Les restaurateurs perdent espoir après l'annonce de maintenir les restaurants fermés

Les restaurateurs sont le maillon faible du tissus économique français. La décision de maintenir la fermeture des restaurants sur le territoire national démontre un acharnement contre une activité essentielle de notre pays.

Les restaurateurs sont le maillon faible du tissus économique français. La décision de maintenir la fermeture des restaurants sur le territoire national démontre un acharnement contre une activité essentielle de notre pays.

Aller au restaurant en France, c'est plus qu'aller déjeuner entre amis, c'est un véritable art de vivre que le gouvernement est en train de tuer sans ménagement. Les entreprises dans leur ensemble et plus particulièrement les grandes entreprises notamment celles cotées au CAC40 ont eu droit à une bienveillance toute particulière du gouvernement. On peut citer la FNAC-DARTY, Leclerc, les grands groupes bancaires comme BNP PARIS, Crédit Agricole et bien d'autres. Elles ont pu continuer à garder portes ouvertes et même à développer leurs activités. Les restaurateurs, eux, restent malheureusement les mal-aimés de ce gouvernement et ce n'est pas l'annonce du maintien de leur fermeture jusqu'au 20 janvier au moins qui va leur donner l'espoir de sauver leur affaire.

Accusés d'être les principaux propagateurs du Covi19, l'ouverture de leurs établissements a été déjà plusieurs fois reportée pour de supposées raisons sanitaires. Sauf que ces fermetures administratives amènent notre économie à un vague de dépôts de bilan et de chômage que plus aucun plan de relance ne pourra juguler. N'est-on pas en train de tuer tout un secteur qui a longtemps fait la fierté de notre mode de vie? La question mérite qu'on se la pose l'expansion du virus et le nombre cataclysmique de morts que nous accusons en France s'expliquent à ce jour en grande partie par l'impréparation de notre système de santé, la pénurie de masques et de tests. Ces carences étant toutes imputables à l'exécutif et son gouvernement.

Les restauranteurs continuent donc aujourd'hui de mordre la poussière alors que Miss France a pu, elle, rassembler autour d'elle dans un centre commercial des milliers de personnes sans gestes barrières ni distanciations sociales. Une preuve de plus que pour l'exécutif qui nous gouverne, l'injustice n'a point de limite.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.