z e f

Militant et spécialiste de rien, je n’en suis pas moins curieux de tout.

France

Sa biographie
Je suis un quadra, plus tout jeune mais pas encore vraiment vieux, citoyen et contribuable français. Je ne suis encarté dans aucun parti politique, aucune association, et côté religion je suis plutôt agnostique. Ce qui me définit le mieux je pense, c’est mon ouverture d’esprit, ma capacité à aider les autres, ma soif d’apprendre, et mon sens de l’adaptation. Je ne me définis pas comme un intellectuel, mais comme tout le monde j’ai ma propre sensibilité, laquelle m’amène à réfléchir et à réagir sur des sujets divers et variés. Mes billets n'engagent que moi. Je ne cherche jamais à situer mes opinions et mes proposition dans l'espace politique français, je retranscris simplement ce que je pense et ce que je crois être meilleur pour la collectivité. Je suis par ailleurs l'auteur du blog "Si j'étais le Président Macron" (.com)
Son blog
2 abonnés Le blog de z e f
  • 3 billets
  • 0 édition
  • 0 article d'éditions
  • 0 portfolio
  • 0 lien
  • 0 événement
  • 0 favori
  • 4 contacts
Voir tous
  • Mettre fin aux campagnes électorales racoleuses

    Par
    Je propose que tous les postulants à une élection présidentielle soumettent leur programme à un jury, qui pourrait être la Commission Nationale de l’Élection Présidentielle. (...) Son rôle ne sera pas de dire si un programme est bon ou pas pour le pays, ni de prendre parti, mais de s’assurer qu’il remplit un certain nombre de critères.
  • Changer le rapport à l'Autre et réconcilier les humains.

    Par
    Je fais mienne cette citation de André Malraux dans La Condition Humaine, et qui est le socle de ma pensée : "Un homme est la somme de ses actes, de ce qu'il fait, de ce qu'il peut faire. Rien d'autre."
  • Abolir le patriarcat

    Par
    Vous ne méritez ni vos mères, ni vos femmes, ni vos sœurs , ni vos filles. Parce que vous avez pris le parti de les considérer, non pas comme des êtres simplement différents, mais comme des êtres inférieurs, et que vous croyez légitime de pouvoir décider à leur place de ce qui est bon pour elles. En réalité, vous ne considerez que ce qui est bon pour vous-mêmes.