Melenchon ne sent pas très bon.

Melenchon soutient des gens qui crient allahou akhbar devant le Bataclan, Melenchon prétend que des institutions juives sont responsables de la défaite du parti peuple en Grande Bretagne et en France, et Melenchon soutient des gros beaufs homophobes en disant "on est dans la lutte là, c'est pas un gala ".

Il y a deux manières de rassembler. Une bonne et une mauvaise : celle de l'amour ou celle de la haine.
Après avoir échoué à rassembler dans l'amour en 2017, Jean-Luc Melenchon se complaît dans la haine, et il cherche les boucs émissaires sur qui concentrer la haine du peuple. Il cherche des victimes expiatoires. 

Il ne sait pas très bien les désigner, il reste flou mais il encourage cependant dans leur haine des gens qui n'aiment ni les juifs ni les homosexuels, éternelles victimes sacrificielles.

Il a raison, ça marche toujours.

Après avoir participé - et appeler à participer - à une manifestation où on faisait crier à la foule "allahou akhbar" le jour anniversaire et à à 50 mètres de l'attentat du Bataclan où des dizaines de jeunes innocents ont été massacrés sous ces mêmes cris, après avoir dénoncé des institutions juives comme responsables de la défaite du parti du peuple en Grande-Bretagne et - fantasmatiquement - en France, le président de la France insoumise va soutenir des agents ratp qui ont crié - ah comme c'est drôle - "suceur de bite" à ceux de leur  collègues qui ne partageaient pas leur engagement, ben oui, ça va nous dit jlm, "on est dans la lutte, là, on n'est pas dans un gala".

Or donc, qu'est-ce qui est autorisé dans la lutte camarade ?

"Gros pd" c'est bon ?

"sale nègre" ça passe ?

"bougnoule de merde" tout va bien ?

Mais pour toi ça fait trois à la suite, c'est beaucoup quand même.

Les mécréants, les juifs, les pd.

Ca sent pas super fort la gauche en fait...

Limite ça pue un peu.

 

 

Limite : tu pues jlm.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.