Dim.
20
Avr

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Gunter Grass Poème

Poème de Günter  Grass

Pourquoi je ne dis pas
pourquoi ai-je tu pendant trop longtemps
ce qui est pourtant évident
et a fait l'objet de tant de simulations
dans lesquelles nous, les survivants,
sommes au mieux des notes de bas de page.

On évoque le droit à une frappe préventive,
l'éradication du peuple iranien soumis,
tenu à une liesse sans joie par un fort en gueule,
sous prétexte que ce potentat construirait une bombe atomique.

Mais alors, pourquoi m'interdis-je
de nommer cet autre pays
qui dispose depuis des années,
certes dans le plus grand secret,
d'un potentiel nucléaire croissant
et échappant à tout contrôle,
puisque aucun contrôle n'est permis ?

Le silence général autour de ce fait établi,
ce silence auquel j'ai moi-même souscrit,
je le ressens comme un mensonge pesant,
une règle que l'on ne peut rompre
qu'au risque d'une peine lourde et infâmante :
le verdict d'antisémitisme est assez courant.

Mais aujourd'hui, alors que mon pays
coupable de crimes sans commune mesure,
pour lesquels il doit rendre des comptes encore et encore,
mon pays donc, dans un geste purement commercial,
certains parlent un peu vite de réparation,
s'en va livrer un nouveau sous-marin à Israël,
un engin dont la spécialité est d'envoyer
des ogives capables de détruire toute vie
là où l'existence de ne serait-ce qu'une seule
bombe nucléaire n'est pas prouvée,
mais où le soupçon tient lieu de preuve,
je dis ce qui doit être dit.

Pourquoi me suis-je tu aussi longtemps ?
Parce que je croyais que mes origines,
entachées par des crimes à jamais impardonnables,
m'interdisaient d'exprimer cette vérité,
d'oser reprocher ce fait à Israël,
un pays dont je suis et veux rester l'ami.

Pourquoi ne dis-je que maintenant,
vieux, dans un ultime soupir de mon stylo,
que la puissance nucléaire d'Israël
menace la paix mondiale déjà fragile ?
Parce qu'il faut dire maintenant
ce qui pourrait être trop tard demain,
et parce que nous, Allemands, avec le poids de notre passé,
pourrions devenir les complices d'une crime,
prévisible et donc impossible
à justifier avec les excuses habituelles.
Pourquoi je ne dis pas
pourquoi ai-je tu pendant trop longtemps
ce qui est pourtant évident
et a fait l'objet de tant de simulations
dans lesquelles nous, les survivants,
sommes au mieux des notes de bas de page.

On évoque le droit à une frappe préventive,
l'éradication du peuple iranien soumis,
tenu à une liesse sans joie par un fort en gueule,
sous prétexte que ce potentat construirait une bombe atomique.

Mais alors, pourquoi m'interdis-je
de nommer cet autre pays
qui dispose depuis des années,
certes dans le plus grand secret,
d'un potentiel nucléaire croissant
et échappant à tout contrôle,
puisque aucun contrôle n'est permis ?

Le silence général autour de ce fait établi,
ce silence auquel j'ai moi-même souscrit,
je le ressens comme un mensonge pesant,
une règle que l'on ne peut rompre
qu'au risque d'une peine lourde et infâmante :
le verdict d'antisémitisme est assez courant.

Mais aujourd'hui, alors que mon pays
coupable de crimes sans commune mesure,
pour lesquels il doit rendre des comptes encore et encore,
mon pays donc, dans un geste purement commercial,
certains parlent un peu vite de réparation,
s'en va livrer un nouveau sous-marin à Israël,
un engin dont la spécialité est d'envoyer
des ogives capables de détruire toute vie
là où l'existence de ne serait-ce qu'une seule
bombe nucléaire n'est pas prouvée,
mais où le soupçon tient lieu de preuve,
je dis ce qui doit être dit.

Pourquoi me suis-je tu aussi longtemps ?
Parce que je croyais que mes origines,
entachées par des crimes à jamais impardonnables,
m'interdisaient d'exprimer cette vérité,
d'oser reprocher ce fait à Israël,
un pays dont je suis et veux rester l'ami.

Pourquoi ne dis-je que maintenant,
vieux, dans un ultime soupir de mon stylo,
que la puissance nucléaire d'Israël
menace la paix mondiale déjà fragile ?
Parce qu'il faut dire maintenant
ce qui pourrait être trop tard demain,
et parce que nous, Allemands, avec le poids de notre passé,
pourrions devenir les complices d'une crime,
prévisible et donc impossible
à justifier avec les excuses habituelles.

Je dois l'admettre aussi, je ne me tairai plus
parce que j'en ai assez de l'hypocrisie de l'Occident
et j'espère que nombreux seront ceux
prêts à se libérer des chaînes du silence,
pour appeler l'auteur d'une menace évidente
à renoncer à la violence tout en exigeant
un contrôle permanent et sans entraves
du potentiel atomique israélien
et des installations nucléaires iraniennes
par une instance internationale
acceptée par les deux gouvernements.

Ce n'est qu'ainsi que pourrons aider
les Israéliens et les Palestiniens,
mieux encore, tous les peuples,
frères ennemis vivant côte à côte
dans cette région guettée par la folie meurtrière,
et en fin de compte nous-mêmes.

Je dois l'admettre aussi, je ne me tairai plus
parce que j'en ai assez de l'hypocrisie de l'Occident
et j'espère que nombreux seront ceux
prêts à se libérer des chaînes du silence,
pour appeler l'auteur d'une menace évidente
à renoncer à la violence tout en exigeant
un contrôle permanent et sans entraves
du potentiel atomique israélien
et des installations nucléaires iraniennes
par une instance internationale
acceptée par les deux gouvernements.

Ce n'est qu'ainsi que pourrons aider
les Israéliens et les Palestiniens,
mieux encore, tous les peuples,
frères ennemis vivant côte à côte
dans cette région guettée par la folie meurtrière,
et en fin de compte nous-mêmes.

 

(Source Süddeutsche Zeitung)

Traduction Michel Klepp

REMARQUE

Je publie cette deuxième traduction parce qu'elle correspond mieux  à ce que jke connais de Günter Grass et de la langue allemande. Les changements entre la traduction allemande et celle parue dans le Monde sont très significatifs , et méritent réflexions

Tous les commentaires

14/04/2012, 11:22 | Par Stephane M.

En Allemagne, le tabou sur la critique d'Israël est en train de tomber.

C'est le New York Times qui le rapporte:

http://www.nytimes.com/2012/04/13/world/europe/with-gunter-grasss-poem-germans-anti-israel-whispers-grow-louder.html?pagewanted=2&_r=3&hp

Votre moteur de recherche a une fonction traduction automatique qui marche assez bien.

14/04/2012, 16:51 | Par fxavier en réponse au commentaire de Stephane M. le 14/04/2012 à 11:22

Salut,

Si j'ai publié cette deuxième version, c'est parce qu'elle correspond mieux que la prmière à la poésie du texte

Pour ce qui est de la préparation par les média à une "frappe israélienne" en Iran, elle est en route depuis un certain temps. Je vous  signale que Médipart s'est déjà bien distingué en la matière!

En Allemagne, Gunter Grass aura , à ma connaissance, été le premier à rompre le tabou de la critique d'Israël


Mais là bas, le débat fait rage, alors qu'en France la sacralisation d'Israël  et surtout son droit aux "actions préventive" est reconnu par l'immense majorité

14/04/2012, 19:45 | Par Stephane M. en réponse au commentaire de fxavier le 14/04/2012 à 16:51

Et Air France fait le blocus des Palestiniens pour le compte d'Israël.

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20120414.OBS6190/air-france-annule-les-billets-de-pro-palestiniens-vers-israel.html

C'est à desespérer: notre pays est acheté des politiques aux entreprises privées.

14/04/2012, 11:25 | Par Stephane M.

Alain Gresh sur son blog nous alerte sur le fait que les média nous préparent à l'idée d'une frappe sur l'Iran:

http://blog.mondediplo.net/2012-04-11-Iran-comment-le-gouvernement-israelien

14/04/2012, 22:07 | Par fxavier

STEPHANE 6

Cette avec une petite rage au coeur que je constate que tu sois le seul à être intéressée par le poème de Gunter Grass; je te remercie pour toutes tes informations apportées en complément pour ce qu'il en est d'Israël qui vit dans un climat d'impunité quasi totale. 

Je viens de quitter sur Arte une émission sur les rapports existant entre les récits iliques et l'histoire réelle d'Israël révélée par les fouilles archéologique. Cela m'est apparu comme de la propagande pour légitimer  Israël dans sa fonction "rédemptrice", plus trivialement dans sa posture de "Lunière de l'Occident dans les ténèbres de l'orient.Ces vérités établies qu'on nous sert de temps à autre sont bien contestées dans d'autres ouvrages comme ceux de Finkelstein et Shlomo Sand  qui remettent en cause ces histoires racontées par la Bible  aux enfants et grands  et qui nous ont marquées et que depuis quelques dizaines d'années je n'arrête pas de déconstruire

 

14/04/2012, 23:15 | Par Stephane M. en réponse au commentaire de fxavier le 14/04/2012 à 22:07

C'est loin pour les gens la Palestine... Et c'est plus simple de penser que les media disent la vérité. Ceci dit l'opinion des gens en France est sans concession sur Israël.

J'ai regardé le même documentaire sur Arte et j'ai pensé exactement la même chose que toi.

Arte la chaine qui dont l'emblème devrait être un mirador, pour le nombre d'émissions (films ou documentaires) sur la shoah et le nazisme dont elle nous a abreuvé, jusqu'à un effet de saturation totalement contre productif. Mais pas contre productif pour les communautaristes juifs extrémistes ni pour Israël.

La visite des blogs, ceci dit, est globalement très faible, quelque soit le sujet.

 Il ne faut pas se décourager.

Bonsoir

15/04/2012, 19:26 | Par jafr

Très bonne initiative.

Merci FXavier

Newsletter