Les Voeux de macron

Un décryptage tout personnel des 17 minutes de torture des voeux de notre cher président

Le discours de macron décryptage (Les deux premières minutes du discours)

 

"Nombre de transformations qu'on pensait jusqu'alors impossibles comme celle du travail ou du chemin de fer ont été menées à bien"

ces deux lois hautement critiquées par les travailleurs et les cheminots sont passées au forceps et ont déjà des conséquences dommageables pour les salariés:

Les actions prud'homales ont été divisées par deux, le plafonnement des indemnités s'avère inconstitutionnel , des licenciements dans des sites bénéficiaires au profit de la nouvelle ont fleuris dans toute la France, l'attaque de la sécurité sociale sera catastrophiques pour les décennies à venir.

La SNCF est petit à petit démantelée et privatisée, la précarisation de l'emploi à la sncf est en marche au détriment de la sécurité et de continuité du service que dans un autre temps on appelait "public".

 

"le gouvernement a posé les bases d'une stratégie ambitieuse pour améliorer l'organisation de nos hopitaux, nos cliniques et nos médecins, pour lutter contre le réchauffement climatique, éradiquer la grande pauvreté"

Améliorer l'organisation de nos hopitaux est donc fermer des services et des hopitaux, diminuer le nombre d'infirmiers et aides soignant dans les services. Votant un budget stable par rapport à 2018 alors que les besoins sont énormes et que le personnel tout entier est au bord de l'implosion physique et psychique. Pire encore Les hopitaux devront pour 2019 faire une économie de 650 millions.

Lutter contre le réchauffement climatique: alors que pour la deuxième année consécutive le bilan carbone de la France ce dégrade, balayant d'un revers de main les promesses de la COP 24, que lors de la COP 26 la France a brillé par son absence, Que la montagne d'or en Guyane reste d'actualité, Que total a eu une dérogation pour traiter des tonnes d'huile de palme dans son usine Française, que l'agriculture biologique souffre de subventions non versées depuis deux ns, que les aides de l'état au maintien des exploitations bio ont purement et simplement été supprimés ,que Hulot n'a pas trouvé d'autre moyen d'agir que de claquer la porte....

Eradiquer la grande pauvreté: pas un SDF dans les rues de France ça été la promesse de Macron il n'y a pas si longtemps. Pourtant on baisse les APL en 2018 et on continue d'une façon plus lourde en 2019, la suppression de l'ISF a eu des conséquences sans précédent sur les dons aux associations caritatives aggravant encore la situation (après la suppression des emplois aidés qui étaient une ressource humaine pour ces mêmes associations). la création de baux mobilités pouvant être signé pour de courtes durée crée encore plus de précarité pour les gens qui sont déjà dans le mal. La désindexation des minimas sociaux avec l'inflation est encore une attaque aux démunis.

"En 2019 nous devrons changer en profondeur les règles d'indemnisation du chômage afin d'inciter davantage à reprendre le travail, l'organisation du secteur public pour le rendre plus efficace et notre système de retraite pour le rendre plus juste au fond pour bâtir les nouvelles sécurités du 21 ème siècle"

En préambule, si Macron a compris le mouvement des gilets jaunes ces trois actes doivent être mis entre parenthèse afin de redéfinir la place que doivent prendre les citoyens dans les nouvelles réformes à mettre en oeuvre.

En ce qui concerne le chômage ne pourrions nous pas nous poser la question dans l'autre sens. En effet notre modèle économique n'est plus apte à fournir du travail à chacun (même si on peut nous dire du travail il y en a 300000 emplois ne sont pas pourvus, mais qu'est-ce 300000 face à 5 Millions de chômeurs?) Pourtant le personnel hospitalier, les travailleurs sociaux, les agents auprès des personnes âgées, croulent sur la charge de travail. Bon nombre de patrimoine immobilier (et en particuliers des logements habités) est dans un état lamentable, L'accueil des mineurs isolés et des migrants est lamentable, le monde carcéral est devenu inhumain engendrant à la pelle des récidivistes, la transition écologique est un vivier sans fond de future emplois... Bref que d'emplois possibles, encore faut-il changer de paradigme.

Organiser le secteur public pour le rendre plus efficace: A l'évidence des priorités doivent se faire jour, la chasse à l'évasion fiscale (permettant de payer comme il se doit les fonctionnaires) doit être une priorité au moment ou Macron renforce d'une façon exponentielle les contrôles des chômeurs et des bénéficiaires des prestations sociales il diminue par deux le nombre de contrôleurs fiscaux. Un grand travail de simplification administrative doit être fait (passant non pas par la mise en place de nouvelles lois mais la suppressions de moultes directives qui n'ont pas de sens).

Rendre plus efficace notre système de retraite.

Rappelons à toute fin utile que l'arrivée du Malus Bonus pour les complémentaires du secteur privé (dés cette année 2019) oblige quasiment chaque salarié a travailler un an de plus que l'âge légal de la retraite, pourtant 30% de nos soixantenaires finissent au chômage, et n'auront donc comme choix que de subir le malus.

Les cadeaux d'exonérations des cotisations sociales, pour les bas salaires, les heures supplémentaires et autres mettent à mal l'équilibre des caisses sociales que sont les retraites la sécu le chômage. En vidant de sa substance ces caisses la ficelle est grande vers la mort de la retraite par répartition. Pourtant une majorité écrasante de Français y sont attaché je vous propose donc de ne pas dépasser cette ligne plus que rouge.

 

 

La suite dans la journée....

Discours de Macron: la peur comme argument.

 

"l'ordre international est remis en cause par de nouvelles puissances et mal menée par certains de nos alliés, partout en Europe monte les partis extrémistes...les grandes migrations nous inquiètes et sont instrumentalisés par les démagogues, les luttes contre le réchauffement climatique et pour la biodiversité sont plus nécessaires que jamais mais se trouvent entravées, nous sur-montrons ensembles les égoïsmes nationaux, les intérêts particuliers et les obscurantismes, Le terrorisme islamiste continu aussi de sévir,...des changements technologiques profonds au premier rend duquel l'intelligence artificielle transforment rapidement notre manière de nous soigner, nous déplacer, nous former, produire...Le capitalisme ultralibéral et financier trop souvent guidé par le court terme et l'avidité de quelques-uns va vers sa fin. Faut-il pour autant s'en désespérer....Il faut remettre l'homme au coeur de ce projet contemporain. "

 

En bref le monde est trop dangereux pour ébranler par des refontes institutionnelles les institutions en place.

 

En outre, en effet Macron vous instrumentalisé les migrants au profit d'une politique inhumaine et contraire au principe de notre république.

En effet Macron l'extrême droite prolifère sur vos erreurs et votre aveuglement.

En effet Macron Total n'as pas besoin de votre soutien pour saccager la planète en traitant l'huile de palme, Le chemin de fer a besoin du soutien plein et entier de l'état pour que le ferroutage trouve enfin sa place dans le paysage du transport alternatif. l'agriculture doit prendre la voie de la biodiversité et lâcher les traitements phytosanitaires au profit de ce que vous avez fort bien nommé "les intérêts particuliers et les obscurantismes".

En effet il faut combattre d'arrache pied le terrorisme, en arrêtant de vendre des armes aux pays les plus douteux, en arrêtant d'humilier les peuples, en repensant la prison qui est devenu une pépinière de haine.

En effet les bouleversement technologiques amènent déjà des bouleversement sans précédent au niveau de l'emploi et nous oblige à repense le travail en profondeur.

En effet le capitalisme ultralibéral est moribond alors pourquoi le gavé avec le cice et autres friandises comme une perfusion à un malade condamné?

En effet il faut remettre l'homme au coeur du projet contemporain".

Discours de Macron uN VOEUX DE VERITE

 

"On ne peut pas travailler moins gagner plus, baisser nos impôts et accroître nos dépenses, ne rien changer à nos habitudes et respirer une air plus pur. Non. Nous vivons dans l'une des plus grande économies du monde, nos infrastructures sont parmi les meilleures, on ne paye pas ou presque la scolarité de nos enfants, on se soigne à un coût parmi les plus faibles des pays développés... cessons de nous déconsidérer ....Le débat national qui s'ouvre doit nous permettre de parler vrai et je vous écrirai dans quelques jours pour vous en préciser les attendus. ... Il est indispensable de rebâtir une confiance démocratique dans la vérité de l'information reposant sur des règles de transparence et d'éthique. Ce voeux de vérité est au fond un voeux d'écoute de dialogue d'humilité,... alors débattons".

Nous sommes bien d'accord sur l'esprit mais la lettre m'interpelle.

Votre vérité est que le travail est une finalité? Selon moi il est un moyen, hors il ne s'agit pas de gagner plus en faisant moins il s'agit de répartir le fruit du travail équitablement. Et vous serez d'accord que lorsque les bénéfices des entreprises vont pour plus de 60% aux actionnaires qui ne font rien (grâces aux dividendes) et 5,6% aux salariés qui bossent le fruit du travail est des plus mal redistribué.

Votre vérité est qu'on ne peut pas baisser les impôts et augmenté les dépenses. de quels impôts parlons nous? La TVA est l'impôt le moins juste qu'il soit et les 45% de la population qui selon la formule consacrée " ne paient pas d'impôts" sont taxé dés le premier euro entre 5,5% et 60 % (dans le cas des carburants par exemple). Alors que dans le même temps les GAFA et autres multinationales (les mêmes qui touchent des subsides de l'état par anciennement le CICE) ne versent pas un euros pour le développement du pays. Il ne s'agit donc pas de baisser les impôts mais de faire payer ceux qui passent entre les mailles, et tout d'un coût on pourra peut être envisager même d'autres dépenses indispensables pour la cohésion sociale.

La vérité est que l'école est quasiment gratuite, que nos soins sont très bien pris en charge et je nous en félicite. Mais pourquoi donc attaquer par les réformes successives ces avancées historiques, Le saccage que vous faites de la sécurité sociale me fais craindre pour l'avenir, la multiplication par 15 des frais d'inscription aux universités pour les étrangers augure d'un avenir bien sombre, la privatisation de l'enseignement supérieur par l'asphyxie programmée des universités d'état ne me rassure pas d'avantage.

Vous appelez de vos voeux contraint forcé à un grand débat national, je veux félicité ici les gilets jaunes (dont le mot vous arrache la bouche à priori)et dans le même souffle vous allez envoyer une lettre qui en précisera les "ATTENDUS". ou est l'humilité ou est l'écoute ou est le dialogue? Macron vous vous prenez les pieds dans le tapis comme vous l'a déjà exprimé le corps intermédiaire la commission national du débat public présidé par Mme Jouanno qui doit s'occupé de cette affaire en vous intimant "l'ordre" de ne pas vous en occuper.

 

Macron: Le voeux de dignité

"Chaque citoyen est nécessaire pour le projet de la nation .... Cela suppose d'assurer à chacun les droits dans la société et attendre de lui les devoirs qui sont les siens..... cela passe par le respect, le sens de l'effort et du travail, cela suppose aussi de lutter contre les intérêts profonds qui parfois bloquent notre société et notre état, qui ne reconnaissent pas suffisamment le mérite ou qui enferment trop de nos concitoyens dans des cases.... Il faut que chacun se sente pleinement acteur des decisions à travers ses représentants ou directement...Nous devons redonner toute sa vitalité à notre démocratie... d'évidence nos institutions doivent continuer à évoluer. Mais la dignité...c'est aussi le respect de chacun mais j'ai vu ces derniers temps des choses impensables et entendu des l'inacceptable ....Que certains prennent le prétexte de parler au nom du peuple mais lequel, d'où, comment et n'étant en fait les portes voix d'une foule haineuse s'en prennent aux élus aux forces de l'ordre, aux journalistes, aux juifs , aux étrangers, aux homosexuels c'est tout simplement la négation de la France. Le peuple est souverain, il s'exprime lors des élections, il y choisi des représentants qui font la loi precisémment parce que nous sommes un état de droit...

 

Je suis heureux que vous parliez de devoirs, L'état au travers de sa constitution à trois devoirs, loger, soigner, assurer la subsistence de tous les citoyens. Ce devoir là me paraît aussi impérieux que celui que chaque jour les citoyens appliques, celui de la solidarité au travers des associations, des gestes gratuits de la solidarité intergénérationnelle....

Le respect doit être le maître mot de cette solidarité nécessaire je suis encore en accord avec vous, mais le costard, la rue a traverser l'humiliation d'un gamin, ou d'un président africain, les certitudes assénées ne font en rien partie de ce respect que vous louangé ce soir.

"d'évidence nos institutions doivent continuer à évoluer" c'est bien le moins, il faut faire table rase et reconstruire avec comme base la déclaration des droits de l'homme accordez moi que les fondations sont solides.

Enfin en ami ne croyez pas votre entourage quand on vous parle de 12000 énervés le 29 décembre ou de 200 pelerins en jaune sur les champs élysées, "ces haineux" que j'imagine vous nommé comme cela avec beaucoup de respect sont juste indignés par l'injustice sociale, fiscale, économique qui les oppressent chaque jour d'avantage. Precisémment parce que nous sommes un état de droit leur droit à manifester est entier , la répression qu'ils subissent par vos forces de l'ordre est disproportionnée; les actes homophobes, sexistes racistes, haineux de la par des forces de l'ordres sont légion. Balayons devant nos portes.

 

Macron voeux d'espoir

"espoir en nous même, est en autre avenir commun espoir en l'Europe....Je crois que la France porte en elle un projet inédit, un projet d'éducation de chacun, une culture forte qui nous uni, un projet de construction d'une écologie industrielle, d'une société aux solidarités nouvelles et au service des personnes ....et surtout ne plus subir pour le pays et les grandes décisions pour l'année à venir... Pour un projet européen renouvelé que je vous proposerai dans les prochaines semaines...Choisir notre alimentation, retrouver la justice fiscale, investir pour innover, apporter une réponse commune aux migrations. ...Nous voulons en finir avec le sentiment d'impuissance à tous les niveaux... Notre avenir dépend de notre capacité à nous aimer et ç aimer notre patrie ...je suis au travail et je suis fier de tous les français et de toutes les françaises parce que je crois en nous dans cet espoir français et européen que nous pouvons porter...

L'espoir est donc Européen. Soit, je suis moi même un fervent défenseur de l'Europe en tant que unité géographique.Cependant tout comme la France doit bousculer ses institutions l'Europe doit changer ses pratiques, La commission européenne qui a plus de pouvoir que le parlement est une gifle à la démocratie, ses dirigeants plus que controversés en matière d'intégrité fiscale ne peuvent qu'affaiblir l'Europe. Il nous faut là aussi une europe sociale, solidaire et volontariste au niveau de la fiscalité des plus riches. C'est vers cette Europe là que je me tournerai pas une autre. Ce ne sont pas les peuples qui tournent le dos à l'Europe c'est l'oligarchie et l'influence insupportable des lobbying sur l'europe qui fait "gerber" (j'ai pas trouvé mieux) le peuple responsable

Je vous souhaite donc une année 2019 pleine de rebondissements.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.