wawa
Chien qui aboie ne mord pas (et la caravane passe).
Abonné·e de Mediapart

496 Billets

0 Édition

Billet de blog 24 janv. 2022

Ce sont les passions dont nous méconnaissons l'origine qui nous tyrannisent le plus.

Le titre de ce billet est d'Oscar Wilde (1854-1900). "Les malheurs, on peut les supporter; ils viennent de l'extérieur, ce sont des accidents. Mais souffrir de ses propres fautes, voilà qui est particulièrement amer!" (Oscar Wilde)

wawa
Chien qui aboie ne mord pas (et la caravane passe).
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Sur le même thème, Oscar Wilde a écrit: "We are each our own devil, and we make this world our hell." Ce thème fut abordé par de nombreux autres penseurs, avant ou après Wilde, par exemple:

-Bouddha: "Par soi-même, en vérité, est fait le mal."

-Anacharsis (6ème siècle avant JC): "Chacun est l'ennemi de soi-même."

-Pythagore (-580/-495): "Les maux qui dévorent les hommes sont le fruit de leurs choix; et ces malheureux cherchent loin d'eux les biens dont ils portent la source."

-Publilius Syrus (-85/-40): "Notre pire ennemi se cache dans notre cœur."

-Épictète, 50-125: "Notre salut et notre perte sont en nous-mêmes."

-Michel Eyquem de Montaigne (1533-1592): "Ne cherchons pas hors de nous notre mal, il est chez nous, il est planté en nos entrailles."

-Jacques-Bénigne Bossuet (1627-1704): "Nos vrais ennemis sont en nous-mêmes."

-Jean-Jacques Rousseau (1712-78): "Insensés qui vous plaignez sans cesse de la nature, apprenez que tous vos maux vous viennent de vous."

-Gustave Thibon (1903-2001): "La contradiction n'est pas entre moi et le monde, elle est en moi."

-Henri Laborit (1914-1885): "Le bonheur ou le malheur, à partir du moment où l’on possède de quoi se nourrir, se couvrir, se loger, on les porte en soi."

-Amélie Nothomb (née en 1966): "Tout le monde a un ennemi à l'intérieur de soi."

Quelques autres citations d'Oscar Wilde:

"L'homme est un animal raisonnable qui se met régulièrement en colère lorsqu'on lui demande d'agir en accord avec les préceptes de la raison."

"Be yourself; everyone else is already taken."

"On ne perd pas sans regret même ses pires habitudes; ce sont peut-être celles qu'on regrette le plus."

"Le cynisme consiste à voir les choses telles qu'elles sont." / "Qu'est-ce qu'un cynique? C'est un homme qui connaît le prix de tout et la valeur de rien." / "A cynic is a man who knows the price of everything, and the value of nothing."

"Le monde est un théâtre, mais la pièce est mal distribuée."

"C'est le mérite de la science, d'être exempte d'émotion."

"Les enfants commencent par aimer leurs parents; devenus grands, ils les jugent; quelquefois, ils leur pardonnent."

"Il y a deux tragédies dans la vie: l’une est de ne pas satisfaire son désir et l’autre de le satisfaire. " / "Quand les dieux veulent nous punir, ils exaucent nos prières." / "There are only two tragedies in life: one is not getting what one wants, and the other is getting it."

"On commence par se tromper soi-même; et ensuite on trompe les autres."

"Quand nous sommes heureux, nous sommes toujours bons; mais quand nous sommes bons, nous ne sommes pas toujours heureux."

"Ce qu'il y a de pire chez le fanatique, c'est la sincérité."

"Dire du mal des autres est une façon malhonnête de se flatter."

"Le pessimiste est celui qui, entre deux maux, choisit les deux."

"The mystery of love is greater than the mystery of death." / "Every one is worthy of love, except him who thinks that he is. Love is a sacrament that should be taken kneeling."

"Les émotions des gens qu'on a cessé d'aimer paraissent toujours un peu ridicules."

"Il faut toujours jouer loyalement quand on a des cartes gagnantes."

...

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Aurélien Rousseau, l’autre caution de gauche de Matignon
Le nouveau directeur de cabinet d’Élisabeth Borne, Aurélien Rousseau, a été directement choisi par Emmanuel Macron. Sa réputation d’homme de dialogue, attentif aux inégalités, lui vaut de nombreux soutiens dans le monde politique. D’autres pointent sa responsabilité dans les fermetures de lits d’hôpitaux en Île-de-France ou dans le scandale du plomb sur le chantier de Notre-Dame.
par Ilyes Ramdani
Journal — Politique
Personnel et notes de frais : les dossiers de la députée macroniste Claire Pitollat
Dix-neuf collaborateurs en cinq ans, des accusations de harcèlement et des dépenses personnelles facturées à l’Assemblée : le mandat de la députée du sud de Marseille, candidate à sa réélection, n’a pas été sans accrocs. Notre partenaire Marsactu a mené l’enquête.
par Jean-Marie Leforestier et Violette Artaud (Marsactu)
Journal
Législatives : pour les femmes, ce n’est pas encore gagné
Plus respectueux des règles de parité que dans le passé, les partis politiques ne sont toujours pas à l’abri d’un biais de genre, surtout quand il s’agit de réellement partager le pouvoir. Nouvelle démonstration à l’occasion des élections législatives, qui auront lieu les 12 et 19 juin 2022.
par Mathilde Goanec
Journal
Orange : la journée des coups fourrés
Redoutant une assemblée générale plus problématique que prévu, la direction du groupe a fait pression sur l’actionnariat salarié pour qu’il revienne sur son refus de changement de statuts, afin de faire front commun pour imposer la présidence de Jacques Aschenbroich. Au mépris de toutes les règles de gouvernance et avec l’appui, comme chez Engie, de la CFDT.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
par Fred Sochard
Billet de blog
Qu’est-ce qu’un premier ministre ?
Notre pays a donc désormais un premier ministre – ou, plutôt, une première ministre. La nomination d’E. Borne aux fonctions de premier ministre par E. Macron nous incite à une réflexion sur le rôle du premier ministre dans notre pays
par Bernard Lamizet
Billet de blog
Qui est vraiment Élisabeth Borne ?
Depuis sa nomination, Élisabeth Borne est célébrée par de nombreux commentateurs comme étant enfin le virage à gauche tant attendu d'Emmanuel Macron. Qu'elle se dise de gauche, on ne peut lui retirer, mais en la matière, les actes comptent plus que les mots. Mais son bilan dit tout le contraire de ce qu'on entend en ce moment sur les plateaux.
par François Malaussena
Billet de blog
De l'art de dire n'importe quoi en politique
Le problème le plus saisissant de notre démocratie, c’est que beaucoup de gens votent pour autre chose que leurs idées parce que tout est devenu tellement confus, tout n’est tellement plus qu’une question d’image et de communication, qu’il est bien difficile, de savoir vraiment pour quoi on vote. Il serait peut-être temps que ça change.
par Jonathan Cornillon