LINDEN BLOSSOM ; VERBUM ALCHEMICUM MANIFESTO

A rebours du propos d' Antoine Perraud : « Le monde réduit à trois feuillets », c’est à pièces décousues ou à sauts et gambades que je me propose de déplier le triple message du « court, fort et imagé ».

A rebours du propos d' Antoine Perraud : « Le monde réduit à trois feuillets », c’est à pièces décousues ou à sauts et gambades que je me propose de déplier le triple message du « court, fort et imagé ».

Tels ces lanceurs d’alerte comme Dante au seuil du Paradis :

 

« Enfants d’Éve contentez vous de c’est ainsi ! »

 

Ou Richard Feynman :

 

« Si vous admettez simplement que la nature peut se conduire ainsi, vous trouverez qu’elle est une chose merveilleuse. Mais ne vous demandez pas : « Comment peut-il en être ainsi ? » parce que vous vous engagerez  dans une allée sombre dont personne n’est jamais revenu. »

 Je vous mets en garde : le mode « Warning » est recommandé.

 

 Comment résister à ce foyer incandescent d’énergies opératoires, ce monstre qui s’appelle moi ?

        Moi qui vous plonge d’entrée de jeu dans l’angoisse cosmique d’Empédocle au bord du cratère ou de celle du chercheur qui ayant mis dans l’éprouvette tous les ingrédients nécessaires pour créer la « Vie » constate que : la « Vie » ne se fait pas…

Ou bien la courbure induite par la distribution de matière et d’énergie, n’a d’ailleurs rien à voir avec la notion intuitive de « bord », car l’Univers n’a pas de bord. Et pourtant, il est en expansion et il est fini.

C’est ainsi.

 

« Nous n’émettons pas de la Lumière, contentons nous de la réfraction ».

Adonc, suivez mes recommandations adossées sur la conviction déjà visionnaire de Sophocle :

« : Nombreuses sont les choses merveilleuses et effrayantes. Aucune qui soit plus merveilleuse et plus effrayante que l’Homme ».

 

Dont acte : enfilez vos blousons pare balles et accrochez vous !

Au pays de l’oncle Sam :

« Whipe Your Glasses and Clear Yours Ears ! » et vous entendrez la musique des sphères grâce à la « Lyre d’Orphée » ou harpe Eolienne.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.