Yann Meteau
Abonné·e de Mediapart

4 Billets

0 Édition

Billet de blog 10 avr. 2018

L'Etat, c'est Emmanuel Macron

« L'État, c'est moi » est une formule attribuée à Louis XIV et qu'il aurait prononcée le 13 avril 1655 devant les parlementaires parisiens. Que penser de cette citation royale quand le pouvoir du président de la république semble offrir une autorité similaire inquiétante. La démocratie française ressemble plus que jamais à une monarchie élective dont les sujets sont soumis à un État autoritaire.

Yann Meteau
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le 14 mai prochain marquera la fin de la première année de mandat d'Emmanuel Macron. Le président a mis la France en marche vers une casse sociale se traduisant par des réformes libérales aux relents thatchéristes et rien ne semble pouvoir l'arrêter. Le pouvoir est entièrement dans les mains de celui que ses opposants ont surnommé Jupiter, où l'Assemblée Nationale lui offre une majorité écrasante. Aucun fondement de l'Etat ne peut échapper au bon vouloir du président qui a les mains libres pour adapter les règles à sa guise. A l'heure où cet homme élu avec un taux d’abstention record souhaite s'attaquer au fondement républicain de laïcité, quelles assurances avons nous qu'il acceptera de se soumettre à une passation de pouvoir alors qu'il montre un visage de mépris pour l'expression démocratique, à laquelle il semble ne vouloir répondre que par la violence. Amnesty International a dénoncé le 31 mai 2017 dernier après un an d'enquête: "l’application de l’état d’urgence et un usage disproportionné de la force ont restreint ce droit fondamental [de manifester, NDLR] de manière préoccupante." Les manifestations sont aujourd'hui plus encerclées qu'encadrées par les services de police.

Via Amnesty International © Yann Lévy / Hans Lucas

Le Secrétaire d'Etat à la transition écologique Sébastien Lecornu a prévenu au sujet de l'actuelle expulsion des habitants de la ZAD de Notre-Dame des Landes, "la main de l'Etat ne tremblera pas". Quel recours avons nous alors pour contrer ce pouvoir autoritaire face a ce mépris de l'opposition ?

Si manifester en France est progressivement devenu une forme d'engagement aux risques de violente répression policière réels, il est capital de rester capable de s'exprimer. L'Etat assume son mépris et son autoritarisme en instaurant une politique de la peur, à laquelle il ne faut surtout pas céder car céder à ça c'est rejeter la démocratie. Si nous ne sommes pas capables de faire vivre la démocratie, nous ne la méritons pas.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Énergies
Régulation de l’énergie : la politique du pire
En excluant la période de spéculation débridée fin décembre sur le marché de gros de l’électricité, la commission de régulation de l’énergie aurait pu limiter la hausse des tarifs régulés à 20 % au lieu de 44 %. Elle a préféré faire les poches d’EDF et transférer l’addition aux consommateurs après l’élection présidentielle.
par Martine Orange
Journal
Laurent Joly : « Zemmour a une capacité à inverser la réalité des faits »
Ce soir, deux historiens répondent aux falsifications de l’histoire du candidat Éric Zemmour. Laurent Joly, spécialiste de l’antisémitisme et du régime de Vichy et auteur de « La Falsification de l’Histoire », est notre invité. Entretien également avec Serge Klarsfeld, cofondateur de l’association « Fils et filles de déportés juifs de France ».
par à l’air libre
Journal
L’action des policiers a causé la mort de Cédric Chouviat
D’après l’expertise médicale ordonnée par le juge d’instruction, la clé d’étranglement et le plaquage ventral pratiqués par les policiers sur Cédric Chouviat, alors que celui-ci portait encore son casque de scooter, ont provoqué l’arrêt cardiaque qui a entraîné sa mort en janvier 2020.
par Camille Polloni
Journal
Julian Assange garde un espoir de pouvoir contester son extradition
La Haute Cour de justice de Londres a autorisé les avocats du fondateur de WikiLeaks à déposer un recours devant la Cour suprême contre la décision des juges d’appel qui avaient autorisé son extradition vers les États-Unis.
par Jérôme Hourdeaux

La sélection du Club

Billet de blog
« Violences génocidaires » et « risque sérieux de génocide »
La reconnaissance des violences génocidaires contre les populations ouïghoures a fait l’objet d’une résolution parlementaire historique ce 20 janvier. C'était un très grand moment. Or, il n'y a pas une mais deux résolutions condamnant les crimes perpétrés par l’État chinois. Derrière des objets relativement similaires, se trouve une certaine dissemblance juridique. Explications.
par Cloé Drieu
Billet de blog
Stratégies de désinformation et de diversion de Pékin sur la question ouïghoure
[Rediffusion] Alors que de nombreux universitaires sonnent l’alarme quant au risque génocidaire en cours dans la région ouïghoure, Pékin s’évertue à disqualifier tout discours alternatif et n’hésite pas à mobiliser ses réseaux informels en Europe pour diviser les opinions et couper court à tout débat sur la question ouïghoure. Une stratégie de diversion négationniste bien familière. Par Vanessa Frangville.
par Carta Academica
Billet de blog
Agir pour faire reconnaître le génocide ouïghour. Interview d'Alim Omer
[Rediffusion] l’Assemblée Nationale pourrait voter la reconnaissance du caractère génocidaire des violences exercées sur les ouïghour.es par la Chine. Alim Omer, président de l’Association des Ouïghours de France, réfugié en France, revient sur les aspects industriels, sanitaires, culturels et environnementaux de ce génocide.
par Jeanne Guien
Billet de blog
Génocide. Au-delà de l'émotion symbolique
Le vote de la motion de l'Assemblée Nationale sur le génocide contre les ouïghours en Chine a esquivé les questions de fond et servira comme d'habitude d'excuse à l'inaction à venir.
par dominic77