Sur Mennel s'abat une incontinence de haine...............

L'autre Valérie Boyer, la "républicaine" qui n'en a que le nom, le soir la désignation de François Fillon pour conduire la droite aux présidentielles, arborait ostensiblement sa croix chrétienne sur une chaîne télévisée de service publique. La dame qui singe Marine Lepen régurgite à nouveau sa haine xénophobe. Elle déplore que la chanteuse Mennel se présente coiffée de son foulard, enturbannée, lors d'une production privée, sur une antenne qui l'est tout autant, qui n'en n'ont pas fait tout un foin !!

Argument "massue", pétri d'idéologie rance, bien française, pour cacher son racisme, la stigmatisation de l'autre religion : des musulmanes sont obligées de se couvrir dans certains pays, alors par respect, on doit ici s'en abstenir ; quoi qu'il en soit, aucune femme ne saurait le faire volontairement....

Les nantis s'arrêtent-ils de manger parce que des milliards d'humains crèvent de faim ? Non, bien au contraire, il s’empiffrent après avoir bien souvent organisé la misère des autres.

En outre d'être musulmane, quels sont les crimes de Mennel ?

S'être interrogée, comme de très nombreuses personnes, sur la découverte systématique des CNI des auteurs des attentats sur les lieux, toujours en évidence, imaginant de possibles manipulations destinées à bien souligner que les tueurs sont parfois français ; avoir rappelé que si des gens basanés ou noirs, confessant plus ou moins l'Islam tuent, c'est que les autorités des pays où cela se passe mènent à nouveau un regain de guerres coloniales atroces, sans y avoir jamais mis un terme depuis des siècles, falsifiant leurs motivations impérialistes en batailles morales contre le Mal, générant une terreur, un terrorisme pour le coup quotidien en Afrique, au Proche-Orient, sous les coups desquels d'innombrables gens meurent ; avoir dit que les actes de terrorisme sont de nature politique, réponses à des actes d'agression, et non d'essence religieuse, culturelle, volonté d'hégémonie civilisationnelle.

Puis viennent les autres gorgones, gardiennes des enfers xénophobes.

A l'image de ce Roufiol qui arrose les médias de sa haine enkystée, tant partagée que la septicémie raciste lorgne sur la France.

L'Islam, un totalitarisme........

Toutes les religions ont trouvé en leur sein des éléments pour faire d'elles une arme de domination, de coercition, de justification de l'injustifiable, bannissant à dessein textes et rites qui appellent à la fraternité, pourtant rappelés par les croyants de paix bouleversés devant leur foi dévoyée....

Essentialiser comme font ce petit monsieur et bien d'autres, intellectuels notamment qui déguisent minablement leur subjectivité abjecte d'une scientificité qui n'abuse personne, c'est appeler à la haine sans discernement de celles et ceux qui se réclament de l'Islam, renchérissant l'entreprise séculaire du rejet féroce de l'autre, pulsion toute puissante de "l'identique", exutoire des frustrations sociales, sociétales, existentielles, individuelles et collectives, le tout aussi destiné à justifier la mort quotidienne de ceux dont on convoite terres et biens.

Sonia Nour, Rokhaya Diallo, Axiom, Mennel, et après ?

Mennel est-elle une personne totalitaire pour avoir dit cela ? Roufiol connaît-il le sens de ce mot ? La jeune femme impose-t-elle ses sentiments à toutes et à tous ?

Au cours des années sombres du XXe siècle, la philosophe Simone Weil écrivait de concert avec les nazis que le judaïsme primitif était un "totalitarisme", une origine véreuse du christianisme, plus généralement, rien moins que le substrat coupable des maux, y compris sociaux, de la civilisation occidentale.

Dans un tout autre contexte, Roufiol songe sans doute pouvoir reconduire sans scrupules la même sémantique parce qu'il constate de nombreuses radicalisations politiques dans les pays musulmans, faites parfois de violence extrêmes..

Mais parce qu'il n'admet pas que les maux de l'Orient ne sont pas proprement internes à son histoire, qu'ils sont aussi en très grande partie le résultat des agressions impérialistes de l'Occident et ses alliés internationaux, ou soviétiques, puis russes, .....razzias dévastatrices, précédées de trop d'années d'oppressions et de dictatures conduites par des envahisseurs ou enragés locaux, établis et armés par les mêmes grandes puissances impériales, déjà post-coloniales, ....de trop d'années de profondes misères sociales et existentielles, qui se répercutent également ici, Roufiol inscrit en vérité son discours dans un racisme exacerbé qui n'a rien à envier à celui des pires barbaries du XXe siècle : des jugements "guillotines" qui ne reposent sur rien, de véritables nihilismes !!

l

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.