En cherchant quels pouvaient être les mécanismes d'une éventuelle "entropologie"...

Une éventuelle "entropologie" à laquelle Levi-Strauss aspirait, c'est à dire une dynamique de la psyché utilisant des concepts tirés de la physique

Alain Simon "L'homme quantique" http://www.priceminister.com/offer/buy/286403977/l-homme-quantique-essai-sur-les-fondements-d-une-entropologie-de-alain-simon.html page 23

En cherchant quels pouvaient être les mécanismes d'une éventuelle "entropologie" à laquelle Levi-Strauss aspirait, c'est à dire une dynamique de la psyché utilisant des concepts tirés de la physique

Lévi-Strauss introduit ce néologisme dans le dernier chapitre de Tristes tropiques, ,p. 444 : "... Chaque parole échangée, chaque ligne imprimée établissent une communication entre deux interlocuteurs, rendant étale un niveau qui se caractérisait auparavant par un écart d'information, donc une organisation plus grande. Plutôt qu’anthropologie, il faudrait écrire "entropologie" le nom d'une discipline vouée à étudier dans ses manifestations les plus hautes ce processus de désintégration." (Lévi-Strauss, Tristes tropiques, 1955)

L'auteur utilise bien le terme d"entropologie" en référence au concept physique d'entropie pour décrire une évolution proprement humaine. Mais son propos concerne ici le passage de l'ordre au chaos, tandis que notre questionnement initial porte plutôt sur le processus inverse, et c'est toute la difficulté de notre entreprise. Nous verrons que les deux aspects de la question sont indissociables, car liés à notre propre représentation du Monde, et non à une quelconque nature intrinsèque de celui-ci.

Les paradoxes qui surgissent à l'échelle quantique sont le meilleure révélateur de notre fonctionnement psychique.

Parler d'objets indépendamment de toute observation n'a pas de sens ; un objet n'a d'existence que dans l’expérience que l'on en a.

-----------------------------------------------------------------

préoccupé(e)s ESSENTIELLEMENT par/de leurs petites personnes

salut mes cocos d'amour adorés  embarassed (non, je n'ai toujours pas revu les 230 billets qui ont disparu de mon blog je sais toujours pas pourquoi  yell) hier matin en attendant l'infirmier pour une prise de 1 litre de sang  que les charmantes  kiss hôtesses dites d'accueil  du labo  money-mouth ont une fois de plus phouttu à la poubelle - ou alors elles en ont fait du boudin  laughing  je suis tombée by hazard sur un genre d'émission médicale vous savez, sur des personnes atteintes de DMLA qui donc deviennent progressivement aveugles → les reportages du genre, en général je tiens 5 minutes pas plus  undecided mais là j'ai eu le temps de voir plein de soignantes et de bénévoles interviewées, avec toujours le même discours genre " je suis une soignante, j'apporte un réconfort immense à tous ces patients " ... " je suis une bénévole,  j'apporte un réconfort immense à tous ces patients " soit toujours la même empathie inverse  winkdisons, en français : " j'ai un titre, regardez moi comme je suis belle et intelligente et comme j'ai tout compris ", sinon la Soignante évidemment parlait de et à ses patient(e)s  comme si ils/elles étaient des daibilles, et la bénévole juste après sa profession de foi  innocenton la voyait se retourner vers une dame quasi-aveugle et lui asséner " bon, le soleil continue de briller, il faut profiter de la vie après tout "  laughing - non mais comme dit  winken gal je tiens que 5 minutes  frown pas beaucoup plus - ou alors, je sens que je me vide de mon sang  surprised

gif-desespoir-bo-4-10-17

 

et après le soir pour me consoler de la perte  ou de la revente par le labo  money-mouth de mon fluide vital, je me suis forcée à regarder un reportage sur le " burn-out " à l'hosto sur Arte® ⇒ mon dieu  surprised les aminches je sais pas ce que vous en pensez, mais pour perdre ses burnes il faut d'abord en avoir, non ? là on voyait plein de toubib(e)s tout(es)(s) roses et frais  innocentrasé(e)s de près & pas pressé(e)s, à la syntaxe molle aussi on dira posée - notamment au bloc une anesthésiste  kiss avec perles et bagouzes se propulsant mollement de salle en salle et de cafés en gâteaux et en réunions pour traîner son " mal-être " : " moi j'ai à faire mon métier de MÉDECIN, je n'ai pas à faire de l'organisationnel ... j'ai envie de dire : ouvrez les yeux et regardez ... mon travail n'a plus de sens ... oui je suis en plein QUESTIONNEMENT sur le sens de mon TRAVAIL ... c'est un travail posté, j'ai des cases " heureusement qu'elle a un vocabulaire assez limité  laughing  je sais pas, si la nana a envie de travailler en Afrique et Noire, on la retient pas  laughing et bon, c'est bien de s'écouter causer mais ce serait bien qu'on y pige kekchose aussi, parce que c'est marrant, on a plein de toubib(e)s  kiss qui causent dans ce reportage aussi, toujours bien propres et rosâtres, en pleine forme et qui choisissent bien calmement leurs mots, on dirait des demi(e)s-dieux/déesses  kiss - alors que quand c'est les malades  frown que là ils/elles accusent de burn out, ou de stress, c'est parce que c'est des femmelettes et des daibilles qui savent pas se démerdrer et d'ailleurs c'est de leur faute  wink et zont qu'à la fermer d'ailleurs

gif-chat-aveugle-4-10-17

 

y a un seul chirurgien  kiss qui s'intéresse un peu aux malades là-dedans, et pas qu'à son cucul, enfin, à une malade  wink d'ailleurs ça a donné lieu à un incident assez marrant  undecidedaussi, quand il demande à l'infirmière  kiss anesthésiste qui sifflait des cafés et probable des ragots à des kilomètres de là  wink  de mettre de l'oxygène à cette malade en fin d'intervention, on voit l'infirmière  kiss qui se précipite quand même pour faire semblant de beaucoup bosser hyper penchée sur la malade, pour qu'on voie bien donc qu'elle bosse +++  wink et qui après retient à peine ses larmes la pauvrette  cry parce qu'on lui a demandé de faire son boulot  surprised →      le chir  innocent pourtant patient, vient vers elle pour essayer de mettre à plat l'abcès, il lui met même une main sympa sur l'épaule et lui demande ce qui va pas, mais rien à faire, quand il explique à la flemmarde addicte aux cafés qu'il a fait une prescription d'oxygène pour la véritable malade évidemment l'infirmière explose c'était le truc à pas dire avec ces gens qui ne bossent que pour avoir un titre évidemment elle se met à crier qu'elle SAIT qu'il est médecin la jalousie des infirmières, valeur sûre  wink et ensuite bien sûr balance son titre - attention elle est infirmière ANESTHÉSISTE ça fait un titre de plus  wink et bien sûr elle est disponible et elle fait bien son travail il n'y a pas moyen de discuter de ça wink surtout qu'elle est tout le temps aux cafés par charité  innocent je vous raconte pas  la crise de beuglements encore après 

ide-cracaht-gif-16-6-17

 

et d'ailleurs peu après, on tombe sur une aide-soignante  kiss qui dit innocemment, la vérité sort de sa bouche elle s'en rend même pas compte  innocent : " c'est pas enrichissant ... sauf si tu t'intéresses à ce qui se passe " (sic !!!) " on s'intéresse pas à nouscry                ... non mais aléas jactance est et patatum potatoes - que pour une fois je te raconte pas des fricassées, hein ?  laughing         → et voilà, comme d'hab, c'est pas de leur faute  wink - il faut donc absolument qu'on s'intéresse        à tou(te)s ces soignant(e)s  kiss - si ce n'est à leurs profonds mérites du moins à leurs titres donc, qui garantiraient ceux-là : c'est absolument infantile  undecided on a affaire à des gens qui ne réussiraient même pas une psychothérapie de 3 mois tellement leurs égos sont gros  innocent

gif-guerre-1-10-17

 

non mais c'est pas des problèmes d'organisation du travail, ça, les aminches  wink - encore que si tout ce beau monde s'était pas couché depuis des lustres comme des carpettes devant le/la moindre technocratico-gestionnaire  money-mouth les malades paieraient moins cher l'addition - c'est des gens consplètement immatures qui savent pas pour qui/pourquoi ils bossent étant donc entendu que les malades ne comptent pas  wink ou juste pour leur reprocher de pas penser à dire merci  surprised et qui recherchent toultemps la gratification  undecided → l'anesthésiste  kiss à bijoux avec des perles dans la bouche répète toultemps qu'elle a perdu l'essence de son métier de MÉDECIN ⇒ eh ben elle risque pas de trouver grand chose comme moteur à son immobilisme si elle sait pas qu'elle bosse pour les malades  wink et si c'est pour se vanter toutes les 6 secs d'être un MÉDECIN si elle sait pas ce que c'est non plus  wink

toubib-no-idea-gif-16-6-17

 

non mais j'ai tenu une heure et demie  surprised mes poteaux à me taper de ces soignant(e)s  kissqui ne parlent jamais de leur(s) motivation(s) pour faire ces métiers, qui ne parlent jamais de leur vision des malades  frown et de leur(s) rôle(s) auprès d'eux/elles à croire qu'ils/elles n'existent pas, les MALADES  wink  sauf le chir  kiss qui se souciait un peu de l'opérée, et qui regrettait        de ne plus pouvoir faire beaucoup d'enseignementau moins  et qui attendent toultemps en plus une reconnaissance  undecided non seulement ça, mais ils/elles attendent en plus que ça vienne de l'extérieur  undecided avec encore plus de technocrates  money-mouth donc au langage technique qui vont se mêler de leurs salades via moultes réunions, audits, évaluations  tongue-out etc. et qui vont prendre encore plus de mesures techniques  money-mouth pour ne pas dire plus ⇒ non mais mes cocos, vous trouvez pas qu'il y a des fois des coups de feet aux cuculs qui se perdent un peu ?  undecided

legally-blind-gif-4-10-17

 

sur ce mes ami(e)s un peu vénère2 parce que mes 230 billets sont toujours évaporés eux aussiet aussi par mon ordi qui a planté x fois de suite  yell je dois vous laisser, mais je réfléchirai encore à tout ça  undecided je reviendrai  wink et en attendant, je vous fais tout plein de gros bisous d'amour  embarassed

ggif-aveugle-4-10-17

 

s'il y a des corrections je reviens t'à-l'heure, je jure  laughing 

toubib-aveugle-gif-4-10-17

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.