repentance des génies de la Silicon Valley, vraiment ?

Jeudi soir, Envoyé Spécial nous a concocté un reportage sur les génies de la Silicon Valley qui ont créé de multiples programmes/applications présents dans nos smartphones/applis et qui maintenant, viennent nous confesser leur abjection pour ce qu'ils ont créés.

Exemple : Guillaume Chaslot, chercheur francais de haut niveau a travaillé chez Google/Youtube, et développé l'algorithme de recommandation des vidéos de la plateforme vidéo dont le but est de vous motiver à en regarder d'autre, et donc de rester sur Youtube.

Et ils sont nombreux depuis qq années, ces génies à venir nous raconter leur histoire de repentance, vis à vis de la société, que eux ils ne voulaient pas que l'on devienne accroc à ces technologies, qu'ils ont cru à leur entreprise etc....

Le schéma est toujours le même quasiment, un jeune qui fait de grandes études en maths, thèse, recherche etc... Puis exode en terre promise qu'est la silicon Valley pour mettre à contribution leur talent chez Google, Apple et autres. Des années plus tard, apparition dans le domaine médiatique pour dénoncer leur création, et nous rappeler que leur ancienne entreprise n'a rien d'une ONG.

 

Malheureusement, çela sonne faux, quand on y réfléchit un peu : Ces personnes présentées comme des génies se posent en victime d'entreprises qui n'ont que faire du bien être de la société et que maintenant ils ont changé et veulent se rattraper. Trop facile de se racheter une bonne conscience juste en se dénonçant, pour ensuite nous dire qu'ils ont développé une application pour contrer ce qu'ils ont fait avant. Certain se lancent dans l’entreprenariat et s'offrent de la pub gratuite et nous vendant leur humanisme tout fraichement acquis !

 

Essayons de nous replonger 10-15 ans en arrière, avons nous déja estimé que les GAFAs pourraient nous apporter amour, liberté et bien être ?

Non, ce qui est dénoncé par ces anciens employés était connu depuis le début, ce sont des entreprises privées cotées en bourse, qui doivent rapporter de l'argent. Pour cela, nous devons devenir des clients fidèles, et elles ont déposé de multiples brevets en s'attachant les services de génie qui gagnent très bien leur vie et sont choyés car en effet, certaines inventions ont révolutionné notre utilisation du smartphone et d'internet.

 

Il ne faut pas remettre en doute leur sincérité quand ils sont dans l'autocritique, ils semblent sincères mais vu leur niveau d'études, et leur aisance de communication, on se pose des questions. Toujours dans ce même reportage, un des repenti a créé une appli pour que l'on ne soit plus accroc aux applis de notre smartphone, joli paradoxe surprised. Un autre a créé sa boite et collabore avec Mozilla, d'autres font des conférences, bref ils vont s'en sortir et ne seront pas rongés par la culpabilité Comme Raskolnikov (lire Crimes et Châtiment, Dostoievski).

 

Là, ou ils sont intéressants, c'est quand ils expliquent leur création, et la déviance que cela peut amener chez les utilisateurs finaux. Leur prise de conscience est inaudible car aucun n'est devenu moine ou a jeter son smartphone à la poubelle. D'ailleurs on ne leur demande pas de porter cette conscience humaniste qui ressemble à un produit marketing esseulé.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.