Zacharia SAHA
Abonné·e de Mediapart

252 Billets

0 Édition

Billet de blog 29 mai 2015

Paris SMAP Immo 2015, un fiasco commercial !

La 12e édition de SMAP Immo 2015, qui a eu lieu à Paris Porte de Versailles, du vendredi 22 au lundi 25 mai, n’a pas tenu toutes ses promesses. On peut parler, désormais, d’un fiasco marketing et commercial pour les exposants. Le salon SMAP 2014 était déjà mi-figue mi-raisin, l’édition 2015 a confirmé l’obsolescence du concept.

Zacharia SAHA
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La 12e édition de SMAP Immo 2015, qui a eu lieu à Paris Porte de Versailles, du vendredi 22 au lundi 25 mai, n’a pas tenu toutes ses promesses. On peut parler, désormais, d’un fiasco marketing et commercial pour les exposants. Le salon SMAP 2014 était déjà mi-figue mi-raisin, l’édition 2015 a confirmé l’obsolescence du concept.

L’organisateur du salon annonce, déjà sur son site, la programmation de ce même salon à Paris en 2016, nous craignons fort que l’édition 2015 a signé la fin de cette formule qui ne fait plus recette et cela pour plusieurs raisons : 

SMAP Immo Paris 2015 par rapport à l’édition de 2014

  • Baisse de près de 50% d’exposants compensée par l’extension de la surface des stands
  • Baisse de la fréquentation de près de 40% 
  • Retrait de partenaires stratégiques tels que (Attijariwafa bank, Chaabi lil Iskane…)
  • Absence des officiels à l'ouverture (Ambassade, consulats…) 
  • Absence des ministères marocains de l’habitat et des MRE 
  • Absence des prestataires partenaires (Avocats, notaires, conservation foncière…) 

La tendance du salon SMAP 2015

  • Chute très significative de prise de commandes 
  • Stocks importants d’invendus de logements des opérateurs institutionnels
  • Baisse révélatrice des taux d’ouverture de comptes pour les banques
  • Méfiance apparente des visiteurs suite aux nombreux scandales immobiliers dont sont victimes tout particulièrement les MRE
  • Offre non adaptée à la demande (HLM dans les villes nouvelles ou haut standing inaccessible)

La baisse du nombre d’exposants a été compensée par l’arrivée de quelques nouveaux comme le promoteur Bouygues immobilier ou des financiers comme Al Barid, la Sté Générale ou la BMCI. 

Il y avait surtout une pléiade de vendeurs d’artisanat et même des agences de voyages pour La Mecque ou le ferry formant une « Kessaria » où s’attroupent les visiteurs laissant les stands immobiliers vacants.

Nous constatons que les officiels, en boudant le SMAPImmo Paris 2015, ne veulent, probablement, plus continuer à soutenir ce concept vieillissant. Mais surtout la baisse de fréquentation, malgré un weekend prolongé, une desserte au salon optimisée et un temps clément printanier, qui sanctionne un salon ne s'adaptant pas à l’évolution à une nouvelle génération de MRE plus exigeante et bien informée ? Les scandales immobiliers fréquents et le manque de sérieux de certains promoteurs ne favorisent pas la réussite d’une telle manifestation. 

L’universitaire Youssef Chiheb, présent au salon à l’occasion de la dédicace de son dernier livre « Pourquoi es-tu venu en France papa ? » a confié ses impressions à Wakeupinfo à propos du Salon SMAP 2015 : 

« Le concept SMAP a atteint un niveau de saturation et cela indépendamment de la crise économique qui touche les MRE. En marge du salon, nous constatons les mêmes stéréotypes (Artisanat, Pèlerinage) et le pullulement de petits entrepreneurs, devenus grands, qui ont fait main basse sur les derniers domaines fonciers de (Casablanca, Mohammedia, Ain Harrouda …). Selon Chiheb, c’est plus qu’urgent de remettre à plat ce concept et de définir une nouvelle offre de qualité, de transparence et d’en finir avec les collusions “réelles et supposées” de la mafia immobilière informelle au Maroc ».

Source : Wakeupinfo.fr

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Nouvelle-Calédonie: débats autour du colonialisme français

À la Une de Mediapart

Journal — France
Au tribunal, la FFF est accusée de discriminer des femmes
Neuf femmes accusent la Fédération française de football de les avoir licenciées en raison de leur sexe ou de leur orientation sexuelle. Mediapart a recueilli de nombreux témoignages mettant en cause le management de la FFF. Son président Noël Le Graët jure qu’il « n’y a pas d’atmosphère sexiste à la FFF ».
par Lénaïg Bredoux, Ilyes Ramdani et Antton Rouget
Journal — France
Le Squale, opérations secrètes
Basées sur des interceptions judiciaires ayant visé l’ancien chef des services secrets intérieurs, Bernard Squarcini, notre série de révélations met au jour l’existence d’un État dans l’État, où se mêlent intérêts privés et basse police.
par La rédaction de Mediapart
Journal — France
Le « Monsieur sécurité » du groupe LVMH écope de neuf mises en examen
Atteinte à la vie privée, trafic d’influence, violation du secret professionnel... : l’actuel directeur de la protection des actifs et des personnes de la multinationale, Laurent Marcadier, est mis en cause par la justice dans l’affaire Squarcini. Il dément « catégoriquement » tous les faits.
par Fabrice Arfi
Journal — France
L’émancipation de la Guadeloupe, toujours questionnée, loin d’être adoptée
Alors qu’une crise sociale secoue l’île antillaise, le ministre des outre-mer, Sébastien Lecornu, a lâché le mot : « autonomie ». Une question statutaire qui parcourt la population depuis des années et cristallise son identité, mais qui peine à aboutir.
par Amandine Ascensio

La sélection du Club

Billet de blog
Un jour dans ma vie militante : l’Etat réprime impunément des familles à la rue
[Rediffusion] Jeudi 28 octobre, soutenues par Utopia 56, plus de 200 personnes exilées à la rue réclamant l’accès à un hébergement pour passer l’hiver au chaud ont été froidement réprimées. L’Etat via son organe répressif policier est en roue libre. Bénévole au sein de l’association, j’ai été témoin direct de scènes très alarmantes. Il y a urgence. Voici le témoignage détaillé de cette journée.
par Emile Rabreau
Billet de blog
Faire militance ou faire communauté ?
Plus j'évolue dans le milieu du militantisme virtuel et de terrain, plus il en ressort une chose : l’impression d’impuissance, l’épuisement face à un éternel retour. Il survient une crise, on la dénonce à coups de critiques et d’indignation sur les réseaux, parfois on se mobilise, on tente tant bien que mal d’aider de manière concrète.
par Douce DIBONDO
Billet de blog
Militer pour survivre
Quand Metoo à commencé j’étais déjà féministe, parce qu’on m’a expliqué en grandissant que les gens étaient tous égaux, et que le sexisme c’était pas gentil. Ce qu’on ne m’avait pas expliqué c’est à quel point le sexisme est partout, en nous, autour de nous. Comment il forge la moindre de nos pensées. Comment toute la société est régie par des rapports de forces, des privilèges, des oppressions, des classes sociales.
par blaise.c
Billet de blog
Escale - Le cinéma direct, un cinéma militant qui veut abolir les frontières
Briser le quatrième mur, celui entre cinéaste et spectateur·rices, est un acte libérateur, car il permet de se réapproprier un espace, une expérience et permet d'initier l'action. C'est tout le propos de notre escale « Éloge du partage » qui nous invite en 7 films à apprendre à regarder différemment.
par Tënk