Une bien étrange journée à Privas

Ou comment je me suis retrouvé avec des Faucheurs contre les Fachos.

Les deux surprises du jeudi : Fachos et Faucheurs

Hier après midi, je reçois un texto d’une copine du syndicat qui m’avertit de l’organisation d’une manif raciste devant notre lycée le lendemain !  L’hallu….

Pour comprendre la stupéfaction de tous ceux à qui l’info est relayée, il faut se souvenir que des manifs à Privas, il n’y en a pas tant que ça, que des manifs d’extrême-droite je ne sais pas si il y en a eu ces dernières années, et que du coup une manif de fachos devant le lycée, là ça dépasse l’entendement.

On cherche, on vérifie, on voit leur appel sur Facebook, et effectivement il y a un groupe pas très clairement identifié a première vue (en fait : Résistance Républicaine et Riposte Laïque, avec peut-être d’autres variantes d’Identitaires dans la bande),  qui appelle à une manif qui partirait et arriverait devant le lycée, avec prise de parole à la clé.

fachos-1

 

On en cause à la récré, et on décide qu’on évitera toute confrontation physique, mais que si ils viennent on sortira avec des affiches pour marquer notre solidarité avec nos élèves immigrés - qui seraient directement agressés par cet étalage de haine à leur encontre -,  et pour faire entendre le refus du racisme.

Plus tard, on apprend que la préfecture ne les a évidemment pas autorisés à faire un parcours de cet acabit – dans le genre trouble certain à l’ordre public et rassemblement devant un établissement scolaire en période d’état urgence, on pouvait difficilement faire pire -, ce qu’on ne savait pas dans la journée. Leur manif n’était donc autorisée que sous la forme d’un rassemblement statique devant la préfecture. Mais comme les organisateurs n’ont pas modifié leur appel sur Facebook dans la soirée (ils l'ont fait juste avant leur rassemblement, semble-t-il) , on s’est un peu préparés à tout, et à notamment une tentative de leur part de quand même faire quelque chose au lycée… Globalement, le truc était de leur remettre en mémoire leurs cours d’histoire et leur rappeler que  sur le (pas si) long terme, « Nous sommes tous des enfants d’immigrés ». Tant qu’à venir au lycée, une leçon de français n’aurait pas fait de mal non plus à ces patriotes puristes, puisque dans leur appel par ailleurs  très mal rédigé,  ils prévoyaient une « élocution » à 15h00 :

fachos-2



Heu….. une « allocution », peut-être, les gars ?  

Mais bon, bref, aussi nécessaire que soit pour ces gens un retour sur les bancs de l’école, nous nous sommes réjouis qu’ils n’aient pas eu l’autorisation de venir pourrir l’ambiance au lycée, tant mieux pour nous.

Au passage, signalons que non, il n’y a pas plein de places de parking de disponible devant le lycée (qui est général ET professionnel,et le parking est côté Général), et que même on galère souvent pour en trouver. Mais visiblement, quand on constate toutes ces erreurs et ces laborieuses explications, on comprend que tous ces gens qui sont venus aujourd’hui tenter de nous envahir à Privas ne sont pas vraiment de chez nous, si vous voyez ce que je veux dire.


Deuxième surprise, plus tard le soir :  je découvre par un mail d’une copine écolo qu’il y aura aussi le lendemain un grand rassemblement de Faucheurs Volontaires pour soutenir devant le Tribunal de Privas deux zouaves de leur bande qui, n‘ayant pas d’OGM à faucher vu qu’il n‘y en a pas dans l’Hexagone, étaient allés chez Bricomarché et Gammvert courageusement faire la peau à  des bouteilles de Round Up armées jusqu’aux dents (oui, je sais, aussi surprenant que cela puisse paraître, il y a des gens qui n’ont que ça à foutre, on ne mesure pas assez l’ampleur du désœuvrement dans les sociétés modernes). Voici l’appel à leur manif, pour rire (ou pleurer) un peu :

https://nogm.effraie.org/post/2016/09/03/1166-PROC%c3%88S-DU-GLYPHOSATE-:-cet-herbicide-doit-%c3%aatre-retir%c3%a9-de-la-vente-!

fachos4

Donc, quand des mecs entrent dans des magasins pour péter des trucs qui heurtent leur imaginaire d’écolos scientophobes, ils ont en fait « neutralisé pacifiquement » leur ennemi, nuance. Allô, Orwell ?
Bon, ben si ils neutralisent pacifiquement, on peut penser qu’ils vont être condamnés gentiment, alors… J’espère que si je vais un jour dans un magasin bobobio péter un truc au nom du fait qu'en Europe la dernière grave crise sanitaire dans l'agro-alimentaire qui a fait 33 morts - en Allemagne surtout - concernait des graines germées  bio,  les mêmes manifestants  viendront me soutenir au nom de mon droit à « neutraliser pacifiquement ».

Je ne développe pas ici tout l’argumentaire sur le caractère parfaitement délirant de cette hystérie anti Round Up ou anti-OGM, pour ne rappeler que le fait que  si le glyphosate est effectivement récemment passé dans la classification du CIRC de la catégorie 2B [Possiblement cancérogène] à la catégorie 2A [probablement cancérogène],  la charcuterie [que l’on ingère directement en quantité conséquente, contrairement au Round Up qui -  il faut le rappeler - n’est pas un soda mais un herbicide], la charcuterie donc est pour sa part classée en catégorie 1, soit celle des  cancérogènes avérés ! Si les Faucheurs avaient le moindre sens de la logique et de la cohérence, ils iraient donc en priorité s’attaquer à toutes les boucheries et tous les supermarchés de France pour pacifiquement neutraliser le jambon et les rillettes, et ainsi protéger les consommateurs contre leur gré.

Jetons quand même un œil là aussi sur la perle de l’appel, avec ce passage éloquent :

 

facho-3

Il me semble que tout cela n’a juste aucun sens, étant donné qu’il n’y a pas d’OGM qui « dépendent » d’un herbicide (ils y sont  tolérants, pour certains), que ces OGM tolérants au Round Up ne sont pas plus qu’aucun autre cultivés en France, et que la notion d’ « OGM muté » renvoie à une technique de sélection variétale qui a plusieurs dizaines d’années, soit bien avant la transgénèse ; et aussi, last but not least,  que le Blé Renan, principale variété de blé utilisée en France en agriculture bio, est issu de cette technique qu’ils appellent « OGM mutés », il représente donc une partie notable  de ces "150 000" horribles hectares, hé oui. Là aussi, s’il y avait la moindre once de logique et de cohérence dans la pensée et l’action des Faucheurs, ils iraient normalement « neutraliser pacifiquement » une bonne part des champs de céréales de leurs copains de  l’agriculture bio, mais mon petit doigt me dit qu’ils ne le feront pas.

J’y serais bien allé, à  leur rassemblement,  pour y faire un reportage rigolo pour ce blog, mais ma priorité était de rester au lycée pour au cas où, rapport à la manif des fachos. Parce que, en termes de priorité, il n’y a pas photo, quand même.


Bref, entre les fachos et les Faucheurs qui annonçaient leur venue en ville, j’avais hier soir la nette impression que notre paisible préfecture de l’Ardèche allait être le lieu de rencontre de tous les dingos d’horizons divers.  Je m’attendais désormais à tout, y compris à voir défiler aussi la Société de la Terre Plate ou les restes de la Manif pour Tous, dans la foulée.


La surprise du vendredi : le Front Unique Antifasciste avec les Faucheurs.

La journée d’aujourd’hui a en fait été assez calme devant le lycée. On a été  vigilants toute la journée, mais hormis un groupe de 3 ( !) gugusses d’extrême-droite énervés et  immédiatement virés par la police, on n’a vu des fachos que dans leur bagnole, en gros. Selon un copain qui a compté précisément, ils étaient une quarantaine à la préfecture. Pas énorme, certes, mais une quarantaine de trop.

 Cela m’a fait un peu  bizarre, dans ce contexte particulier, de faire comme prévu dans mon planning pour aujourd’hui le cours de Premières sur les Génocides de la Deuxième Guerre Mondiale et celui de Terminale sur les migrations dans le monde actuel.

Mais  on n’a pas eu de problème à gérer, et il y avait un peu de monde, notamment des syndicats,  qui sont venus au lycée pour aider à la vigilance et à la sécurisation du lieu. Mieux vaut prévenir que guérir.

Là où c’était assez cocasse, et c’est ce qui m’a décidé à faire ce billet, c’est que parmi les antifascistes venus prêter main forte, il y avait… un petit groupe de manifestants anti-Monsanto de la matinée.
Comme quoi, on peut avoir des idées très réacs sur certains sujets (sur lesquels les fachos sont d’accord avec les écolos, d'ailleurs), mais  en même temps être tout à fait  progressistes sur d’autres, heureusement. 
Ainsi, moi qui suis un horrible  lobbyiste pro-OGM et pro-pesticides probablement payé par Monsanto (ou plutôt par Bayer, parce que le géant supposément tout-puissant s’est en fait fait  avaler par un cousin capitaliste  plus gros que lui), je me suis retrouvé à passer un moment avec des Faucheurs Volontaires pour faire un truc ensemble. Je signale au passage à mes copains rationalistes que les anti-OGM, s’ils disent des âneries à tout bout de champ, sont en fait souvent des gens plutôt gentils dans le privé, avec parfois même de l’humour. Si, si...
Et du coup, j’ai été très sage et je n’ai pas polémiqué avec eux en voyant leur badges et tee-shirts, parce que c’était pour la bonne cause.  Je me suis surtout mordu la lèvre pour ne pas demander aux fumeurs parmi eux (toujours nombreux dans cette mouvance très soucieuse du principe de précaution)  si ils avaient bien manifesté le matin avec leur clope au bec contre un produit supposément cancérigène …

 Tout ça pour dire que j’espère (sans y croire) qu’on n’entendra plus parler des bêtises des Faucheurs Volontaires  dans les temps qui viennent, pour qu’ils consacrent leur (louable) énergie militante à faire des trucs utiles. D'autant plus qu'on sait qu’on va être confrontés bientôt à la pression de racistes organisés pour empêcher l’arrivée de migrants, comme ça a été le cas à Allex dans la Drôme la semaine dernière.

Et là, camarade Faucheur, j'espère que nous nous retrouverons côte à côte pour dire ensemble que les migrants sont les bienvenus, et que nous, face aux adeptes de la France aux supposés Gaulois,  on est pour le croisement des gènes d’origines diverses… pas vrai, l’ami  Sourire ?

Mais s’te plaît, camarade Faucheur, quand on se regroupera à nouveau et qu’on se tiendra côté à côté : éteins ta clope, parce que ça te tue, ça me pollue, et accessoirement ça te donne une haleine épouvantable.

 Au cas où je fasse comme Renaud, qui a embrassé un flic, et que j'embrasse un Faucheur...

Yann Kindo

 

Addendum au 1/10/16 : J'étais de bonne humeur hier quand j'ai écrit ce billet, mais depuis j'ai vu dans le Dauphiné Libéré le compte-rendu du procès et de la manif, et j'ai changé d'humeur. Ils ont donc osé manifester contre un pauvre herbicide, qui est un des moins toxiques pour l'environnement et des plus safe pour les humains,  avec une banderole dénonçant comme d'hab un "crime contre l'humanité".
La "banalisation du mal", il y a plusieurs manières de la mettre en oeuvre, l'une consiste justement à parler de "crime contre l'humanité" à propos de tout et de n'importe quoi.
Ils savent seulement ce que c'est qu'un "crime contre l'humanité", ces idiots qui dénoncent cette supposée atrocité tout en faisant de la battucada devant le tribunal  (faut croire que la supposée gravité de la chose ne les atteint pas trop) ?  Faut-il aller à leurs manifs avec des photos des rescapés d'Auschwitz ou des camps cambodgiens, pour leur faire comprendre ce que c'est vraiment qu'un "crime contre l"humanité" [et éventuellement leur faire passer les envies de battucada, ça serait déja ça de pris pour nos oreilles] ?
Pour les soutenir, il y avait la fine fleur des politiciens locaux, avec aux avant-postes l'innénarable Michèle Rivasi, venue faire la campagne des Verts. Rivasi, c'est une écolo qui du haut de son agrégation de bio contredit toutes les agences d'expertise et académies scientifiques du monde, que ce soit sur le nucléaire, les OGM ou même les ondes électro-magnétiques. Dans ce dernier domaine, elle est particulièrement abjecte puisqu'elle enfonce les gens qui se croient électro hyper-sensibles en les renforçant dans leurs croyances  et dans leur phobie, qui est l'origine de leurs symptômes. Elle s'emploie aussi à favoriser des maladies en instillant le doute sur les politiques de vaccination, tant qu'à faire.  Mais elle ne sera jamais jugée pour tout ça, il n'y aura pas besoin de faire de manif.
Très opportuniste, le conseiller régional PC François Jacquard s'est signalé en brassant du vide antilibéral [ce qui n'empêche jamais de passer des accords avec le PS pour sauver son poste quand c'est nécessaire] et en affirmant haut et fort qu'il est contre les OGM en plein champ [il se trouve qu'il n'y en a pas un seul en France, personne ne l'a prévenu ????], mais qu'il est pour la recherche [celle que ses copains Faucheurs ont entièrement détruite, notamment dans le service public qu'est l'INRA ?]
Enfin, puisque tout ce cirque ne gêne en rien ni le gouvernement ni le patronat, on notait aussi la présence du député PS Pascal Terrasse, héroïque opposant au grand capital puisque fervent soutien de la Loi El Khomri, qui est surtout connu des lecteurs de Médiapart pour avoir tapé dans la caisse d'une indemnité parlementaire  afin de payer des vacances en Egypte à sa famille [oui, mais attention, c'est un gars bien quand même, il mange probablement bio].
Pour couronner le tout, un des plaignants trouve que quelque part les accusés avaient raison quand même, et le ministère public en rajoute sur le thème : "Que nous soyons tous convaincus de la dangerosité du glyphosate ne change rien aux faits. Aussi louable que soit le mobile, il n'en demeure pas moins que l'infraction est caractérisée" . Là, c'est plus Orwell, c'est carrément Kafka, au secours !!!!

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.