Vivre est un village
Consultant en système d'information honoraire
Abonné·e de Mediapart

610 Billets

6 Éditions

Billet de blog 28 nov. 2021

Linden Blossom : L’ŒIL BIO-ELECTRONIQUE D’UNE PIPISTRELLE...

« Je ne redoute point le jugement de la foule ignorante. Je lui demande cependant d’épargner ce petit traité Sans prétention_ où mon intention constante a été De passer tour à tour des bagatelles aux sujets sérieux, Et des sujets sérieux aux bagatelles ». Joan. Episcopus Lugdun

Vivre est un village
Consultant en système d'information honoraire
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L’ŒIL BIO-ELECTRONIQUE D’UNE PIPISTRELLE ALLUMÉE SUR LES AILES

« The material world is but a réflection of the Pure Spiritual world from  which the light of the Bhâgawata emanates ».

« Je ne redoute point le jugement de la foule ignorante.

Je lui demande cependant d’épargner ce petit traité

Sans prétention_ où mon intention constante a été

De passer tour à tour des bagatelles aux sujets sérieux,

Et des sujets sérieux aux bagatelles ».

Joan. Episcopus Lugdun

Inutile de vous la présenter. Des générations bien avant

elle avaient été biberonnées à la diabolique injonction de Jim Morrison :

« Funny, Pretty Fuckitty,

So Daïmon,

Awake Over Side ! »

Que d’autres furies plus pragmatiques reconvertissent en :

« Clic and Plugh ! »

Adonc, c’est aile haute que Dame Pipistrelle plaide coupable pour

D’un seul battement renverser votre univers en violant effrontément les

règles sacro saintes des Écritures concernant la convoitise du bien de

votre frère.

« : I Stole My Brother’s Boyfriend ,

It Was All Whirlwind, Hot and Gorgiously Toxic !

Have You Never Seen Such A Turmoil Ring ? »

Et tout çà sur l’air de « Nous n’irons plus au bois »…

Oui, vous l’avez compris, Dame Pipistrelle est à elle seule un

plongeoir à métaphore,

Un foyer de désarmement des instruments mentaux englobant lexique,

syntaxe et sémantique, préparant à un changement de paradigme, de

topique, bref, amorçant la mutation à venir.

Par ailleurs, elle est aussi cet espace temps où les énergies

vibratoires se manifestent par les ondes cosmiques et les courants

telluriques dansant selon leurs forces opposées et complémentaires.

Ses aventures nous entrainent à « sentir » comme elle ces

sphères énergétiques périphériques ouvrant à une masse d’informations

nous permettant une meilleure adaptation au monde qui nous entoure et

d’en saisir par étapes la nature ambiguë et contradictoire de la lumière,

d’un côté corpusculaire et de l’autre ondulatoire.

Nous rappelant que nos journées sont colorées par les énergies

contactées pendant la nuit et que nous jouons ou improvisons selon les

transferts sur les différents objets, mentaux ou fictifs, gardons à l’esprit

que s’ils règnent sur notre conscience ils ne nous gouvernent pas !

C’est là où nous touchons à l’extrême potentialité en termes

d’énergies vibratoires des archétypes et surtout des symboles !

C’est ainsi que notre « So Sophisticated Star », Dame

Pipistrelle, se propose un petit tour en ville. Même si son domicile se

situe sur la même ligne de métro, les quelques stations égrenées sur ce

parcours prennent parfois des allures de voyages extragalactiques.

En quelques battements d’ailes voici notre « Nice creature » un brin

excitée jouant les « Madone Sleeping » tout en ondulant dans le tempo

alenti des Aristochats en écho à la superbe Marisa Berenson de « Barry

Lindon », jusqu’à la bouche de métro. Tout juste si, tel un rubato

pianissimo, un feulement virtuel se devine sur ses lèvres peintes.

La rame arrive et sur une moue discrète elle pénètre dans le

compartiment. Il est quasi vide. Covid exige. D’un œil panoramique elle

Embrasse bioélectroniquement l’espace et s’installe en regardant ailleurs

sur le siège choisi, face à une proie virtuelle mais bien présente, un de

ceux qu’elle appelle « Étudiants », c’est à dire des personnes jeunes

répondants aux critères minimum liés au statut.

Sur le tempo de mouvance d’une amibe, elle s’abandonne à elle-même,

c’est-à dire à la vacuité de son trop plein de riens.

Ou plutôt fait semblant.

Bien sûr elle guette sa proie, avec autant de fièvre que son air

absent le réclame le moindre signe par lequel l’ouverture tant désirée

pourrait s’actualiser.

Lui, s’immerge d’un air détaché dans l‘écran de son mobile mais sans

grande attention.

C’est là où les neurosciences nous disent que la conscience est en état

d’éveil ! Bien sûr, l’œil bio-électronique de Dame Pipistrelle est une

arme absolue

Dans cette stratégie elle excelle. Toujours fidèle, SA chance ne va pas

tarder à se manifester !

Elle en est tellement convaincue que chaque aventure semble se plier à

ses désirs sans exception, aussi les laisse t-elle glisser sur ses ailes !

Et là, survient l’incident, ce signe palpable d’une divine conspiration qui

ne peut pas ne pas arriver :

Le métro brutalement hoquette, s’arrête, puis mine de rien reprend

son traintrain. Le « Programme » s’actualise !

Soudain, à la reprise, le choc sec d’un stylo rompt le ton convenu des

acteurs.

Les deux protagonistes sortent comme par magie de leur protocole :

ils se regardent d’un air faussement interrogatif et en chorus se penchent

afin de débusquer l’objet insolite déclencheur. Dans la synchronicité d’un

réflexe hautement complice leurs corps se retrouvent inopinément dans

la posture du cobra :

« Je n’avais pas prévu en sortant de chez moi d’exécuter la posture du

« Cobra » ! »

Et d’ajouter pour se mieux faire entendre :

« Hatha yoga ».

Taratatarata…

Tandis qu’en son for intérieur sa troisième oreille chuchote Épictète :

« Toute chose a deux anses par où la prendre » !

Ou selon le vieux procédé binaire d’affirmation-négation :

« To Be Or Not To Be » !

Lorsque quelques stations plus tard l’« Étudiant » signifia d’un geste

empreint de regret qu’il lui fallait couper, Dame Pipistrelle opina

gracieusement :

La charge séminale de son iconique « To Make Ordinary Extraordinary »

s’était évanouie « In Nubbia »...

C’est ainsi que chaque jour elle secrétait les anticorps contre le mal qui

rongeait ses semblables, cette sourde musique des

« Aubes qui n’ont pas luies »

À chacun sa turlutaine

LINDEN BLOSSOM

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Discriminations
En Haute-Loire, au « pays des Justes » : la rumeur et les cendres
Le village de Saint-Jeures, réputé pour avoir sauvé des juifs pendant la guerre, n’est pas épargné par l’islamophobie. Quand Yassine, un jeune chef d’entreprise à son aise, décide d’y faire construire une maison et d’installer sa famille, les pires bruits se mettent à courir. Jusqu’à l’incendie.
par Lou Syrah
Journal — Extrême droite
Les « VIP » de Villepinte : l’extrême droite et la droite dure en rangs serrés
Parmi les invités du meeting de Villepinte, des responsables identitaires, des anciens d’Ordre nouveau et du Gud et des royalistes côtoient les cathos tradis de La Manif pour tous et les transfuges du RN et de LR. La mouvance identitaire s’apprête à jouer un rôle majeur dans la campagne.
par Karl Laske et Jacques Massey
Journal — Médias
« Le Monde » : Matthieu Pigasse vend la moitié de ses parts à Xavier Niel
Après avoir cédé 49 % de ses parts en 2019 au milliardaire tchèque Daniel Kretinsky, le banquier en cède à nouveau 49 % au patron de Free, qui devient l’actionnaire dominant du groupe de presse. En situation financière difficile, Matthieu Pigasse ne garde qu’une participation symbolique.
par Laurent Mauduit
Journal — Politique économique
L’inflation relance le débat sur l’augmentation des salaires
Avec le retour de l’inflation, un spectre resurgit dans la sphère économique : la « boucle prix-salaires », qui serait synonyme de chaos. Mais ce récit ancré dans une lecture faussée des années 1970 passe à côté des enjeux et de la réalité.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Le convivialisme, une force méta-politique
Vu d'ailleurs le convivialisme peut sembler chose bien étrange et hautement improbable. Parmi ses sympathisants, certains s'apprêtent à voter Mélenchon, d'autres Jadot, Taubira ou Hidalgo, d'autres encore Macron... Ce pluralisme atypique peut être interprété de bien des manières différentes. Les idées circulent, le convivialisme joue donc un rôle méta-politique. Par Alain Caillé.
par Les convivialistes
Billet de blog
La Chimère Populaire
Pourquoi certain·es d'entre nous se sont inscrit·es à la Primaire Populaire et envisagent désormais de ne pas y voter ? Un petit billet en forme de témoignage personnel, mais aussi d'analyse politique sur l'évolution d'un choix électoral - parce que la trajectoire de l'électorat est mouvante, n'en déplaise aux sondages ou aux Cassandre de tous bords.
par Albin Wagener
Billet de blog
Une constituante sinon rien
A l’approche de la présidentielle, retour sur la question de la constituante. La constituante, c’est la seule question qui vaille, le seul objet politique qui pourrait mobiliser largement : les organisations politiques, le milieu associatif, les activistes, les citoyens de tous les horizons. Car sans cette réécriture des règles du jeu, nous savons que tout changera pour que rien ne change.
par Victoria Klotz
Billet de blog
Présidentielle : ouvrir la voie à une refondation de la République
La revendication d’une réforme institutionnelle s’est installée, de la droite à la gauche. Celle d’une 6° République est devenue un totem de presque toutes les formations de gauche à l’exception du PS. Ce qu’en a dit samedi Arnaud Montebourg rebat les cartes.
par Paul Alliès