Purpan : une école d’ingénieurs qui promeut des charlatans

Que l’écrivain prétendument agriculteur Pierre Rabhi donne une conférence sur « agriculture et santé » aux côtés de l’ex médecin et éternel  activiste antivaccination  Henri Joyeux est somme toute normal, puisque bien souvent qui se ressemble s’assemble.

 https://www.colibris-lemouvement.org/evenements/conference-avec-pierre-rabhi-et-le-professeur-henri-joyeux-toulouse


On aura ainsi côte à côté le gourou incompétent préféré des bobos-écolos bien nourris qui n’y connaissent rien en agriculture :

http://afis-ardeche.blogspot.fr/2012/09/humanisme-notre-visite-chez-des.html#more

https://blogs.mediapart.fr/yann-kindo/blog/280912/agroecologie-quand-bastamag-voit-ce-quil-croit

 

 

et le principal porte-parole médiatique  du mouvement antivaccination, un mouvement dont les conséquences néfastes en termes de santé publique s’accumulent chaque semaine, parfois de manière dramatique :

http://rougeole-epidemiologie.overblog.com/2015/05/vaccin-dt-polio-faut-il-signer-la-petition-joyeux-ipsn.html

http://www.sciencesetavenir.fr/sante/20150601.OBS9927/vaccin-qu-y-a-t-il-derriere-la-petition-du-professeur-joyeux.html

 

Ces gens sont dangereux, parce que si leurs idées étaient réellement mises en application, on aurait plus faim et on serait plus malades. Ils sont réactionnaires dans le domaine dans lequel ils interviennent, comme ils sont réactionnaires en général sur le plan des idées. Ainsi,  Rabhi est clairement homophobe, et le mariage homo ne colle par exemple pas avec  sa vision de ce qui serait « naturel » :

https://blogs.mediapart.fr/yann-kindo/blog/120714/contre-pierre-rabhi-et-qualthusser-repose-en-paix

https://blogs.mediapart.fr/yann-kindo/blog/270315/pierre-rabhi-naturellement-reac-gentiment-homophobe

https://blogs.mediapart.fr/yann-kindo/blog/220914/pour-etre-heureux-chantons-avec-pierre-rabhi

http://rebellyon.info/Le-clan-Rabhi-a-l-avant-garde-de-la-confusion

 

De son côté,  Joyeux est un catholique traditionnaliste, ex président de « Familles de France » et évidemment successivement opposé à la pilule, à l’avortement et au mariage homo :

http://www.huffingtonpost.fr/2015/06/08/petition-vaccin-dt-polio-professeur-joyeux-vaccin-dt-polio-professeur-joyeux-cancerologue-touche-a-tout-agace-ministre-inquiete-parents_n_7517476.html

 

Qui se ressemble s’assemble, donc.

Que ce duo d’illuminés ait été réuni par le très bourgeois Rotary Club n’est pas non plus surprenant :

http://www.rotaryclubtoulousesud.org/nos-actions/conference-avec-pierre-rabhi-et-le-professeur-henri-joyeux.html

Le Rotary Club, c’est la version moderne et chic du rôle traditionnel de l’Eglise et des dames patronnesses qui occupent  leurs nombreuses heures de libre en faisant dans la charité. Pas dans la lutte sociale pour l’égalité, non, dans la charité, c'est-à-dire le maintien de l’ordre social existant saupoudré d’une dose de  bonne conscience des bourgeois qui ont leurs bonnes œuvres. Tout cela colle parfaitement avec la vision du monde de Rabhi, qui est bien plus l’ami de la pauvreté que des pauvres, et qui par ailleurs aime bien s’entourer de riches ou d’aristos (dont il a   besoin pour nourrir financièrement ses fondations et autres activités agricoles qui ne produisent rien, voir les liens donnés précédemment).

[Rajout du 13/01 : Je signale un très bon article publié sur Vanity Fair, qui peint Rabhi en prophète de la Jet Set et qui montre dans le détail ses accointances croissantes avec des milieux très friqués :
http://www.vanityfair.fr/actualites/france/articles/pierre-rabhi-enquete-sur-un-prophete-sophie-des-deserts/29872 ] 

Que tout ce beau monde plus ou moins friqué et globalement de droite catho  blablate dans le vide sur la sobriété heureuse et la santé naturelle ne mange pas de pain et ne coûte rien, … sauf les 25 euros (tout de même) dont il faut s’acquitter  pour accéder à la bonne parole des réactionnaire anti-science de service. On espère quand même que dans ses actions humanitaires qu’on imagine nombreuses auprès des petits africains, le Rotary ne s’emploiera pas à appliquer les idées de Joyeux et à  saboter les campagnes de vaccination ou de contraception.

Là où ça devient particulièrement piquant, c'est quand on constate que la page Facebook du Rotary de Toulouse nous demande de partager sur le réseau social l'information  à propos de la conférence Rabhi/Joyeux, et qu'ils le font en l'illustrant d'une affiche du Rotary en campagne contre la polio aux côtés de l'Unicef ! Et sur l'affiche, on voit.... un médecin en train de vacciner un enfant !!!!

https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A%2F%2Fwww.rotaryclubtoulousesud.org&t=Club+LeRotarien&hc_location=ufi

Je ne crois pas que l'Unicef apprécierait d'être ainsi associée de près ou de loin à une conférence animée par un anti-vax. Surtout quand on sait que eux font un gros boulot de vaccination parfois dans des conditions très difficiles, comme au Pakistan où les cousins de nos anti-vaccinations hexagonaux sont bien plus virulents, puisqu'il s'agit des Talibans, qui assassinent les toubibs en charge de la vaccination et contribuent ainsi au retour dramatique de la polio.
http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20141016-pakistan-polio-talibans-victime-record-guerre-poliomyelite-vaccination

[ici, je veux mettre une capture d'écran, mais pas moyen de l'insérer. NDA]

Entre le l'Unicef et Henri Joyeux, le Rotary doit choisir.

Mais ce qui  est au final le plus surprenant dans cette conférence, c’est le lieu qui l’héberge : une école d’ingénieurs de la région de Toulouse, dont la mission est normalement de former des scientifiques qualifiés dans les domaines de l’agriculture, de l’agroalimentaire et des sciences du vivant.

http://www.purpan.fr/fr/purpan

Dans la présentation du Rotary, l’école en question n’est pas simple hébergeante (ce qui serait déjà un problème), elle est carrément partenaire du projet, puisqu'on trouve son logo à plusieurs reprises sur l'affiche du Rotary et qu'il est précisé :

« nous organisons avec l'Ecole d'Ingénieur de Purpan et le club Rotary Ovalie une Conférence sur le thème de l'agriculture et la santé avec la participation exceptionelle de Pierre RABHI et du Professeur Henri Joyeux. »

Ainsi donc, une école censée former des étudiants compétents sur la base d’un enseignement scientifique fait-elle au contraire la promotion auprès de ces mêmes étudiants de deux charlatans plus ou moins dangereux qui sont complètement coupés des domaines scientifiques dans lesquels ils sont ici censés instruire autrui. Voire, dans le cas de Joyeux, il s’agit là de quelqu’un qui milite activement contre le consensus scientifique sur un point médical précis, et ce sur une question décisive en termes de santé publique.  

  L’école de Purpan prévoit-elle d’inviter ensuite Claude Allègre pour parler du changement climatique ?  En duo avec les frères Bogdanoff, peut-être, sur le thème « Climat et cosmologie » ?

 Si on vit dans un monde normal, la réputation et la crédibilité de cette école devraient en prendre un sacré  coup, espérons-le.

N’envoyez pas vos enfants dans cette institution, on est incapables d’y faire la différence entre un scientifique et un charlatan, y compris dans un domaine qui touche aux enseignements délivrés dans l’école.


Yann Kindo

 

P.S. (spécialement dédicacé à Michel Naud) : Pour tout dire, ma suspicion à l’égard de l’initiative  a été immédiatement  éveillée par la référence  à l’ « Ovalie » dans le nom du Rotary en question.

 Soit l’Ovalie est une secte quelconque dont je ne connais pas l’existence, ce qui au vu du contexte de la conférence n’est pas complètement impossible.

 Soit, et plus probablement étant donné que ça se passe près de Toulouse, c’est une référence à un sport étrange dans lequel les gens ont des perceptions faussées puisqu'ils ne se rendent pas compte que leur ballon n’est pas rond et que du coup il rebondit n’importe comment, tout en n’ayant pas conscience  non plus que leurs buts sont bien trop grands pour qu’un gardien puisse y faire œuvre utile.  

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.