Paris SMAP Immo 2015, un fiasco commercial !

La 12e édition de SMAP Immo 2015, qui a eu lieu à Paris Porte de Versailles, du vendredi 22 au lundi 25 mai, n’a pas tenu toutes ses promesses. On peut parler, désormais, d’un fiasco marketing et commercial pour les exposants. Le salon SMAP 2014 était déjà mi-figue mi-raisin, l’édition 2015 a confirmé l’obsolescence du concept.

smap5.png

La 12e édition de SMAP Immo 2015, qui a eu lieu à Paris Porte de Versailles, du vendredi 22 au lundi 25 mai, n’a pas tenu toutes ses promesses. On peut parler, désormais, d’un fiasco marketing et commercial pour les exposants. Le salon SMAP 2014 était déjà mi-figue mi-raisin, l’édition 2015 a confirmé l’obsolescence du concept.

L’organisateur du salon annonce, déjà sur son site, la programmation de ce même salon à Paris en 2016, nous craignons fort que l’édition 2015 a signé la fin de cette formule qui ne fait plus recette et cela pour plusieurs raisons : 

SMAP Immo Paris 2015 par rapport à l’édition de 2014

  • Baisse de près de 50% d’exposants compensée par l’extension de la surface des stands
  • Baisse de la fréquentation de près de 40% 
  • Retrait de partenaires stratégiques tels que (Attijariwafa bank, Chaabi lil Iskane…)
  • Absence des officiels à l'ouverture (Ambassade, consulats…) 
  • Absence des ministères marocains de l’habitat et des MRE 
  • Absence des prestataires partenaires (Avocats, notaires, conservation foncière…) 

La tendance du salon SMAP 2015

  • Chute très significative de prise de commandes 
  • Stocks importants d’invendus de logements des opérateurs institutionnels
  • Baisse révélatrice des taux d’ouverture de comptes pour les banques
  • Méfiance apparente des visiteurs suite aux nombreux scandales immobiliers dont sont victimes tout particulièrement les MRE
  • Offre non adaptée à la demande (HLM dans les villes nouvelles ou haut standing inaccessible)

smap3.png

La baisse du nombre d’exposants a été compensée par l’arrivée de quelques nouveaux comme le promoteur Bouygues immobilier ou des financiers comme Al Barid, la Sté Générale ou la BMCI. 

Il y avait surtout une pléiade de vendeurs d’artisanat et même des agences de voyages pour La Mecque ou le ferry formant une « Kessaria » où s’attroupent les visiteurs laissant les stands immobiliers vacants.

Nous constatons que les officiels, en boudant le SMAPImmo Paris 2015, ne veulent, probablement, plus continuer à soutenir ce concept vieillissant. Mais surtout la baisse de fréquentation, malgré un weekend prolongé, une desserte au salon optimisée et un temps clément printanier, qui sanctionne un salon ne s'adaptant pas à l’évolution à une nouvelle génération de MRE plus exigeante et bien informée ? Les scandales immobiliers fréquents et le manque de sérieux de certains promoteurs ne favorisent pas la réussite d’une telle manifestation. 

L’universitaire Youssef Chiheb, présent au salon à l’occasion de la dédicace de son dernier livre « Pourquoi es-tu venu en France papa ? » a confié ses impressions à Wakeupinfo à propos du Salon SMAP 2015 : 

« Le concept SMAP a atteint un niveau de saturation et cela indépendamment de la crise économique qui touche les MRE. En marge du salon, nous constatons les mêmes stéréotypes (Artisanat, Pèlerinage) et le pullulement de petits entrepreneurs, devenus grands, qui ont fait main basse sur les derniers domaines fonciers de (Casablanca, Mohammedia, Ain Harrouda …). Selon Chiheb, c’est plus qu’urgent de remettre à plat ce concept et de définir une nouvelle offre de qualité, de transparence et d’en finir avec les collusions “réelles et supposées” de la mafia immobilière informelle au Maroc ».

Source : Wakeupinfo.fr

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.