Les humains sont les diables sur la terre.

Le titre de ce billet est une pensée d'Arthur Schopenhauer (né le 22 février 1788 à Dantzig, et mort le 21 septembre 1860 à Francfort-sur-le-Main). Plus de vingt cinq siècles avant lui, le végétarien Pythagore et ses disciples pensaient pareillement la relation entre les humains et le reste des animaux. Au cours des siècles, Pythagore eut de nombreux autres disciples sur ce thème.

Quiconque tranche avec un couteau la gorge d'un bœuf et reste sourd aux meuglements d'effroi, quiconque est capable d'abattre de sang-froid le chevreau hurlant et mange l'oiseau qu'il a lui-même nourri, est-il encore très éloigné du crime?" (Pythagore)

"Tant que les hommes massacreront les Bêtes, ils s’entre-tueront." (Pythagore)

"Les hommes sont les démons de la terre, et les animaux sont les âmes tourmentées" / "Men are the devils of the earth, and the animals are the tormented souls." (Arthur Schopenhauer)

"Les animaux entendent parler de la mort pour la première fois lorsqu'ils meurent." / "Animals hear about death for the first time when they die." (Arthur Schopenhauer)

"L'hypothèse que les animaux sont sans droits et l'illusion que notre traitement à leur égard n'a aucune signification morale est un exemple positivement scandaleux de la crudité et de la barbarie occidentales. La compassion universelle est la seule garantie de moralité." / "The assumption that animals are without rights and the illusion that our treatment of them has no moral significance is a positively outrageous example of Western crudity and barbarity. Universal compassion is the only guarantee of morality." (Arthur Schopenhauer)

"Dans l'homme le plus méchant, il y a un pauvre cheval innocent qui peine." (Marcel Proust)

"On peut juger de la grandeur d'une nation et ses progrès moraux par la façon dont elle traite les animaux." (Gandhi)

"Le jour où l'on comprendra qu'une pensée sans langage existe chez les animaux, nous mourrons de honte de les avoir enfermés dans des zoos et de les avoir humiliés par nos rires." (Boris Cyrulnik)

Quelques autres pensées d'Arthur Schopenhauer:

"It is difficult to find happiness within oneself, but it is impossible to find it anywhere else." [trois siècles plus tôt François de La Rochefoucauld avait écrit: "Quand on ne trouve pas son repos en soi-même, il est inutile de le chercher ailleurs."]

"Happiness consists in frequent repetition of pleasure."

"On comprendra qu'en présence d'imbéciles et de fous il n'y a qu'une seule manière de montrer qu'on a de la raison: c'est de ne pas parler avec eux."

"Talent hits a target no one else can hit. Genius hits a target no one else can see."

"Mostly it is loss which teaches us about the worth of things."

"Every man takes the limits of his own field of vision for the limits of the world."

"Chacun est enfermé dans sa conscience comme dans sa peau."

"Compassion is the basis of morality."

"We seldom speak of what we have but often of what we lack." / "We seldom think of what we have, but always of what we lack." (on pense à cette citation de John Ruskin: "There is no wealth but health.")

"Je nourris depuis longtemps l'idée que la quantité de bruit qu'un homme peut supporter sans en être incommodé, est en raison inverse de son intelligence, et par conséquent peut en donner la mesure approchée." / "I have long held the opinion that the amount of noise that anyone can bear undisturbed stands in inverse proportion to his mental capacity and therefore be regarded as a pretty fair measure of it."

"He who writes carelessly confesses thereby at the very outset that he does not attach much importance to his own thoughts."

"The business of the novelist is not to relate great events, but to make small ones interesting."

"To be alone is the fate of all great minds—a fate deplored at times, but still always chosen as the less grievous of two evils."

"Life is short and truth works far and lives long: let us speak the truth."

"A man shows his character just in the way in which he deals with trifles-for then he is off his guard." (Arthur Schopenhauer) [25 siècles plus tôt Platon avait écrit: "On peut en savoir plus sur quelqu'un en une heure de jeu qu'en une année de conversation."] ["Si vous voulez étudier un homme et connaître son âme, regardez-le quand il rit." (Dostoïevski)]

"One can choose what to do, but not what to want. "

"Every Man Mistakes the Limits of His Vision For The Limits Of The World.."

"The two enemies of human happiness are pain and boredom."

https://blogs.mediapart.fr/wawa/blog/080421/si-un-ane-te-donne-un-coup-de-pied-ne-lui-rends-pas

...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.