Traitement judiciaire des Gilets Jaunes

Il n’y a pas encore si longtemps que ça, la justice était en colère car elle manquait de moyens, de locaux, de juges et croulait sous les dossiers. Comme par miracle, cette même justice a trouvé le temps de s’occuper illico presto des cas de Gilets Jaunes en comparution immédiate et de se montrer sévère. Alors la question se pose de savoir où elle a trouvé si rapidement les moyens ? où comment ? Nous la voyons beaucoup moins prompte à juger les hommes politiques. A moins que l’expression « justice à deux vitesses » ne prenne donc tout son sens ! De tout ça, le peuple en prend conscience peu à peu et se souvient du passé de la France quand la justice et l’administration s’étaient mis aux ordres d’un certain gouvernement . Faut-il penser que nous sommes entrain de glisser vers un régime autoritaire, vers une fin de démocratie ? il y a de quoi se poser des questions, non ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.