Je parle de TOUTES les victimes de suspension de droits de participation ...

Je parle de 165 000 humains à qui l'on a inculqué savamment la peur, le complexe d'infériorité, le tremblement, l'agenouillement, le désespoir, le larbinisme (A. Césaire, Discours sur le colonialisme.)

3 mai 2019 par  Sabrina KassaLivia Garrigue et Guillaume Chaudet-Foglia, coresponsables du Club de Mediapart ; Renaud Creus, responsable de la communication ; Gaëtan Le FeuvreCécile Dony et Armel Baudet, l’équipe en charge des réseaux sociaux du journal, du Club et du studio ; Ana Ferrer, modératrice des fils de commentaire du journal et du Club ; Maria Frih, responsable des produits numériques qui accompagne le groupe dans le projet de refonte ; Edwy Plenel, directeur de publication. À ces dix personnes qui travaillent à la refonte future s'ajouteront ponctuellement d'autres salariés de Mediapart, ainsi que des abonnés qui participeront à des tests afin de repérer les différents usages et de recueillir divers points de vue.  

Source : https://blogs.mediapart.fr/communautes-de-mediapart/blog/111119/mediapart-ses-communautes-et-leurs-travaux

Bonjour, 

A plusieurs reprises, nous avons été conduits à dépublier des commentaires que vous avez rédigés, au motif du non respect de ntre charte de participation https://blogs.mediapart.fr/edition/decouvrir-mediapart/article/120714/la-nouvelle-charte-de-mediapart-est-en-ligne , à laquelle vous avez adhéré en vous abonnant à Mediapart. Il n'y avait qu'une règle à suivre, cessez votre harcèlement des membres de l'équipe Modération en arrêtant de poster billet ou commentaire les mentionnant. A ce titre, certain de vos commentaires sont particulièrement inacceptables. Règle que vous n'avez pas été capable de respecter. Nous avons essayé d'être constructifs et patients.

Dans la mesure où bus ne tenez aucunement compte de nos demandes répétées, nous avons décidé, conformément à notre charte https://blogs.mediapart.fr/edition/decouvrir-mediapart/article/120714/la-nouvelle-charte-de-mediapart-est-en-ligne , de suspendre vos droits de participation de trois mois.

Cordialement,

Le Club de Mediapart

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.