Abel Grimmer, peintre flamand

L'été à musarder dans les musées : traversant plusieurs régions, dont la Comté, le Forez, le Velay, le Quercy, le Poitou ou la région nantaise, je me suis attardé dans quelques musées. Aujourd'hui, la chapelle Notre-Dame de Montfaucon-en-Velay, en Haute-Loire, et le peintre flamand Abel Grimmer.

 

Janvier Janvier

Flamand en Velay

Après la publication de mes billets sur Jérôme Bosch, on m'avait signalé qu'en Haute-Loire, dans l'église d'un village, on pouvait voir des tableaux d'un peintre flamand. C'est ainsi que récemment, venant de Saint-Chamond (Loire) pour me rendre à Auch (Gers), je me suis arrêté dans la chapelle Notre-Dame de Montfaucon-en-Velay : y sont exposées douze peintures d'Abel Grimmer, datant de la fin du 15ème siècle. Elles représentent la vie quotidienne au cours des douze  mois de l'année dans son pays, en Flandres, et il introduit à chaque fois une scène de l'évangile.

Février Février

Mars - Avril Mars - Avril

Véritable trésor, cohérent puisque les douze saisons sont réunies, les tableaux sont dans la nef de l'église, à hauteur d'homme, facilitant leur lisibilité. A chacun est associé un passage de l'évangile auquel se réfère précisément le peintre (il l'inscrit sur le tableau) : Matthieu, Luc, Jean... Ce peintre, auteur d'une centaine d'œuvres, aime représenter l'activité humaine, la vie sociale de ces temps-là, les travaux des champs, la cueillette des fruits, les saisons des semailles, des récoltes, des moissons, des vendanges, le retour des troupeaux à l'étable, la réparation des toits de chaume, la préparation d'un banquet, la tonte des brebis, sous des ciels tourmentés, avec au loin des moulins, des églises, des châteaux imposants ou des villes fortifiées que l'artiste imagine, car la région d'Anvers où il était installé ne présentait pas de tels décors. Comme chez Brueghel, on patine sur des étangs glacés.

Mai - Juin Mai - Juin

 

Juillet - Août Juillet - Août

dscf0879-copie

En vieillissant, certains tableaux mettent en évidence les "repentis" du peintre : une première esquisse, recouverte, mais qui réapparaît. Il ne s'agit pas d'une sorte de flouté qui serait volontaire afin de détacher de la réalité la présence du Christ. Bien au contraire, comme plusieurs peintres flamands de cette époque, l'évangile s'inscrit totalement dans le monde contemporain. Cependant les personnages bibliques ne sont pas comme chez Pieter Brueghel l'Ancien en tenue de l'époque, mais avec les tuniques de leur temps.

 

Septembre - Octobre Septembre - Octobre

Ces tableaux, peints en 1592, étaient la propriété de Melchior Mitte de Chevrière, seigneur de… Saint-Chamond qui les aurait acquis lors d'une mission à Bruxelles. Pendant la Révolution, les tableaux sont cachés dans une dépendance de l'église Notre-Dame de Saint-Chamond et le curé, devant abdiquer, rentre dans son village natal : Montfaucon, avec les douze tableaux sous les bras. Ils sont propriété de la commune. Ils ont été volés en 1995 par des cambrioleurs qui s'étaient cachés dans le confessionnal pour commettre leur forfait ! Rapidement retrouvés, les tableaux sont désormais sécurisés et font l'objet d'une attention particulière.

Novembre - Décembre Novembre - Décembre

. Visite gratuite.

montage

Photos Yves Faucoup

Ci-dessous, quelques autres tableaux d'Abel Grimmer : où l'on voit davantage encore sa proximité avec Pieter Brueghel.

motage-2

 

montage-3

 

Billet n° 336

Contact : yves.faucoup.mediapart@sfr.fr

Lien avec ma page Facebook

Tweeter : @YvesFaucoup

  [Le blog Social en question est consacré aux questions sociales et à leur traitement politique et médiatique. Voir présentation dans billet n°100. L’ensemble des billets est consultable en cliquant sur le nom du blog, en titre ou ici : Social en question. Par ailleurs, tous les articles sont recensés, avec sommaires, dans le billet n°200]

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.