L'important c'est l'illusion de la sécurité

Le gouvernement gère la crise sanitaire comme il gère la politique de sécurité et la police : en voulant donner l'illusion de la sécurité et en jouant sur les pires des émotions la peur qui génère la colère.

La mise en place du pass sanitaire à la française est symptomatique d'un pouvoir qui traite de la santé comme il traite de la sécurité : en voulant donner l'illusion de la sécurité.

Le pass sanitaire tel que défini récemment en France est non seulement inutile et inefficace mais en plus il est contre-productif sauf pour accélérer trop tardivement une campagne de vaccination qui n'empêchera pas la prochaine vague et masquer les retards à l'allumage et les problèmes logistiques sur le premier trimestre 2021.

Le vaccin on le sait protège des formes graves de la covid mais n'empêche ni d'être contaminé ni d'être contaminant. Mélanger en grand nombre des gens vaccinés potentiellement porteurs sains et des gens non-vaccinés supposés sains (on connaît les limites de fiabilité des tests) en leur donnant l'illusion d'être en sécurité c'est tout simplement inconséquent. Il y a toutes les chances que le mécanisme mis en place renforce les effets de la vague au lieu de l'endiguer.

Pour l'endiguer il aurait fallu anticiper. La vague monte trop rapidement pour que la campagne de vaccination démarrée trop tard et trop mal n'y change rien mais empirer les choses avec le pass sanitaire à la française c'est tout simplement criminel.

N'ayant pas peur des contradictions. De manier le chaud et le froid sans crainte de nous balloter en tous sens, voilà que ressurgit l'obligation de porter le masque en extérieur. Dont l'utilité est aujourd'hui unanimement reconnue très faible voire nulle. Donc on compense l'illusion de la sécurité par l'entretien de la peur et de la défiance. Mesures incohérentes et contradictoires (je ne parle pas des mensonges et des "affaires") qui font perdre à nos gouvernants toute forme de crédibilité. Vous n'êtes plus en mesure de convaincre alors vous jouez de la carotte et du bâton comme de mauvais parents avec leurs enfants en bas âge.

Vous jouez avec les pires sentiments. La peur et le sentiment d'injustice qui engendrent la colère. L'animosité règne entre les gens et contre vous. Vous n'êtes plus crédibles parce que vous nous avez menti. Vous n'êtes plus audibles parce que vous avez trop parlé.

Comme pour la sécurité vous faites de grands effets d'annonce pour donner l'illusion de la sécurité et ça ne suffit même plus. Monsieur Macron veut être dans l'action. Alors il s'agite et fait s'agiter. Aux dépends de la réflexion et désormais en dépit du bon sens.

Le Capitaine est devenu fou, je crains pour le navire.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.