Lepen est insupportable

En écoutant beugler les chantres du fascisme à la française "on est chez nous", j'en conclu que les cons se sentent chez eux en France. Peut-on en être fier?

J'ai du boulot à terminer car, prof de nature et de culture, j'assure demain une session de soutien pour mes élèves de terminale. Je ne vais pas me gaver de pognon, je répond à une demande de mes élèves. Le bac blanc à la rentrée est source d'inquiétude. J'enseigne dans un lycée populaire Toulousain et j'en suis extrêmement fier.

 

Bref, je bosse et je met en fond les meetings d'aujourd'hui. Je veux connaitre ce que raconte mes ennemis, alors je reste, après trente minutes chrono de France Insoumise, devant le meeting de Marine Lepen.

Comment peu-on adhérer à ça? Le discours est débile, creux, ennuyant.

Il y a une personne de couleur au premier rang. Comment peut-elle croire qu'elle ne sera pas lynchée par des crânes rasés si sa candidate gagnait les élections? La collaboration est rarement rémunératrice.

Mon premier billet est très léger et n'a pour ambition que de souligner l'équation :

je vote Fn = je suis un con raciste

 

Que ces cons se le disent, ils ne sont pas chez eux mais aussi chez moi. Et il ne sont pas les bienvenus.

ZAKFA

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.