Candace Owens, Noire, chez Marion Le Pen

Cette jeune femme afro-américaine, 30 ans comme Marion Maréchal-Le Pen, a prononcé un discours anti-réfugiés lors de la Convention de l’extrême-droite de samedi au cours de laquelle Éric Zemmour a déversé, tout excité, son discours raciste.

Candace Owens à la Convention de la (extrême) droite [capture d'écran YF] Candace Owens à la Convention de la (extrême) droite [capture d'écran YF]
Pro-Trump, elle a glorifié les fachos Bolsonaro et Salvini, s’est félicitée du Brexit, et a défendu la fermeture des frontières. Elle s’est insurgée contre l’utilisation abusive des termes raciste qualifiant ceux qui « sont en colère contre le concept de frontières ouvertes » et xénophobe désignant des citoyens qui protestent contre le fait qu’il faille satisfaire en priorité « les besoins des peuples étrangers » alors que d’ « innombrables citoyens (…) souffrent dans notre propre pays ». Cette dernière remarque a dû faire chaud au cœur des militants d’extrême-droite qui se sont aperçus récemment qu’il y avait des SDF français dans les rues. Autre lieu commun bien prisé chez les fachos : si vous voulez accueillir les étrangers, prenez-les chez vous : « Priorité aux préoccupations du peuple français… pas aux hypocrites qui vous disent que nous devons accepter les réfugiés du monde entier mais refusent  de leur ouvrir les portes de leurs propres maisons ».

S’exprimant (en anglais), avec facilité, elle s’est plaint que « femme et noire », elle soit « étiquetée comme chauvine, xénophobe, misogyne et, tenez-vous bien, raciste ». Elle a nié tout racisme envers les Noirs de la part de la police aux USA, prétendant que seuls 16 hommes noirs sans armes avaient été abattus par la police par erreur en 2016 ce qui fait seulement 0,0004 % qu’elle estime pouvoir arrondir à 0 [sic] ! Surréaliste, elle lâche que finalement c’est un risque moindre que d’être frappé par la foudre. Les policiers courent, selon elle, plus de risques d’être abattus par un homme noir et la plupart des victimes noires (95 %) ont été tuées par d’autres Noirs américains. Cette propagande anti-police est propagée par les démocrates pour récupérer les voix des Afro-Américains.

sans-titre-4
Du coup, elle a décidé de militer pour le Blexit (contraction de Black exit, incitation à sortir les Noirs de leur soutien aux Démocrates). Elle condamne les « politiques d’aide sociale qui ont brisé nos foyers » et appelle à leur « abolition ». Elles seraient la cause de tous les maux : « absence du père, incarcération massive, système scolaire défaillant et taux d’analphabétisme stupéfiant ».

Accusant les mondialistes, encensant les nationalistes (avec pas mal de lieux communs sur les Nations, « maintenues par la volonté des peuples »), elle envoie quelques piques à destination d’Emmanuel Macron et Justin Trudeau qui privilégient les mondialistes contre lesquels il importe de mener une « guerre idéologique pour l’âme de nos Nations ». Elle demande aux Français présents dans la salle (qu’elle nomme « Conservateurs ») de se souvenir de Dunkerque et du Jour J, et de se battre pour leur souveraineté comme elle le fait, elle, pour la souveraineté américaine. Fort applaudie, elle n’a peut-être pas vu qu’elle était quasiment la seule Noire dans cette assemblée.

. citations tirées du sous-titrage de la vidéo diffusée sur le site d’extrême-droite L’Incorrect.

« Salaud »
Comme il fallait s’y attendre, Jean-Marie Le Pen, qui sort le tome 2 de ses mémoires (Tribun du peuple), interviewé sur France Inter ce matin, rend un hommage appuyé à Éric Zemmour qui attise les haines et appelle à une guerre civile en France : « Je l’admire, il a un courage exceptionnel ».
Interrogé par Léa Salamé pour savoir s’il avait des choses à se faire pardonner, il répond par ce qu’on pourrait appeler une antiphrase : « J’ai eu une vie assez droite. Je ne me suis jamais conduit comme un salaud ». La plupart des torturés de la guerre d’Algérie ne sont plus là pour lui répondre.

[2 octobre]

sans-titre-6
Le Nazisme pire que l’Islam !
J’ai recopié les propos exacts d’Éric Zemmour à partir de la vidéo de sa prestation à la Convention de (l’extrême) droite hier (vidéo que je préfère ne pas reproduire pour ne pas faire de la pub à un facho). Il évoque d’abord : « les ‘idiots utiles’ d’une guerre d’extermination de l’homme blanc hétérosexuel » puis ajoute : « dans les années 30, les auteurs les plus lucides qui dénonçaient le danger allemand comparaient le nazisme à l’islam ». « Personne ne leur reprochait de stigmatiser l’islam. Beaucoup trouvaient qu’ils exagéraient un petit peu : ils disaient : le nazisme est un peu raide, intolérant, mais de là à le comparer à l’islam ». Zemmour, s’exprimant le nez collé à ses notes, se marre, le public ne s’y trompe pas, il a bien compris et l’ovationne. En 2019, en France, un bateleur d’estrade a trouvé le filon et ne craint pas les condamnations : le pire est que tout une « élite » marche sur ses traces et que des médias lui donnent un espace pour exprimer sa haine, ses insultes, ses injures, finalement ses appels à la guerre civile. Heureusement qu’il y a des historiens comme Gérard Noiriel qui dans son dernier livre (que je recommande) Le venin dans la plume fait le parallèle entre Edouard Drumont l’antisémite maladif du XIXème avec Éric Zemmour l’anti-musulman obsédé des temps modernes.

[29 septembre]

La modernité c’est le Nazisme ?

sans-titre-7
À la Convention de l’extrême-droite ce week-end, un des orateurs a déclaré que « le nazisme est la modernité totale ». La Convention s’en est glorifiée mais il lui a fallu préciser par tweet ensuite qu’il ne s’agissait pas d’une apologie puisque c’était pour condamner la modernité. Il importe que les démocrates prennent la mesure de la progression de ces esprits confus dans notre société. Les fachos gagnent du terrain tandis que beaucoup d’autres, aveugles, discutent du sexe des anges. 

[29 septembre]

Zemmour à demi-mot

Analyse pertinente de Gérard Noiriel du discours anti-musulman et d’appel à la guerre civile prononcé ce week-end par Éric Zemmour. Il montre la phraséologie de Zemmour fondée sur des antagonismes permanents (les oppositions : eux et nous, universalistes et nationalistes, progressistes et conservateurs, étrangers et français). Surtout il démontre ce qu’est la « rhétorique du demi-mot » : dire sans dire vraiment, ce qui compte c’est que tout le monde comprenne, tout en espérant éviter des poursuites judiciaires. Aujourd’hui, cependant, le parquet de Paris annonce qu’une enquête est ouverte à l’encontre de Zemmour pour "injures publiques" et "provocation publique à la discrimination, la haine et la violence". 

. Gérard Noiriel dans Libération : ici

[1er octobre]

Immigration : contre le discours (officiel) de peur
Je lis en retard la tribune de François Héran parue dans Le Monde le 25 septembre : « Il est temps que nos dirigeants tiennent sur l’immigration une parole de raison plutôt qu’un discours de peur ». Ce sociologue, anthropologue, démographe, est une pointure sur le sujet. Il dénonce les propos du Président de la République qui cherche à contrer la propagande du Rassemblement National en attisant les peurs sur le nombre croissant de demandes d’asile. François Héran montre que, comparativement aux nombre d’habitants, au PIB, à la surface du pays, la France est loin derrière les autres pays d’Europe quant à l’accueil et que « l’engagement de la France n’a pas été à la hauteur de la situation ». Les 400.000 demandeurs d’asile en France depuis 2015 (début de la crise des migrants) ne représentent que 0,6 % de la population (Allemagne : 2 % ; moyenne de l’Union Européenne : 0,8 %). Quant à l’asile accordé, la France est au 17ème rang. Le déni, dit François Héran, n’est pas de ne pas vouloir voir le fait migratoire mais « de faire croire au peuple qu’un retour au passé est possible, dans le repli sur soi ». Habitant depuis longtemps dans l'une des banlieues les plus denses en population immigrée (Aubervilliers), il dit vivre « sur le terrain l’écart qui sépare les représentations manichéennes des réalités concrètes ».

. les stats invoquées : voir www.Icmigrations.fr
. l’article intégral sur mon drive si accès non possible : http://bit.ly/2mWIPFi

[30 septembre]

 

Zemmour : « un délinquant et un pyromane »
Éditorial sans concession du journal Le Monde ce 2 octobre envers Éric Zemmour et ses propos tenus lors de la Convention de l’(extrême) droite samedi : « violence insensée », « un délinquant et un pyromane ». Le comportement de LCI, filiale de TF1 et propriété du groupe Bouygues est qualifié d’ « infamie » pour lui avoir donné « 32 minutes de haine », se rendant ainsi « complice d’une démarche politique anti-républicaine ».

. Zemmour et la haine télévisée

[2 octobre]

Haine absolue

L’antisemite notoire Alain Soral, qui a déjà au moins trois condamnations à de la prison ferme (non encore effectuée), vient d’être à nouveau condamné à un an ferme pour avoir qualifié le Panthéon de « déchèterie casher » lors de l’entrée de Simone Veil dans ce monument réservé aux « Grands hommes ». Comme quoi, Zemmour qui a déjà été condamné pour racisme, pourrait lui aussi payer le prix fort si, après la plainte visant ses propos tenus samedi, il est également jugé par un tribunal ne laissant plus passer ces propos de haine absolue.

[2 octobre]

 Un canard sans valeurs
Le canard de l’extrême-droite Valeurs Actuelles est la propriété d’un marchand d’armes commerçant avec l’Arabie Saoudite qui, entre autres, écrase le Yémen. Par ailleurs, un des co-propriétaires est Olivier Dassault, député LR, autre marchand d’armes, qui possède par ailleurs Le Figaro, d’où les déplacements réguliers de journalistes de l’un vers l’autre (comme Guillaume Rouquette, malheureusement également dans 28 minutes d’Arte). Pas étonnant que cet hebdo fasse ses Unes avec Zemmour, Marion Maréchal ou Wauquiez. 

. article de Bastamag : ici.

Sculpture en place Saint-Pierre de Rome représentant 140 migrants de toutes origines. Sculpture en place Saint-Pierre de Rome représentant 140 migrants de toutes origines.

 . Les petites chroniques suivies d’une date indiquée entre crochets sont parues sur mon compte Facebook, avec de très légères variantes.

Billet n° 498

yves.faucoup.mediapart@sfr.fr ; page Facebook ; Twitter : @YvesFaucoup

   [Le blog Social en question est consacré aux questions sociales et à leur traitement politique et médiatique. Voir présentation dans le billet n°100. L’ensemble des billets est consultable en cliquant sur le nom du blog, en titre ou ici : Social en question. Par ailleurs, les 200 premiers articles sont recensés, avec sommaires, dans le billet n°200. Le billet n°300 explique l'esprit qui anime la tenue de ce blog, les commentaires qu'il suscite et les règles que je me suis fixées. Enfin, le billet n°400, correspondant aux 10 ans de Mediapart et de mon abonnement, fait le point sur ma démarche d'écriture, en tant que chroniqueur social indépendant, c'est-à-dire en me fondant sur une expérience, des connaissances et en prenant position.]

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.