AIME CESAIRE AU PANTHEON. LES MOTS NUS. Par Mustapha Saha.

Hommage à Aimé Césaire

 

LES MOTS NUS

Par Mustapha Saha.

 

 

Que peuvent les mots nus quand sonnent les clairons

Quand s'éclipse la lune au rythme des alarmes

Quand s'endeuillent les clowns et les joyeux lurons

Quand s'abreuve l'amour aux collecteurs de larmes

 

 

Que peuvent les mots nus quand s'embrasent les tours

Quand voltigent les corps comme fétus de paille

Quand s'invite la bourse au festin des vautours

Quand s'unit la canaille aux funestes ripailles

 

 

Que peuvent les mots nus quand rodent les vampires

Quand traînent dans la boue les âmes sans ressort

Quand s'écroule d'un coup l'invulnérable empire

Quand s'arment les enfants pour conjurer le sort

 

 

Que peuvent les mots nus quand s'extirpent les lombes

Quand germe la guerre dans les mares d'or noir

Quand tombe au petit jour la dernière colombe

Quand spéculent sur l'art les affreux tamanoirs

 

 

Que peuvent les mots nus quand meurent les sirènes

Quand flambent les cités pour un bout d'oriflamme

Quand s'écrit la gloire dans le sang des arènes

Quand s'enfuient les serpents des ziggourats en flammes

 

 

Que peuvent les mots nus quand pleuvent les missiles

Quand s'ébattent les chiens dans les maisons sans porte

Quand crache la terre ses ténébreux fossiles

Que peuvent les mots nus que vent de sable emporte

 

 

(c) Mustapha Saha.

Paris, 20 avril 2008.

 

 


 

184852_10150111567506033_383055441032_6535796_737376_n.jpg

AIME CESAIRE AU PANTHEON.

Copyright (c) Mustapha Saha. Tous droits réservés.

Contact : mustapha.saha@gmail.com

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.