Antifa, black bloc : tout le monde les déteste !

Dégagez des manifs, et suicidez-vous !

"ILS NOUS ONT VOLÉ NOTRE MANIFESTATION": PATRICK PELLOUX ACCUSE DES CASSEURS DE S'ÊTRE  "INFILTRÉS" PARMI LES SOIGNANTS.

Après avoir détruit brillamment le mouvement des gilets jaunes, après avoir saccagé les marches pour le climat, après avoir rendu infernale, année après année, la fête du travail, les casseurs bas de plafond de l'utra gauche se sont attaqués mardi dernier aux soignants qu'ils ont pris en otage afin de déconsidérer leur lutte aux yeux de la population. Il faut être de la plus extrême mauvaise foi pour ne pas se rendre compte que ces gens là sont les alliés objectifs du pouvoir et plus encore de l'extrême droite. La manip usée jusqu'à la corde de provoquer des violences policières pour les dénoncer par la suite ne marche plus et plus personne n'est dupe. 

Ils sont démasqués, avec ou sans cagoules. 

La vérité finit par surgir.

Et la vérité c'est que la manip se retourne contre eux. Même à gauche, la population prend conscience de leur imposture et du mépris profond qu'ils portent aux luttes populaires et collectives qu'ils sabotent allègrement pour se faire tout simplement plaisir. 

La vérité c'est que sous leur air affligé, les flics sont ravis, sortent renforcés et populaires de tout ça, forcent la main à Castaner, à Macron, obtiennent tout ce qu'ils veulent, et pourront bientôt cogner encore plus fort. 

La vérité c'est que la parole fasciste se libère, que les identitaires recrutent et prennent de l'assurance.

Et surtout, la vérité c'est que tout le monde en a marre.

Les petites frappes crypto-fascistes antifa et black bloc ne représentent pas le peuple, et ils ne sont l'avant-garde de rien ni personne si ce n'est de leur narcissisme. On l'a bien vu d'ailleurs à la fin du mouvement des gilets jaunes où il n'y avait plus que des cagoules noires suivies de personne.

C'en serait risible si ce n'était dégueulasse.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.