Non à la mochophobie !!!

La soi-disant parité décrétée au jury des César n'est qu'une mesure cache-sexe ( je me comprends ) pour tenter de dissimuler (vainement) l'énorme discrimination / invisibilisation dont sont victimes sur les écrans les personnes laides, sales, mal coiffées et/ou mal habillées...

Il s'agit bien sûr d'intersectionnalité.

L'écoeurant spectacle de femmes ultra genrées en robe du soir à falbalas, outrageusement maquillées, minces et parées de bijoux  et d'hommes majoritairement blancs et hétéros en costumes trois pièces ou smoking - représentations ignoble de la bourgeoisie la plus parvenue - prenant la pose devant les photographes, continuera encore et toujours à véhiculer les poncifs de classe et de genre les plus éculés. Le cinéma c'est du rêve dit-on, hé bien si le rêve c'est ça - tout cet argent jetée à la figure du public, toute cette arrogance d'une élite satisfaite, narcissique et en bonne santé - on est bien plus proche du cauchemar éveillé que du rêve d'un monde meilleur.

Le collectif PAPPF ( Personnes Aux Physiques Pas Faciles ) appelle à une grande mobilisation devant l'Académie des césars le mercredi 20 juillet dans un esprit de convergence des luttes avec les collectifs PACMAN (Personnes aux Capacités Mentales Anormalement Nulles) et PASR (Personnes à l'Attractivité Sexuelle Réduite).

Venez nombreu -ses-x dans un esprit de résistance et de combat.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.