Musique du jour : The Invisible Session

Après une longue interruption depuis la sortie homonyme de 2006 sur Schema Records, The Invisible Session est de retour avec Echoes Of Africa promis pour le 29 janvier sur le nouveau label Space Echo. Initié en 2006 par le co-fondateur et musicien de Schema Records, Luciano Cantone, les influences de The Invisible Session sont enracinées dans la musique noire.

Écrit en collaboration avec le tromboniste et multi-instrumentiste Gianluca Petrella, et avec des paroles du poète, rappeur et MC Martin Thomas Paavilainen (alias Benjamin «Bentality» Paavilainen), Echoes of Africa est un hommage à la musique africaine. Du point de vue de l'enregistrement, The Invisible Session embrasse le jazz comme une mosaïque en constante évolution - une fusion d'influences musicales qui trouve force et authenticité dans le groove et les synergies culturelles. Certains des meilleurs musiciens de la scène jazz internationale font partie de l'ensemble: la joueuse de kora Jalimansa Haruna Kuyateh, le guitariste Riccardo Onori, la chanteuse Joyce Elaine Yuille, le batteur et percussionniste Abdissa "Mamba" Assefa, le bassiste Jukka "Jukkis" Kiviniemi…

Texte original (en anglais)

The Invisible Session - People All Around The World, Can Make It (Studio Live Take) © Schema Records

The Invisible Session - Hearing The Call (feat. Bentality) © Schema Records

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.