HSBC-RAPHANEL : HSBC s’est inspiré d’ALPHONSE ALLAIS pour écrire sa réforme des mots.

Le monde ancien avait les mêmes objectifs que l'écriture en SMS d'aujourd'hui , messieurs mesdames les députés l'on n'invente rien la roue tourne et c'est un éternel recommencement , belle leçon d'humilité pour ceux qui vantent l'ancien monde et la future intelligence artificielle.

 

 

 

capture-d-ecran-2017-10-20-a-07-55-14

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

HSBC-RAPHANEL : HSBC s’est inspiré d’ALPHONSE ALLAIS pour écrire sa réforme des mots.

 

EXTRAIT : ALPHONSE ALLAIS

Source le 1

Ecrivain (1854-1905)

Alors qu’il est rédacteur en chef de l’hebdomadaireLE chat noir , ce conteur à l’humour bien trempé prend ironiquement parti pour une simplification extrême de l’orthographe.Ce billet , qui dépasse le domaine de la simple farce est signé du pseudonyme de Francisque Sarcey personage dont il a fait l’incarnation du « gros bon sens »  bourgeois ?

 

« On écrira com on parl »

La kestion de la réform de lortograf est sur le tapi. Naturelman, il y a dé jan qui se voil la fass kom sil sajicé de kelk onteu sacriléj. Dôt-z-o contrer trouv ça tré bien. Kom de just, je fu lun dé premié interviouvé. Mon cher mêt parci, mon cher mêt parlà, ke pancé vou de cett réform ? Ce ke jan pans, cé tré simpl : je la trouv exélante. […]

Jé même naré la grande coler dune dame ki sécrié : « Lortograf ! mé cé notr sauvgard, a nous zôt mondène ! Si on suprim lortograf, coman pouraton fer la diférans entr une duchess é la demoisell dun concierj ! »

Toubo, ma bel, toubo ! O ke voilà dès sentiman ki retard sur notr époc uniter é démocratic ! Yatil donc une si grande diférans entre une duchess é la demoisell dun concierj ?

Et pui, par cé tan dinstruccion obligatoir, lé demoisell dé concierj en remontreré souvan a plu dune grande dam, ne vouzi trompé pa ! Koi kil en soi, ce projé de réform a lé plu grande chans dêtr adopté, sinon ojourdui, du moin dan peu de tan.

On écrira com on parl, é person ne san trouvera plu mal.

Ki nou dit ke no petit neveu ne se railleron pa de notr mani dimposé de tel form a tel mot pluto que tel ôtr ? […]

Francisc Sarcé

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.