«Le Char et l’Olivier» Lancement du financement participatif

"Il y a pire qu'une âme asservie, c'est une âme habituée" (Charles Péguy). Depuis plusieurs mois, Roland Nurier, ex-gestionnaire d’une petite entreprise de l’économie sociale et solidaire installée dans le Rhône, réalise le film documentaire « Le Char et l’Olivier » qui relate le conflit israélo-palestinien au travers de témoignages et d’interviews. Un financement participatif vient d'être lancé.

Bande annonce "Le Char et l'Olivier" © Roland Nurier

Pour participer : http://bit.ly/le-char-et-l-olivier-kiss-kiss-bank-bank

Depuis plusieurs mois, Roland Nurier, ex-gestionnaire d’une petite entreprise de l’économie sociale et solidaire installé dans le Rhône, réalise le film documentaire « Le Char et l’Olivier, une autre histoire de la Palestine » qui relate le conflit israélo-palestinien et son histoire au travers de témoignages et d’interviews.

Le Char et l'Olivier © Roland Nurier Le Char et l'Olivier © Roland Nurier

Après s’être rendu une première fois en Palestine en 2014, sa rencontre à Tarare (69) avec la réalisatrice palestinienne Mai Masri, venue présenter son film « 3000 nuits », a été déterminante.

Keffieh noir et blanc © Roland Nurier Keffieh noir et blanc © Roland Nurier

Il décide alors de se lancer dans ce projet qui l’a amené à se rendre de nouveau dans ce pays en mars dernier, à recueillir les témoignages de citoyens palestiniens et à rencontrer de nombreuses personnalités spécialistes de la question : Michel Warchawski, journaliste et militant pacifiste israëlien, Jean Ziegler du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, Elias Sanbar délégué pour la Palestine auprès de l’UNESCO, Pierre Stambul de l’Union des Juifs français pour la Paix, Dominique Vidal et Alain Gresh du Monde diplomatique, Christiane Hessel, infatigable témoin de la cause palestinienne (et épouse de Stéphane Hessel) et bien d’autres encore...

Fortification © Roland Nurier Fortification © Roland Nurier
Roland Nurier, qui s’intéresse à la Palestine depuis toujours s’est beaucoup documenté, en lisant d’innombrables livres et en visionnant un grand nombre de documentaires ou de fictions traitant du sujet. Passionné de cinéma documentaire et de géopolitique, il décide de réaliser lui-même en s’entourant d’une équipe de professionnels pour concrétiser ce projet qui lui tenait à cœur.

Pour aller au bout de son aventure et atteindre l’objectif d’une sortie nationale en salle au printemps 2018, avant un DVD, il a dorénavant besoin d’aide. Car si 70 % du film est bouclé, il reste encore à trouver des fonds pour le finaliser et notamment passer à la post-production.

C’est pourquoi Roland Nurier lance un appel au financement participatif sur la plateforme KissKissBankBank.

palestiniennes
Ce projet destiné à apporter un autre regard sur le conflit israélo-palestinien a besoin « de votre solidarité, de votre humanité, de votre soutien » selon les mots de Gilles Perret, réalisateur de la « La Sociale » sortie en novembre 2016 (qui conte l’histoire de la sécurité sociale).

A noter que le financement participatif fonctionne sur la règle du tout ou rien : le projet aboutira si et seulement si le montant cible de 12.000 € est atteint au 16 décembre 2017, sinon tous les donateurs seront automatiquement remboursés.

Roland Nurier, réalisateur Roland Nurier, réalisateur

Pour participer : http://bit.ly/le-char-et-l-olivier-kiss-kiss-bank-bank

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.