La France en quête d’excellence

Ils sont nombreux nos étudiants, bien en rang, deux par deux, à se tenir la main en attendant que le professeur leur demande de rentrer dans la salle de classe ; Du moins, jusqu’à leur septième printemps, pour la suite, désorganisation et désir de liberté mènent nos têtes blondes à sortir du rang, sans mauvais jeu de mots. Mais le système éducatif français ne s’arrête pas une fois les tables de multiplications comprises, et les caractères alphanumériques intégrés. Parce que l’avenir de chacun se détermine par les études qu’on entreprend, le comportement et le désir de grandes choses sont aussi à prendre en compte. Ainsi, l’éducation nationale, félicite chaque année deux étudiants français, pour leur réussite scolaire, et leur implication éducative. Petit retour sur le Prix National de l’Education.

« Aide toi, et le ciel t’aidera »

Parti d’une démarche du ministère de la culture et des sports, 1987 a vu apparaitre pour la première fois le prix National de l’éducation, qui félicite les deux meilleurs lycéens de France. Pas de concours avec QCM (Questionnaire à choix multiple) ou de sujet compliqué à comprendre et à gérer. Ici, c’est l’établissement qui propose ses deux meilleurs éléments, afin qu’ils puissent représenter la France entière auprès des autres pays du Monde. En effet, bien que le système éducatif français soit considéré comme en retard, et trop laxiste par beaucoup de pays, les cerveaux bien montés n’y sont pas pour autant absents.
Encore, c’est avec beaucoup de fierté que les étudiants reçoivent le titre de meilleur étudiant de France, qui ne félicite pas que les notes, mais aussi le comportement, l’implication sociale, les performances sportives, et la maturité. Une bien difficile distinction à porter que mille euros de récompense sauront soulager.

Mais après ?

Prix National de l’éducation en poche, qu’attendent nos lauréats, pour qui l’avenir s’annonce favorable ? Parce que comme l’avait dit Sénèque voilà près de 3000 ans, il n’est pas de vent favorable à qui ne sait où il va, si bien que la question d’orientation post-bac, puis post-licence doit être précis et adapté aux compétences, savoirs, et aspirations. Ainsi, nos lauréat pourront se rendre sur le site quelmaster.fr, afin de mettre en place le meilleur projet d’avenir, sans qu’aucun détail ne soit laissé au hasard, et afin que le plus brillant des soleils puisse éclairer leur chemin, celui de l’envie d’apprendre, celui de vouloir toujours se dépasser, celui de ne pas se contenter d’un petit confort douillet, pour s’orienter vers un avenir risqué mais sublime !

Une bien noble démarche entreprise par le Ministère de la Culture et des Sports, qui félicite depuis 1987 les deux meilleurs lycéens de France selon des critères précis, rigoureux, et pluridisciplinaires. Ce ne sont pas les meilleurs qui l’emportent ici, mais les élèves exceptionnels. Une distinction qu’il semble agréable d’accrocher au-dessus de la cheminée…

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.