mot de passe oublié
onze euros les trois mois

Restez informé tout l'été sur Mediapart !

Profitez de notre offre d'été : 11€ pour 3 mois (soit 2 mois gratuits) + 30 jours de musique offerts ♫

Je m'abonne
Le Club de Mediapart mer. 24 août 2016 24/8/2016 Dernière édition

Dany Wilde is gone

Pourquoi voulez-vous que nous dissimulions l'émotion qui nous étreint tous, hommes et femmes, qui sommes ici, chez nous, un peu orphelins ce soir.Non ! nous ne dissimulerons pas cette émotion profonde et sacrée. Il y a là des minutes qui dépassent chacune de nos pauvres vies.

Non, je ne m'associerai pas aux concerts de larmes pour regretter la mort de celui qui a joué dans Certains l'aiment chaud. Il n'avait pas aimé ce film, assimilant les baisers avec Marylin à une étreinte avec un sinistre caporal de Bohême.

Non, car pour moi, Tony Curtis était Dany Wilde... et c'est lui que je regrette...

C'était un temps différent. Le temps des séries télévisées de grande qualité, comme le Prisonnier, comme Cosmos 1999, ou Hill Street Blues... C'était un autre temps.

C'était le temps d'Amicalement vôtre.

Un générique inoubliable, avec une musique de John Barry. Des répliques pleines d'humour. Une série installée dans le Sud qui m'était familier, qui rajoutait au plaisir télévisuel celui de la (re)connaissance de lieux parcourus. Cela compte...

Dany Wilde était un self-made-man, qui s'opposait, certes de manière très manichéenne, à un héritier.Il incarnait alors, et pour longtemps, l'american dream. Il symbolisait aussi le refus de grandir, l'homme resté un peu enfant, un homme vrai, avec des émotions spontanées et non des calculs. L'épisode numéro deux sur un ami d'enfance est sans doute une des plus belles odes à l'amitié forgée dans l'adolescence.

Ceux de ma génération se rêvaient en Dany Wilde.

Il était toujours étonné quand il venait en France de voir que les Frenchies se souvenaient de ce rôle là, dans cette série qui n'a pas eu de suite, les deux acteurs principaux se détestant.

Il était si français dans ce rôle...

Alors, aujourd'hui, c'est comme une part de nous qui s'est envolée. Lui, le fils de nulle part a tant d'héritiers, des milliers sur Facetruc...

Il nous reste quoi ?

Les experts ? Pffff.

Desesperate housewifes ?? Sex in the city ??? Ces délires de femmes censées incarner des icônes et qui ne sont que de pâles stéréotypes forgés par des plumitifs qui ont abusé du minitel rose. Bof...

Il reste peu... hormis les Dvds, évidemment...

Et Dexter !!!!

Good Bye Dany ! So Long !

Welcome Home Dexter !

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires
  • 01/10/2010 19:05
  • Par nadja
Amicalement vôtre , le Prisonnier....nostalgie, nostalgie...