchaînent images et témoignages. Les téléspectateurs dominicaux devraient donc découvrir, aujourd'hui, à l'heure du déjeuner, un savant dosage passé-présent.

Pourquoi ce zoom sur Vichy ?

Ce zoom, qui existe depuis deux ans, a été conçu comme un balayage de toute la France, pour montrer la diversité du territoire. Nous essayons de varier les voyages et les balades.

C'est une région que vous connaissez bien...

Oui. Je suis née à Thiers. C'est effectivement tout proche. Quand j'étais petite, notre promenade de vacances la plus joyeuse était d'aller à Vichy. Ma grand-mère aimait beaucoup faire des cures à Vichy. Nous prenions la Micheline ou le car et passions la journée autour du plan d'eau. Je me souviens de ces grandes avenues, de l'eau thermale atrocement mauvaise. Il est vrai que désormais je reviens rarement. Je n'ai pas de maison familiale.

Quelle est l'image de Vichy à l'extérieur ?

Son image est multiple. Ceux qui sont extérieurs ont une double vision de la ville. Ils pensent d'abord au poids de l'Histoire. On sent bien que les habitants d'aujourd'hui rejettent un peu cette image-là. Qu'ils ne sont pas très contents que leur ville soit associée à ce Régime appelé sans doute à tort Régime de Vichy. Une période sombre de notre histoire. Le gouvernement provisoire s'est installé là par hasard. La ville n'en est pas responsable.

L'autre image est un peu désuète, d'un autre temps, avec Napoléon III. Une réalité d'ailleurs, si l'on en juge par l'architecture, les parcs et les habitudes thermales. Tout cela est resté. Nous essayons de montrer, dans le zoom, que la ville s'est considérablement rénovée et modernisée. Que les cures, réservées davantage, par le passé, à des personnes âgées, cherchent à en séduire aussi de plus jeunes.

Vous allez donc sortir du cliché pastilles et eau de Vichy ?

On en sort sans en sortir. On ne peut pas non plus ne pas donner des repères aux téléspectateurs. On ne fait pas des cartes postales, mais on a envie d'aborder tous les aspects. Il y aura aussi les pastilles et les carreaux Vichy qui sont une réalité. Mais sous forme de clin d'oeil ou de petites allusions. En 15 minutes, on peut dire beaucoup de choses.

Vous allez aussi aborder l'aspect du luxe. Vichy a-t-elle en France l'image d'une ville thermale luxueuse ?

Je peux me tromper, mais je dirais non. Pas encore. Ça progresse, mais ce n'est pas Évian. D'abord parce que le climat reste rude, très chaud en été et très froid en hiver. L'Auvergne est une région très belle. Ce n'est pas moi qui dirais le contraire. Mais son climat est très contrasté. On ne peut pas aller contre. Et puis, on a encore en mémoire le temps où beaucoup de personnes âgées fréquentaient la station, pour des prix modérés. Tout cela progresse lentement dans les esprits.

Catherine GRÉAU

http://videos.tf1.fr/jt-we/2011/zoom-sur-vichy-6398056.html

Signez !!!

 https://www.change.org/p/claude-bartolone-président-de-l-assemblée-nationale-gérard-larcher-président-du-sénat-faire-respecter-la-ville-de-vichy-et-ses-habitants-en-demandant-au-final-la-promulgation-de-la-proposition-de-loi-de-gérard-charasse-député-de-l-allier

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
La nomination d’Éric Coquerel suscite une polémique parmi les féministes
Plusieurs militantes ont affirmé que le député insoumis, élu jeudi président de la commission des finances, a déjà eu un comportement inapproprié avec des femmes. Mais en l’absence de signalement, aucune enquête n’a abouti. L’intéressé dément, tout en admettant avoir « évolué » depuis #MeToo.
par Lénaïg Bredoux et Mathieu Dejean
Journal — Parlement
Face au RN, gauche et droite se divisent sur la pertinence du « cordon sanitaire »
Désir de « rediabolisation » à gauche, volonté de « respecter le vote des Français » à droite… La rentrée parlementaire inédite place les forces politiques face à la délicate question de l’attitude à adopter face à l’extrême droite.
par Pauline Graulle, Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani
Journal — France
Extrême droite : la semaine de toutes les compromissions
En quelques jours, le parti de Marine le Pen s’est imposé aux postes clés de l’Assemblée nationale, grâce aux votes et aux lâchetés politiques des droites. Une légitimation coupable qui n’augure rien de bon.
par Ellen Salvi
Journal — Culture-Idées
L’historienne Malika Rahal : « La France n’a jamais fait son tournant anticolonialiste »
La scène politique française actuelle est née d’un monde colonial, avec lequel elle n’en a pas terminé, rappelle l’autrice d’un ouvrage important sur 1962, année de l’indépendance de l’Algérie. Un livre qui tombe à pic, à l’heure des réécritures fallacieuses de l’histoire.
par Rachida El Azzouzi

La sélection du Club

Billet de blog
Les services publics ne doivent pas être les victimes de l’inflation
L’inflation galopante rappelle que le monde compte de plus en plus de travailleurs pauvres dans la fonction publique. Les Etats ont pourtant les moyens de financer des services publics de qualité : il faut faire contribuer les plus riches et les multinationales.
par Irene Ovonji-Odida
Billet de blog
Pourquoi les fonctionnaires se font (encore) avoir
3,5 % d'augmentation du point d'indice, c'est bien moins que l'inflation de 5,5%. Mais il y a pire, il y a la communication du gouvernement.
par Camaradepopof
Billet de blog
Oui, l’inflation s’explique bien par une boucle prix – profits !
Il est difficile d’exonérer le patronat de ces secteurs de l’inflation galopante. C’est pourquoi les mesures de blocage des prix sont nécessaires pour ralentir l’inflation et défendre le pouvoir d’achat des travailleurs. Par Sylvain Billot, statisticien économiste, diplômé de l’Ensae qui forme les administrateurs de l’Insee.
par Economistes Parlement Union Populaire
Billet de blog
L’inflation, un poison qui se diffuse lentement
« L’inflation est un masque : elle donne l’illusion de l’aisance, elle gomme les erreurs, elle n’enrichit que les spéculateurs, elle est prime à l’insouciance, potion à court terme et poison à long terme, victoire de la cigale sur la fourmi », J-Y Naudet, 2010.
par Anice Lajnef