Ven.
25
Avr

MEDIAPART

Connexion utilisateur

L’Union européenne ne mérite pas le Prix Nobel de la Paix

L’Union européenne vient donc de recevoir le Prix Nobel de la Paix pour “avoir contribué depuis plus de six décennies au progrès de la paix et de la réconciliation, de la démocratie et des droits de l’homme en Europe”. Si l’on comprend bien que ce Prix a été attribué à l’UE pour l’aider à surmonter la fantastique crise de légitimité qu’elle traverse actuellement, cela n’empêche pas que cette décision est erronée.

L’UE repose en effet sur un fantasme, selon lequel la démocratie et le libre marché se renforceraient mutuellement, dans un cercle vertueux conduisant à toujours plus de libre marché et de démocratie. Or les faits sont formels : dès que l’on sort de l’idée abstraite de libre marché pour observer sa forme concrète, le capitalisme, on constate qu’il y a une tension entre capitalisme et démocratie.

Ce fait est au cœur des réflexions des économistes et des philosophes depuis que le capitalisme existe. La “question sociale” du dix-neuvième siècle était posée par l’existence de millions d’ouvriers exploités : allaient-ils renverser le système politique autoritaire de l’époque ? Si oui, pour instaurer quel régime politique ?

Et comment préserver la démocratie en période de forte crise ? C’était la question des années 1930, et l’on connaît les réponses qui lui ont été apportées : fascisme et nazisme d’un côté, grands travaux de l’autre. Dans le premier cas, la liberté politique, la démocratie, a été sacrifiée au profit de la sécurité économique, c’est-à-dire la suppression du chômage. Dans l’autre, Roosevelt a fait en sorte de préserver (et même d’approfondir) la démocratie en accroissant le rôle de l’Etat dans l’économie.

Comment parvenir au “plein-emploi dans une société libre ?” se demandait l’économiste libéral anglais William Beveridge en 1943. Dans son rapport Full Employment in a free society, il détaillait les recettes qui allaient parvenir à ce magnifique résultat : des politiques interventionnistes permettant à l’Etat d’assumer sa responsabilité face au chômage.

Si l’Europe est en paix depuis 1945, ce n’est pas grâce aux progrès du marché unique ou à l’euro. C’est parce que nos économies fonctionnent selon le meilleur type de capitalisme qui soit pour les hommes, celui où le marché est encadré, limité, par des règles collectives (droit du travail, services publics, etc.) et où d’importants mécanismes permettent de limiter les inégalités (impôts progressifs) et de faire reculer la pauvreté (aides sociales que les salariés se versent à eux-mêmes à travers les cotisations prélevées sur leurs salaires).

Initialement, ce système avait également pour but d’assurer le plein-emploi. Mais, depuis les années 1970, cette ardente obligation a été progressivement abandonnée dans la plupart des pays, à l’exception des pays scandinaves. Or le chômage de masse, c’est un recul fantastique de liberté pour les personnes concernées, qui sont exclues de la vie collective, perdent leur identité sociale et peu à peu, ne peuvent plus vivre dignement. De plus, le cancer du chômage entame la classe moyenne, soutien sans lequel toute démocratie est menacée.

A mesure que la misère et l’exclusion progresse, c’est la démocratie qui recule, au sens basique de la participation à la vie sociale. L’Europe est particulièrement bien placée pour savoir que le chômage de masse peut détruire les démocraties - puisqu’il l’a fait, sur notre sol. En réalité, la principale différence entre aujourd’hui et les années 1930, outre le fait que la récession était encore plus violente à l’époque, c’est l’existence de l’Etat social. Sans lui, les démocraties européennes seraient encore plus vacillantes qu’elles ne le sont aujourd’hui.

Tout le projet intellectuel et politique européen depuis la révolution industrielle a consisté à rendre compatibles capitalisme et démocratie. Cela s’est fait par la création d’institutions telles que les syndicats, la Sécurité sociale, les lois et règles collectives qui rendent le capitalisme supportable, et même profitable, lorsqu’elles lui garantissent une demande croissante source de profits, ainsi qu’un ordre stable évitant que les pauvres ne viennent faire les poches des financiers.

C’est ce projet que l’UE cherche méthodiquement à démolir, avec son obsession pour la “concurrence libre et non faussée” et son absence totale de référence à des droits sociaux ou au bonheur des Européens. Ainsi que le répètent à longueur de journée à peu près tous les économistes de la planète, les politiques décidées actuellement en parfaite conformité avec les règles européennes ne vont produire que misère et colère - le chômage est de l’ordre de 25% en Grèce et en Espagne - sans aucun gain économique. C’est cela, la contribution de l’UE à la démocratie dans les Etats européens.

Et puis, bien sûr, il y a le fantastique gag de l’UE comme institution, dont personne n’ose dire qu’elle fonctionne de manière démocratique. BCE volontairement mise hors de portée des citoyens, Commissaires qui vont à la soupe dans le privé avant et après leur mandat, Conseils des ministres qui méprisent leurs Parlements nationaux, traités adoptés par des députés en dépit de l’opposition très majoritaire de leurs mandants… Si ce n’était aussi triste, on serait en pleine rigolade. (Dans le monde universitaire, cela s’appelle la “post-démocratie” : joli, non ?)

Enfin, il y a évidemment la guerre de Bosnie-Herzégovine, qu’il aurait fallu évoquer en premier. Attribuer le prix Nobel de la paix a une institution qui a laissé perpétrer sur son sol une guerre que quelques milliers de soldats auraient suffit à arrêter - quand on a par contre jugé nécessaire d’intervenir dans le lointain Irak - il fallait quand même oser.

Et qui va venir chercher le prix : l’atroce Barroso ?

**********************

J’avais posté mes félicitations sur la page où on peut féliciter le lauréat, mais elles n’ont pas été retenues (sans doute un exemple de démocratie). Il en reste tout de même quelques-uns, à lire ci-dessous :

“Use the money to bail some private bank we love so much.”
/Viliam - unhappy citizen of EU

“Self congratulatory nonsense.”

“In Greece, Portugal, Spain, and Italy we are in peace but we are poor and some are starve to death…. Congrats to EU !!!!”
/Seb

“Just remember that people can die and starve without war, if there is an economic one looming, like today. EU is responsible for this.”
/João David Fernandes

“I don’t get it. I am from Europe, and I don’t feel like the EU has contributed to the advancement of peace.”
/Diana

“You are kidding right?”
/Matus Straznicky

“It´s a joke, right? Congratulations to great PR job, EU…”
/Marianna

“if a.nobel resusitate, would die to be seen and heard as wrongheaded choice …… bad, bad, bad, bad and ……….. millon times bad”
/ROG

“I think we in EU will deserve it when we stop exporting weapons to wars and dictatorships and when we stop invading other countries.”
/Martin Smedjeback, Sweden

“Great Europe Union. You have much to learn and to improve Your democratic Work.”
/Ulrich

“Congratulations to propaganda, the true winner of this prize!”

/SugusGreat. Send the money to us: Greece.com”
/Giorgios

“Well done, you are made up of countries fighting wars and you win an award for peace!! You must be amazing!!”
/Mark Storey

Noyons la page du Nobel de commentaires pour exprimer notre indignation !!!

Et dire qu’après, il y aura le Prix Nobel d’économie… :

“And Nobel Prize in Economic Sciences goes to GREECE !!!”
/greek geek

Gilles Raveaud tient un blog sur le site d'Alternatives Economiques, où il a également publié ce billet.

Tous les commentaires

12/10/2012, 19:33 | Par morvandiaux en réponse au commentaire de TOURITOURIST le 12/10/2012 à 18:29

...autant de mérite que pour OBAMA !!Criant

13/10/2012, 16:39 | Par jean-philippe vaz en réponse au commentaire de morvandiaux le 12/10/2012 à 19:33

Prix plus que mérité...Indiscutable !

 

En effet, les "gouvernements" libéraux (liberté = paix , non?), les financiers spéculateurs et autres oligarques "apprentis"dictateurs sont en paix...L'UE leur apporte le cadre légal dans lequel ils pourront continuer à exercer leurs bienfaits envers la "main invisible du marché"...

 

A l'annonce de ce prix, les bourses Européennes se sont gonflées de plaisir et ont répandu de par le monde la semence de la croissance éternelle...

 

François Hollande et Georges Papaandréou sont des candidats sérieux pour le Nobel de la résistance qui sera attribué par l'UE pour récompenser les gouvernants ayant le plus oeuvrés à contrer la volonté populaire forcément malfaisante...

 

Une statue géante à la gloire de T.I.N.A sera érigée dans la cour de l'Elysée afin de célébrer l'esprit critique et le débat démocratique...

 

Un ministère du silence sera créé afin de favoriser le dialogue...

 

Ainsi qu'un ministère de la fraternité destiné à promouvoir le racisme, le sexisme et l'exclusion...

 

C'est bien OR WELL (c'est bien ou bien)...

 

Ce Nobel de la paix pour l'UE, c'est d'la bombe !!!

 

 

12/10/2012, 21:00 | Par gerald rossell en réponse au commentaire de TOURITOURIST le 12/10/2012 à 18:29

13/10/2012, 09:54 | Par Vingtras en réponse au commentaire de TOURITOURIST le 12/10/2012 à 18:29

cf mon billet intitulé :"Le goudron de Norvège"

17/10/2012, 15:16 | Par Vivre est un village en réponse au commentaire de TOURITOURIST le 12/10/2012 à 18:29

Un "petit rappel : http://www.catastroika.com/indexfr.php ...!!!MaladeMaladeMalade

A bientôt Super !.

Amitié Étreinte .

12/10/2012, 18:33 | Par zerty

 

Bonjour,

 

Aux lecteurs d'Ibsen qui ont toujours crû que les Norgéviens manquaient d'humour. Cela n'était qu'une idée reçue, la preuve: l'Académie d'Oslo vient de décerner le Prix de Nobel de la Paix à l'Union Européenne.

12/10/2012, 19:11 | Par Chantal Potier en réponse au commentaire de zerty le 12/10/2012 à 18:33

Vous vous trompez . Vous confondez Suède et Norvège Chantal potier

13/10/2012, 12:58 | Par Colza en réponse au commentaire de seth le 12/10/2012 à 19:29

@seth

Oh non, ce n'est pas qu'une péripétie, c'est un crachat de plus à la gueule des peuples européens, affamés, ruinés, tabassés par les sous-fifres de la troïka.

Et les représentants non élus par les peuples européens de cette UE non élue et non démocratique se disputent l'"honneur" d'aller recevoir la médaille et le chèque. Ces sinistres clowns sont à vomir...Criant

 

12/10/2012, 22:42 | Par joelle.lanteri@orange.fr

ce prix fonctionne comme un anesthésiant avant la solution finale !!!

12/10/2012, 18:58 | Par Patatras

un gadget pour faire oublier la colere des peuples contre l austerité imposée ! d ailleurs la guerre a bien dechirée l europe en yougoslavie, il me semble, donc 67 ans c 'est du bidon !

un hochet suffit vraiment pour acheter tous les politiciens.

12/10/2012, 19:33 | Par seth en réponse au commentaire de judith19 le 12/10/2012 à 19:06

judith19

+1



"La Grèce expirant sur les ruines de Missolonghi" - Eugène Delacroix

12/10/2012, 19:14 | Par Leséparges

Ci joint pour info le verbatim de NS de sa conférence privée de NY qui concerne l'Europe .

http://lelab.europe1.fr/t/exclu-le-verbatim-de-l-intervention-de-sarkozy-a-new-york-5331/11327

 

12/10/2012, 19:37 | Par SAINE COLERE

Ce Prix :   Excusez moi ...... Foutage de gueules !!!

12/10/2012, 19:47 | Par judith19

 

la voilà l'Europe d'aujourd'hui suant sa haine!et on devrait se réjouir?

La Grèce "fraudeuse de la famille euro" selon le journal Focus
La Gazette de Berlin

"Un passé qui ne passe pas" du côté grec, une volonté d'exclusion et de prise de distance du côté allemand se reflètent donc à travers la presse. Cette vision unilatérale émanant d'une majorité des journaux, en échos au discours du gouvernement, influence et radicalise l'opinion allemande.

http://www.lagazettedeberlin.de/index.php?id=7871

 

12/10/2012, 19:59 | Par raymondal

Désormais, nous pourront dire :

Prix Nobel = Légion d'Honneur

Puisque donné à n'importe qui, pour n'importe quoi ! 

Tout ceci devient insultant pour ceux qui ont eu ces récompenses méritées !

13/10/2012, 00:09 | Par Xelandre en réponse au commentaire de raymondal le 12/10/2012 à 19:59

Cela ne vaut pas seulement pour le prix Nobel de la "paix" et le prix "Nobel" de l'économie.

Du coté des prix les scientifiques on peut se poser de sérieuses questions. On parle alors de la maladie Nobel, dont le symptome est que les récipendaires du prix virent plus ou moins barjo. On peut même être affecté avant d'être décoré, comme par exemple Luc Montagnier, qui poursuit diverses lubies depuis des années comme par exemple des "expériences" autour de la "mémoire" de l'eau de feu son pote Benveniste. (À lire les articles et les brevets on peut sérieusement se demander si les travaux rapportés se sont déroulés ailleurs que dans le pot de sauce blanche des auteurs).

 

12/10/2012, 20:08 | Par Marc Bontoux

Quand j'ai appris la nouvelle , je me suis dit que c'était une belle idiotie, mais au fur et à  mesure que j'y réfléchis qu'en fin de compte...

1) L'objectif c'est la Paix

2) L'UE est en ce moment ballotée ( mais les parisiens savent très bien que "Fluctuat nec mergitur ".

Il ne faut pas confondre le fond et la forme :

Le fond c'est de créer l'Europe

La forme ce sont les différents traités plus ou moins bien ficelés ( plutôt mal que bien ) mais il ne faut pas jeter le bébé avec l'eau du bain.

12/10/2012, 21:13 | Par Louna en réponse au commentaire de JJMU le 12/10/2012 à 20:33

+ + + !

13/10/2012, 21:09 | Par raymondal en réponse au commentaire de JJMU le 12/10/2012 à 20:33

pour compléter,

ceux qui ont donné les pleins pouvoir à un certain "PETAIN" :

SCRUTIN (N°1) (après pointage)

Sur l'article unique du projet de loi constitutionnelle.

Nombre des votants : 649
Majorité absolue : 325
Pour l'adoption : 569 (dont 98 francs-maçons selon le GOF !)
Contre : 80

http://www.forum-francophone.com/t2433-liste-de-ceux-qui-voterent-les-pleins-pouvoirs-a-petain

 

la mémoire.

 

12/10/2012, 20:17 | Par Bonaparte

Reptilianism.

12/10/2012, 20:33 | Par dominique rougé

De l'humour noir ou du cynisme?

12/10/2012, 23:08 | Par JJMU

Ce prix est l'annonce du cynisme financier fait aux peuples en colère.

Un camouflet chargé d'étouffer les réelles forces de paix dans la société.

Mais quand les dominants font preuve d'un honteux cynisme, il arrive que des peuples soient capables de faire face avec courage et dignité à leurs puissances armées :

Les manifestants espagnols font reculer les forces de répression © Indignés d'Europe

Jean-Jacques M’µ

12/10/2012, 23:57 | Par aires.isabelle@wanadoo.fr en réponse au commentaire de JJMU le 12/10/2012 à 23:12

ET Journée contre le Nucléaire et tous les dénucléés, Cercle de Silence , place de notre Révolution!RESF, bus info CGT pour vous informer de vos droits de petits salariés, je ne sais déjà plus oû....!

on est sensé s'éclairer à la bougie le soir!

Pas envie de monter dans le TGV !

12/10/2012, 20:36 | Par JJMU

Avec Nadia Aissaoui, j'avais préconisé avant l'été l'attribution du prix nobel de la paix au peuple syrien.

Voilà ce qu'on peut voir à présent.

Aujourd'hui : 30 000 morts... en Syrie. Cela semble invraisemblable... abstrait, pourtant c'est la réalité.

L’association SOS ENFANTS SYRIE met tout en œuvre pour organiser une mission humanitaire destinée à envoyer sur le terrain des médecins, infirmiers, et d’une façon générale tous bénévoles travaillant dans le domaine de la santé afin de porter assistance et secours aux blessés et réfugiés.

Depuis le 15 mars 2011, jour des premières manifestations, l’inaction de la communauté internationale est particulièrement troublante car, si de nombreux pays ont condamné la barbarie du régime en place, aucune action concrète n’a été engagée.

La responsabilité morale du Conseil de sécurité de l'Onu est considérable car chaque jour de nombreux civils meurent sous les balles de tireurs, de miliciens, de canons, de chars ou de bombardements massifs et aveugles.

Vous pouvez aider l'association en faisant un don, aussi modeste soit-il ; il sera utilisé pour organiser cette mission humanitaire et acheter du matériel médical.

Un premier médecin est sur le point de partir ; l'agrément ayant été accordé par les autorités jordaniennes.

Plus de 500 000 Syriens ont déjà fui leur pays, dont 75 % de femmes et d’enfants ; plus de 90 000 réfugiés refoulés aux frontières turques et jordaniennes à cause de camps de réfugiés surchargés.

Je vous remercie tous, de bien vouloir faire suivre ce message - et le document joint - à tous vos contacts. Si chacun de vous l'envoie à tous ses amis... nous progresserons et - au moins - nous aurons fait quelque chose à notre modeste niveau.

Si j'arrive à vous convaincre, vous saurez convaincre vos proches. Je compte vraiment sur vous !
Pour contacter l'association : sosenfantssyrie@hotmail.fr
Sachez que tous vos dons sont déductibles des impôts.
Cécile Berson
sosenfantssyrie@hotmail.fr

13/10/2012, 15:28 | Par Patrig K en réponse au commentaire de JJMU le 12/10/2012 à 20:36

http://blogs.mediapart.fr/blog/patrig-k/111012/crise-en-syrie-la-guerre-du-gaz-au-moyen-orient

Bonjour  JJMU

ce texte décrit les intérets antinomiques de toutes les puissances en oeuvre de ce pays, et l'une des raison de l'inertie de l'onu, qui est depuis des décennies déjà, à l'égal de la sdn avant le conflit mondial

la guerre du gaz, cache la réalité et volonté des occidentaux à faire de l'humanisme

12/10/2012, 20:52 | Par Pierro Juillot

Bravo Gilles Raveaud, je vois que l'on est sur la même longueur d'onde, avec juste un canal de différence. Voila ce que j’écrivais ce matin à l'annonce de cette info sur le file d'un article de Laurent Mauduit : 

"12/10/2012, 11:29 par Pierro Juillot

Et maintenant..., roulement de tambour...., veuillez accueillir le nouveau "prix nobel de la paix"...., et voici...., l'Europe...!

Applaudissement..., en bruit de fond des banksters et autres richissimes fortunés-es.., alors que les caméras et commentateurs cherchent encore ou est cet heureux gagnant..., quoi dire..., tous ceux ci voyant dans l'auréole des sunlights braqués sur une entité sans visage ni corps..., une aubaine incommensurable..., tel ce pari fou de capitaliser sur la notoriété de l'abstraction sociale de facebook..., pour espérer engranger plus de 100 milliards de dollars...!

C'est tous les anciens-nes vrais-es militants-es ayant œuvré physiquement..., ayant donné de leur personne faite de chair et de sang..., qui maintenant se grattent la tête pour les corps survivants..., et se retournent dans leur tombe pour les autres...! Ils-elles pourraient peut être dire..., "mais on marche sur la tête là...!"..., mais ne peuvent même pas puisqu'il n'y a ni queue ni tête dans cette affaire effarante...!"


Et je rajouterai que dans le genre ni vu ni connu j'embrouille..., en te balançant à tour d'antenne que : "c'est chaque Français-aise qui peut être fier-e, car ce prix et pour récompenser chacun-e à avoir œuvré pour la paix"... ils ont pas trouvé mieux pour calmer les colères de la misère et de la souffrance du chômage et de la pauvreté, de l'injustice sociale, de l'inaction politique, qui grondent de plus en plus de partout en Europe, et sont loin de vouloir la paix elles..., maintenant...?

15/10/2012, 15:15 | Par gisbert en réponse au commentaire de gerald rossell le 12/10/2012 à 20:58

L'Union Européenne est un projet fantastique et inédit dans l'histoire de l'humanité. Elle a parfaitement réussie sa mission d'origine qui était de préserver la paix entre les Européens à contre-courant des guerres et des haines (les "boches", etc.) qui avaient minées nos contrées à chaque génération depuis 2000 ans.

Il n'est donc pas déplacé de décerner ce prix Nobel de la paix à l'UE. Il y a un échec de politique monétaire et de laxisme budgétaire je vous l'accorde (sinon les pays comme la Grèce et l'Espagne n'auraient jamais dû avoir des politiciens aussi incompétents et pensant surement vivre au crochet des économies les plus vertueuses).

Si l'UE n'a pas réussit sa mue pour s'adapter plus rapidement aux conditions nouvelles de la mondialisation, c'est autre chose. Il faut alors en tenir compte pour s'améliorer, apprendre des erreurs du passé et demain faire mieux. L'UE n'a que 60 ans et Rome ne s'est pas faite en 1 jour !

Donc votre discours visant à jeter le bébé avec l'eau du bain est tout simplement risible.

Comme dans un mariage, maintenant nous - citoyens européens - sommes unis pour le meilleur comme pour le pire.

 

12/10/2012, 22:11 | Par lutin2

après OBAMA qui a continué la guerre en Irak et conforté ses troupes en Afghanistan c'est au tour de l'UE de recevoir le Prix Nobel de la Paix!!!

on croit rêver avec le bilan de cette organisation! des millions de chomeurs, des millions de pauvres, de sans abri des apatrides comme les roms, etc etc...ils ont fumé les membres du jury ou quoi???

13/10/2012, 00:07 | Par aires.isabelle@wanadoo.fr en réponse au commentaire de lutin2 le 12/10/2012 à 22:11

J'ai un ado qui a un exposé à faire sur les Sectes!      si je m'écoutais, je lui ferais un rapport blindé sur le sectarisme et l'art de vivre dignement , se sentir citoyen du monde mais je lui parlerai simplement de la dernière loi !   "Respecte ton prochain comme toi-même", tu sais ce que c'est?

"ce qu'on nous racontait à l'Eglise dans le temps!"c'est une secte la religion chrétienne???????et la tune au vatican ,on en fait quoi maman?

13/10/2012, 00:22 | Par aires.isabelle@wanadoo.fr en réponse au commentaire de aires.isabelle@wanadoo.fr le 13/10/2012 à 00:07

Tu vas me le  structurer ce boulot de naze Criantsinon , pas de sortie! raz le bol de votre bruits de fêtards dans les rues qui commence le mercredi !

se finit aux aurores , dis à tes potes qu'ils arrêtent leur consommation massive , on bosse nous!Déçu

12/10/2012, 23:09 | Par L'Alchimique...

La madone du manichéisme contemporain sert à tous les services les mêmes plats avariés que son vieux gâteux, à l'abri de l'insignifiance des observateurs de la chose politique, qui lui fabriquent une image adoucie à bon compte.



Comme elle a joué la petite indignée, cette grosse rigolote qui s'est lancée en politique pour faire perdurer une situation de rente familiale, alimentée par la somme de nos conneries nationales !

 

Elle a pris la posture de l'énervée parce que l'UE a été honorée par un prix Nobel de la Paix ? La belle affaire !

 

Elle ne trompera que les crétins pas encore au parfum, qu'elle se repaît des crises qui seules peuvent la porter en capacité de nous emmerder avec ses lubies familiales.



Nul besoin d'épiloguer sur la nécessité de dire son fait à l'UE qui est souvent en dessous de l'endroit où on l'attend concernant la défense des intérêts des familles n'appartenant pas aux classes aisées, mais gardons à l'esprit que l'UE est le socle indispensable au maintien de nos libertés qui seraient en grands périls si des orphelins du nazisme venaient à être en capacité de recommencer leur œuvre maligne.

 

Nous, citoyens français ne devons pas nous exonérer de la responsabilité de bien choisir nos représentants au sein de l'UE, si nous voulons être en osmose avec cette institution, un jour prochain.

 

Ni plus ni moins !

12/10/2012, 23:02 | Par JJMU

12/10/2012, 23:20 | Par jamesinparis

Angela Merkel à Athènes la semaine dernière...

"I come as a friend""I come as a friend" © Merkel in Athens, oct 2012

12/10/2012, 23:21 | Par jamesinparis

Ramussen the lying murdering hypocriteRamussen the lying murdering hypocrite © Pentagon & NATO

12/10/2012, 23:26 | Par jamesinparis

Naufrage en Méditerranée: un rapport confirme la responsabilité de l'OTAN

http://www.mediapart.fr/journal/fil-dactualites/290312/naufrage-en-mediterranee-un-rapport-confirme-la-responsabilite-de-lot

Dans un rapport rendu public jeudi 29 mars, le conseil de l’Europe condamne l’Otan et les autorités italiennes pour leur « absence de réactions » aux appels de détresse lancés, en mars 2011 en mer Méditerranée, par des personnes fuyant le conflit en Libye. Un « ensemble de défaillances » ont ainsi conduit à la mort 63 exilés à l’issue d’un périple de 15 jours, indique la commission de l’Assemblée parlementaire du conseil de l'Europe (APCE), confirmant une enquête menée par le quotidien britannique The Guardian (voir le dossier et la carte interactive).

Selon les conclusions du rapport de la sénatrice néerlandaise Tineke Strik, membre du groupe socialiste, la responsabilité de ces décès est imputable aux autorités italiennes chargées des opérations de recherche et de sauvetage en mer, à l’Otan, aux pays dont les navires battaient pavillon dans la zone en question, aux autorités libyennes et aux « trafiquants sans scrupules » (lire le rapport dans son intégralité).

Soutenue par plusieurs ONG (Agenzia Habeshia, Arci, Boat4People, Coordination et initiatives pour réfugiés et immigrés, FIDH, Gisti, LDH, Migreurop, Progress Law Network et Réseau euro-méditerranéen des droits de l’homme), la plainte vise, cette fois-ci, explicitement l’armée française, qui ne pouvait pas ne pas savoir, et qui aurait dû intervenir.

Naufrage en Méditerranée: des survivants déposent plainte contre l’armée française

http://www.mediapart.fr/journal/france/110412/naufrage-en-mediterranee-des-survivants-deposent-plainte-contre-l-armee-franca

C’était il y a un an en mer Méditerranée, un naufrage dans lequel trouvèrent la mort 63 migrants dont deux bébés et des femmes enceintes. Ils fuyaient la Libye en guerre et bombardée par l’Otan. Aucun navire, de pêche ou militaire, n’est venu à leur rescousse. La traversée en direction de l’Italie devait durer 24 heures tout au plus, l’errance ne cessera qu’au bout de seize jours, sur les mêmes côtes hostiles qu’ils avaient voulu quitter. Les quelques rescapés ont aussitôt été enfermés dans les prisons libyennes. 

Après des mois de recherches, de collecte de témoignages, de recoupements, une dizaine d’ONG, au nom des survivants, ont prévu de déposer une plainte, ce mercredi 11 avril, auprès du procureur de la République du tribunal de grande instance de Paris, mettant en cause l’armée française pour non-assistance à personne en danger (la lire dans son intégralité).

12/10/2012, 23:29 | Par Gil Gosseyn

Et bien les Nobel en ont décidé autrement et ils ont étayé leur choix...

Sinon JL Mélenchon est à nouveau en phase avec M Le Pen.

Il ne faudrait pas que cela devienne une habitude.

 

13/10/2012, 00:23 | Par Apeiron en réponse au commentaire de Gil Gosseyn le 12/10/2012 à 23:29

"Il ne faudrait pas que cela devienne une habitude."


Hélas, c'est déjà une habitude...

13/10/2012, 11:28 | Par Pierre Avril en réponse au commentaire de Apeiron le 13/10/2012 à 00:23

je ne mange pas de carottes. Le sérial killer ne mange pas de carottes. donc, je suis un sérial killer : je crois que ça s'appelle un syllogisme. Et c'est dommage d'utiliser des syllogismes pour des amalgames à la mord moi le noeud.

 

13/10/2012, 13:49 | Par Pierre Roc en réponse au commentaire de Pierre Avril le 13/10/2012 à 11:28

Le pire dans tout ça, c’est que lorsque Le Pen se met à défendre une laïcité dévoyée, la gauche bien-pensante, par peur de se voir « mélangée », abandonne le terrain.

13/10/2012, 19:07 | Par Gil Gosseyn en réponse au commentaire de Pierre Avril le 13/10/2012 à 11:28

@Pierre Avril,

Il ne s'agit pas d'un syllogisme mais d'un constat factuel. Je n'en tire aucune conclusion. J'écris juste qu'il ne faudrait pas que cela devienne une habitude.

Sur ce coup JL Mélenchon pouvait sans obligatoirement applaudir à tout rompre, faire un commentaire moins bêtement négatif.

C'est juste mon avis.

13/10/2012, 14:31 | Par max angel en réponse au commentaire de Gil Gosseyn le 12/10/2012 à 23:29

Secret défense !

On raconte même, dans les milieux autorisés, que lorsqu'ils sont dans une pièce, dans une ville, dans leur pays, ils respireraient le même air ! Atroce ! Honteux ! A se boucher le nez ! Courage ! Fuyons !

12/10/2012, 23:31 | Par jamesinparis

12/10/2012, 23:55 | Par Marilka

"L'Union européenne ne mérite pas le prix nobel de la paix"

Oh si ! Mais avec 62 ans de retard ... sauf qu'elle ne s'appelait pas "union européenne".

13/10/2012, 00:27 | Par Apeiron

"on a par contre jugé nécessaire d’intervenir dans le lointain Irak"

L'Europe est intrevenue en Irak ? Cette tranquille stupidité illustre parfaitement le sérieux de l'ensemble du texte.

13/10/2012, 12:14 | Par speculum speculorum en réponse au commentaire de Apeiron le 13/10/2012 à 00:27

Vous avez raison : il s'agit d'une erreur de l'auteur de l'article : en 2003 l'UE était bien trop divisée entre Etats atlantistes (GB, Italie, Pologne...) et non atlantistes pour parler et agir d'une voix unique.

Toutefois, cela ne doit pas nous empêcher de nous interroger sur la légitimité de ce prix, au-delà des habituelles récriminations contre la politique libérale de l'UE.

Car enfin, quels sont les mandats de maintien de la paix importants assurés par l'UE, à titre principal?

Je n'en connais qu'un, sous bénéfice d'inventaire : l'opération Atalante au large des côtes de la Somalie contre la piraterie.

Et encore : cette opération est structurellement dépendante des opérations en cours en Somalie, où c'est l'Union africaine sous pilotage éthiopien qui joue les premiers rôles, et la situation passablement catastrophique en Somalie est bien connue...

Certes , l'UE finance également une Autorité palestinienne structurellement asphyxiée par l'effet du cynisme israélien et de sa propre corruption... Le tonneau des Danaïdes !

Mais le bilan me semble trop mince pour mériter un prix apparemment si prestigieux.

 

 

13/10/2012, 00:37 | Par aires.isabelle@wanadoo.fr

Trop de prix nobel tuent le prix nobel ! no futur!

c'est le grand prix de la guerre attendue , la coupe qui déborde, une de plus , un concept mort , l'U E n'existe pas! pourquoi se pose -t-on la question?

tiens je vais réécouter , podcaster "We are l'europe ", sur france culte!Cool

 

13/10/2012, 02:20 | Par Luciole Camay

Les distinctions dévaluent, déjà qu'elles avaient tendance à la farce !

Nicolas Sarkozy, prix Nobel de la Paix ? | Atlantico

13/10/2012, 08:45 | Par QUIDAM LAMBDA


Le Nobel de la Paix à l’Europe ?

Pourquoi pas ?

Impensable de fait. Il faudrait pour cela distinguer, couronner « l’idée Européenne », surement pas l’Europe en tant qu’entité économique.

Comment confondre « l’idée européenne » avec « l’attentat économique » contre l’ensemble des peuples concernés par la zone euro ?

Lorsque, le 1 janvier 2002, la technostructure politique européenne a décidé, décrété plus exactement, sans aucune consultation démocratique, l’égalité des pouvoirs d’achats d’un Grec, d’un Portugais, d’un Espagnol avec… un Allemand qui s’est indigné de cette monstruosité économique et sociale ?

La complète fusion du politique avec les intérêts, les plus mal compris, du système économique dominant est pourtant devenue patente.

Pour ne pas avoir anticipé l'imposture de la convergence des niveaux de vie et donc de consommation autrement que par le biais, impossiblement durable, du recours massif au crédit, le fait politique du passage à l’euro constitue bien un véritable "attentat" contre les Peuples Européens et la plus totale aberration économique de ce début de siècle.

Aux seuls intérêts du système économique dominant, de ses acteurs-profiteurs en fait, dont il est clair que le politique est désormais le valet servile et zélé, ce que ne démentent nullement les mesures de sauvetage prétendument efficaces et déjà totalement balayées par les seuls faits probants : baisse de la consommation, hausse du chômage...

Les nobélisés de frais sont bien les politiques européens aux ordres qui, encore une fois, sans consultation démocratique, ont posé la cerise de l’euro sur la tarte à la crème de l’Europe.

 

13/10/2012, 09:07 | Par GaM

 

Quand le Mur du Libéralisme sera tombé, nous regarderons toute ces propagandes comme nous regardons actuellement les régimes soviétiques, en nous demandant comment cela était possible, de tels mensonges grotesques, un tel aveuglement, une telle bêtise systémique.

Toute une idéologie de manager en marketing, à grosse 4X4, bouffon idiot satisfait de lui-même, absurde, qu'accompagnent des pratiques de joyeux maton derrière son écran putassier de contrôle.

 

Nous vivons vraiment dans une société abjecte, ridicule et dangereuse.

 

 

13/10/2012, 19:06 | Par Calgonite en réponse au commentaire de GaM le 13/10/2012 à 09:07

En plus d'être exactement ça, c'est joliment dit ;-)

13/10/2012, 09:07 | Par Christophe Berard

Je suis heureux  de ce prix car l'Europe restera toujours un beau projet à faire vivre , je trouve  ce prix comme un encouragement à faire vivre une Europe plus juste qui oblige davantage les nations à se parler plutôt que de se combattre, j espere que  nous y parviendrons aussi sur le terrain economique.

Dans le passé , avec une telle crise les gouvernements auraient envoyé leurs chômeurs s exterminer avec des des slogans nationalistes ..il faut observer le monde et être capable de réaliser ce que nous faisons aussi de beau et de mobilisateur, il suffit de regarder les tensions  en Asie ( chine,japon, phillipines , vietnam) pour  voir combien nous avons progressé  sur la voie du dialogue et de la paix ....Tous ces pleurnicheurs permanents me fatigue un peu.  Réjouissons nous et au  travail pour améliorer ce qui peut l'être .

13/10/2012, 09:28 | Par olivier ferrisse en réponse au commentaire de Christophe Berard le 13/10/2012 à 09:07

Parlez au passé, mon cher, l'Europe fut un beau projet. C'est devenu un monstre malheureusement, par le manque de courage de ses dirigeants, qui ont dérégulé les marchés et laisser se développer un monde de la finance qui n'a que faire de la solidarité entre les peuples ni de l'interêt général.

L'attribution du nobel de la paix ne va faire que conforter les dirigeants européens à continuer dans la voie qu'ils nous tracent. et je crois que cette voie nous mène directement dans le mur.

Dans le passé, une telle crise avait amené les gouvernements à envoyer leur peuples à faire la guerre, aujourd'hui, ils auraient eu la possibilité de dévaluer leur monaie afin d'être compétitifs. La conccurence libre et non faussée des marchés, c'est en fait la loi de la jungle, où seuls, les plus forts et les plus malins s'en sortent, au détriment de l'immense majorité des populations.

15/10/2012, 11:36 | Par zorbeck en réponse au commentaire de olivier ferrisse le 13/10/2012 à 09:28

"Dans le passé, une telle crise avait amené les gouvernements à envoyer leur peuples à faire la guerre"

Et vous regrettez que ce ne fut pas le cas ?

"aujourd'hui, ils auraient eu la possibilité de dévaluer leur monnaie afin d'être compétitifs"

Foutaise. A partir du moment ou vous devez payer en $ l' importation nr 1 qu'est le petrole (sans compter tout le reste), ce que vous gagnez d'un cote vous le perdrez de l'autre. Les seuls qui gagneront avec une devaluation seront ceux qui possedent suffisamment de capitaux pour pouvoir speculer dessus a coup d'effets de levier. Le seul avantage d'une devaluation est d'ordre politique: on fait croire aux gens qu' ils deviennent plus riches alors qu' a terme c' est le contraire.

13/10/2012, 09:11 | Par olivier ferrisse

On a bien donné la légion d'honneur à un type comme E. Leclerc... Alors on donne le prix Nobel de la paix à l'Europe... c'est cohérent...

Mais çà va conforter les dirigeants (commissaires) de ce machin à continuer leur politique d'aliénation des peuples tout en se justifiant de l'attribution de ce titre...

On parlait autrefois de la dictature des colonels en Grèce... Aujourd'hui, il y a la dictature des commissaires en Europe...

13/10/2012, 09:48 | Par JACQUES KREMSER

Entièrement d'accord avec Gilles Raveaud, si, à l'origine, quelques grands politiques ont oeuvré pour que soient rendues possibles la réconciliation franco-allemande et l'instauration d'une ère de paix durable dans l'Europe martyrisée (par la faute d'autres politiques méprisables,eux), la cohorte des successeurs subjugués par les succès apparents du capitalisme d'outre-atlantique se sont évertués à laisser le champs libre aux marchés de toutes sortes quitte à instaurer la concurrence de tous contre tous comme objectif ultime. Avec les succès que l'on peu constater: chômage de masse et paupérisation galopante pour ceux "d'en-bas".

L'Europe cependant, aurait pu mériter ce prix Nobel de la paix si elle avait su s'abstraire de l'emprise américaine (via l'OTAN) et conduire une politique volontariste pour l'application...des décisions de l'ONU (instance en charge de la paix dans le monde et pas seulement en Europe) et la création d'un état palestinien. Mais voilà, elle ne l'a pas fait. 

13/10/2012, 09:56 | Par guydufau

Après le mémorable prix de la paix décerné au va-en-guerre Kisinger, voici la nouvelle bévue du Nobel norvégien.

Baroso s'est dit agréablement surpris en entendant cette bonne nouvelle en se réveillant ! alors que la veille le tout nouveau prix nobel de physique Serge Haroche avait expliqué que les prix Nobel choisis étaient prévenus six à l'avance mais devaient garder le secret.

Toujours aussi nul Baroso !

13/10/2012, 10:03 | Par Vivre est un village

UE comme institution, dont personne n’ose dire qu’elle fonctionne de manière démocratique. BCE volontairement mise hors de portée des citoyens, Commissaires qui vont à la soupe dans le privé avant et après leur mandat, Conseils des ministres qui méprisent leurs Parlements nationaux, traités adoptés par des députés en dépit de l’opposition très majoritaire de leurs mandants… Si ce n’était aussi triste, on serait en pleine rigolade. (Dans le monde universitaire, cela s’appelle la “post-démocratie” : joli, non ?)

@ Gilles Ravaud

Pour ce rappel ApplaudissementsApplaudissementsApplaudissements.

A bientôt Super !.

Amitié Étreinte .

13/10/2012, 10:10 | Par jerom5a

Vous dites que l'Europe est en paix depuis 1945 ? Il y a eu le Kosovo, les guerres d'indépendance (des colonnies françaises notamment), sans parler des guerres "hors sol", qui n'ont jamais cessées. Au contraire l'Europe n'a jamais été autant en guerre contre le monde entier. Interventions en Afrique sub-saharienne ou en Afrique du Nord, en Afganistan, en Irak, guerre des Malouines... Les soldats des pay de l'UE se battent partout et tout le temps !

Mais que je suis bête, ce sont des Guerres pour la Paix ! Mais alors pourquoi ne pas avoir associé les Etats-Unis à ce Nobel ? Il me semble tout aussi contribuatire de la Guerre pour la Paix mondiale !

Ironie mise à part, je ne pense pas que toute intervention soit injustifiable. Le non-interventionisme (Russie, Chine...) est parfois criminelle. Mais d'ici à un prix Nobel de la Paix, il y a un Océan de cynisme que le Comité traverse avec confiance sur un Titanic.

13/10/2012, 10:14 | Par pierre guerrini

 

Ils doivent pas savoir à qui le donner ! ...

13/10/2012, 10:24 | Par Agnès GOUINGUENET en réponse au commentaire de pierre guerrini le 13/10/2012 à 10:14

@PIERRE GUERRINI (13:10 à 10:14).

-

Ils doivent pas savoir à qui le donner ! ...

-

Très juste.

-

Criant

14/10/2012, 15:46 | Par pierre guerrini en réponse au commentaire de Agnès GOUINGUENET le 13/10/2012 à 10:24

 

Faudrait, peut-être voir à le supprimer  - celui de la paix -  histoire de ne pas trop dévaluer les vrais, celui qui honore les authentiques chercheurs qui l'ont, eux, certainement,  bien mérité.  Sourire !

13/10/2012, 10:17 | Par chalouette

 

 

Un 11 septembre bancaire est en préparation...


"... Dans un avis consultatif, RSA a déclaré qu'elle dispose d'informations suggérant que la bande projette de libérer un cheval de Troie peu connu pour infiltrer les ordinateurs appartenant à des clients des services bancaires et utiliser les machines détournées pour initier des virements frauduleux de leurs comptes..."

http://www.crashdebug.fr/index.php/international/5553-un-11-septembre-bancaire-est-en-preparation

 

13/10/2012, 11:26 | Par Kernel Panic

En tout cas c'est sur qu'il aurait été impossible de lui accorder le prix Nobel d'Economie ...

13/10/2012, 11:59 | Par Theo Tymen

Les salauds ne sont plus ce qu'ils étaient. "Aujourd'hui les salauds sont sincères" (Godard).

http://www.mediapart.fr/journal/culture-idees/110510/aujourdhui-les-salauds-sont-sinceres

13/10/2012, 11:49 | Par judith19

 

 Un Nobel frileux pour une Europe frileuse

citation

 l'Europe "nobelisée" c'est aussi celle qui a laissé crever Sarajevo, Osijek, Vukovar, Srebrenica, celle qui n'a pas bougé lors du génocide rwandais ou lors des deux guerres russo-tchétchènes. C'est l'Europe qui s'est résignée à la pontemkinisation de la démocratie chez son grand voisin russe. C'est aussi elle qui, se parant des atours d'une intransigeante vertu, abandonne l'Ukraine à une lente dérive vers un Etat de non-droit. C'est celle qui a été incapable de relever le défis turc, d'appeler la Macédoine Macédoine, de voir l'Europe à Chisinau ou à Tbilisi. C'est aussi l'Europe sans moyens et donc sans volonté politique possible face à la tragédie syrienne. C'est l'Europe du "chaque Etat-membre" pour soi face à la nouvelle puissance émergente chinoise, aveugle à la réalité d'un Etat où le pouvoir se conjugue toujours avec le mode totalitaire et impérialiste.

13/10/2012, 13:24 | Par Colza en réponse au commentaire de judith19 le 13/10/2012 à 11:49

Tout à fait.

C'est qui l'Europe, qui commande, qui décide?

L'UE, non élue et non démocratique a certes pu, avec l'aval des responsables politiques européens et la pression des banquiers, financiers et industriels, ouvrir toutes grandes les portes de l'Europe à la concurrence libre et non faussée (tu parles commes les autres pays ne sont pas protectionnistes !), mais n'aurait aucun pouvoir (pas de tête) pour décider de prendre la défense d'un pays européen qui subirait une agression d'un autre pays. Les exemples ne manquent pas...

13/10/2012, 12:52 | Par enozniwt

Décerner le Nobel de la paix à une institution qui se préoccupe pour l'essentiel de rassurer les marchés financiers, de favoriser une concurrence libre et non faussée au détriment des services publics et à l'avantage des intérêts privés, qui dans les temps présents enfonce un peu plus le clou en mettant des peuples européens à genoux, voilà qui ne manque pas de sel...

Et qui en dit au long sur la crédibilité d'une telle distinction.

13/10/2012, 13:20 | Par Calgonite en réponse au commentaire de enozniwt le 13/10/2012 à 12:52

Bizarement, Médiapart n'en dit mot...

13/10/2012, 13:04 | Par Pascal BARRERE

Dans la situation de crise actuelle, ce prix Nobel de la paix me paraît de nature à accréditer la thèse d' un "complot des élites" international dans l'esprit des citoyens, ayant pour but d'instaurer la domination politique et économique d'une oligarchie politico-financière dont l'accaparement des richesses et du pouvoir est le seul objectif, au détriment du bien-être des populations, de l'environnement, des ressources, des valeurs. Je ne prétends pas que ce complot existe dans les faits, mais une telle croyance, même paranoïde, pousse les citoyens à se tourner vers les partis d'extrême droite, dont le discours se calque parfaitement sur elle. Et ça ne favorisera pas la paix...

13/10/2012, 14:14 | Par Calgonite

13/10/2012, 14:37 | Par max angel

D'où mon coup de gueule, un de plus, sur mon blog.

Je ne peux donc qu'appuyer cette analyse.

http://blogs.mediapart.fr/blog/max-angel/121012/le-nobel-de-la-paix-l-ue-mauvaise-blague

13/10/2012, 14:40 | Par Patrig K

La France confirme son rang de quatrième puissance exportatrice de matériel militaire en 2011 avec des ventes de 6,5 milliards d'euros aux armées étrangères.

"C'est le résultat de l'excellence de nos équipements", a indiqué Laurent Collet-Billon délégué général pour l'armement à l'occasion de l'annonce des résultats de l'activité 2011 de la Direction général pour l'Armement.

"C'est vital de développer nos exportations pour mieux amortir nos coûts fixes, faire tourner les chaines de productions et dégager des ressources supplémentaires pour l'innovation", a précisé Laurent Collet-Billon. Selon la DGA, cette activité représente près de 50.000 emplois directs et autant d'indirects.

La DGA estime même que les exportations d'armement pourraient atteindre 7,5 milliards d'euros en 2012, indépendamment des grands contrats aéronautiques.

------------------------------

L’exportation d’armes traduit-elle pour l’Allemagne un commerce opportuniste au sein de sa politique de grand pays exportateur, ou une recherche plus globale de puissance géopolitique ? Le Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI), organisme reconnu comme référence majeure dans ce domaine, classe dans son rapport 2011 l’Allemagne au 3ème rang mondial des exportateurs d’armements conventionnels majeurs sur la période 2006-2010. L’Allemagne y détient ainsi 11% du marché mondial, devançant la France (7%) et  leUK (4%), les USA se situant toujours largement au 1er rang (30%), suivis par la Russie (23%). Le volume des exportations mondiales d’armements est estimé pour la seule année 2010 à 70 milliards d’euros (Rapport au Parlement Français, août 2011). 

-----------

Une armée allemande qui a commencé à sortir de ses frontières

Le 12 juillet 1994, le Tribunal fédéral constitutionnel de Karlsruhe a validé la possibilité pour les forces allemandes d’intervenir hors zone OTAN, mettant fin à la politique suivie par le pays depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Ainsi, à l’heure actuelle, près de 5 000 soldats allemands sont présents sur le théâtre afghan, dans le cadre d’une mission de l’OTAN. L’armée allemande est actuellement dans une phase majeure de réforme. Après la fin votée en 2011 du service militaire, l’objectif est d’atteindre une force de format plus réduit certes mais professionnelle et potentiellement projetable à l’extérieur du pays.

Les clients de l’Allemagne
Les trois principaux clients 2006-2010 de l’Allemagne en ce domaine sont la Grèce pour 14%, l’Afrique du Sud pour 11%, et la Turquie pour 10%. Retrouver à la fois Grèce et Turquie en tête de ce classement peut surprendre, même si les deux pays sont membres de l’OTAN. L’armée grecque dispose de près de 350 Léopard 2, la Turquie d’environ 300 exemplaires. En effet, la Grèce et la Turquie ont un point de discorde majeur : Chypre. La résolution de ce conflit, entre autres, est  mise en exergue dans le cas d’une éventuelle adhésion à l’UE par la commission des affaires étrangères du Parlement Européen, qui, le 2 mars dernier, "insiste sur le fait que les relations de la Turquie avec les États membres voisins sont un facteur clé de la refonte des négociations ainsi que du dialogue". De plus, la Turquie dispose d’une frontière de 800 km avec un pays, la Syrie et donc avec une région, le Proche-Orient, très instables. Et la partie Est de Chypre se situe à 100 km des côtes syriennes.

un billet à venir ...

cette mascarade de paix en Nobel, est scandaleuse, l'Allemagne finance et gagne de  la compétivité, en préparant les futurs conflit des nouveaux Balkans proches orientaux ..

 

13/10/2012, 16:02 | Par galadriel

De Kissinger qui aurait participé (?) au coup d'état au Chili à Obama qui désigne les cibles des drones, quelle crédibilité reste-t-il à cette institution?

13/10/2012, 20:13 | Par J CLOPEAU en réponse au commentaire de galadriel le 13/10/2012 à 16:02

AUCUNE!

13/10/2012, 17:17 | Par sinoué

La question n'est plus ici de savoir si l'Union Européenne mérite un prix Nobel de la paix ou de quoi que ce soit d'autre, mais si le prix Nobel est encore une institution sérieuse et aussi pertinente et "explosive" qu'à son début...

En tous les cas, elle reste toujours aussi Oligarchique...

 

13/10/2012, 17:16 | Par philipo

le prix nobel de la paix autocongratulation de la classe dirigeante, des bonnes notes comme à l'école,

le décerner à l'UE c'est encourager à la commercialisation de la guerre économique comme mode de financement de la paix sociale des accumulateurs,  les pays membres de l'UE à eux seuls produisent 85% des armements mondiaux et l'UE membre de la CEDH fait passer les pays bélligérants et s'immiscant dans les affaires de pays en voix de "développement"

 

14/10/2012, 20:56 | Par Christian RAFFALLI en réponse au commentaire de philipo le 13/10/2012 à 17:16

Totalement faux pour les armements et le reste à l'avenant.

13/10/2012, 20:08 | Par KAK

Après la signature HSTORIQUE du TSCG du gouvernement Français, et des autres, nous venons d'assister au COURONNEMENT de l'europe de l'austérité. Smokings, robes de soirées, qui sera de la fete ? peut etre que les poubelles ne seront pas cadenacées pour que la plèbe puisse se  nourire si elle a faim !

En meme temps, il ne faut pas être étonné, Milton Freedman a eu,  le prix nobel d'économie en 1976.

Il ne savent pas encore qui doit représenter l'Europe pour ceindre la couronne de la Paix, y'aurait pas quelqu'un chez Goldmann Saxe de dispo ce jour là ?

Et notre Christine Lagarde nationnale elle serait pas mal non plus !

13/10/2012, 20:57 | Par bluehope

La maladresse (?) est inouïe, le comité décidant de cette attribution a peut-être de louables intentions (qu'on aimerait comprendre), mais l'attribuer en 2012 est une erreur terrible, elle fait l'effet d'une épouvantable provocation faite aux peuples dont la misère et l'angoisse augmentent sans cesse, elle fait l'effet d'une très mauvaise plaisanterie faite à quelqu'un qui vient de perdre un proche ou à qui on annonce un cancer ...

C'est à croire que l'Homme ne sait plus penser dans le contexte, ni peser ses pensées en relation avec les humains environnants ET leur contexte.

Puissent les peuples européens garder leur sang-froid et leurs désirs de paix ensemble pour supporter de tels affronts, encore ...

14/10/2012, 04:49 | Par Le journal de personne

Nobel est la bête

Après l'attribution du prix Nobel de la paix, je crois qu'on a atteint des sommets... dans la conception de la matière ou dans l'art de faire des manières...
Guerre ! guerre ! guerre !
Je crois que plus personne ne croit à la paix...
Je crois surtout qu'on pose mal le problème : S'il y a un  procès à faire c'est à la démocratie

http://www.lejournaldepersonne.com/2012/10/nobel-est-la-bete/

14/10/2012, 10:00 | Par JJMU en réponse au commentaire de Le journal de personne le 14/10/2012 à 04:49

Journal, pour la première fois, je lis de vous des conclusions claires qui me confortent dans mon opinion qu'il y a bien une réelle guerre des plus riches contre les plus pauvres, par tous les moyens possibles.

Je vous approuve donc sur ce commentaire-là.

Et...

... à suivre, donc, pour ce qui reste encore à dire et à faire contre cette guerre-là (où les couilles n'ont rien, mais alors rien à voir du tout, sauf à envisager la guerre sous le seul angle de guerre des sexes, ce qui serait, pour le coup, une grosse couillonnade que de le penser).

À bientôt peut-être.

Jean-jacques M’µ

14/10/2012, 06:11 | Par Annie Madarasz-Bauchet

J'ai été très surprise à l' annonce de ce prix Nobel de la Paix dédié à l' Union européenne.

Le moment est très mal choisi pour ce prix quand on sait ce qui se passe en Grèce, en Espagne, au Portugal et dans bien d'autres pays de l' Union européenne.

 

Les grecs ne subissent pas une guerre avec des "armes classiques" mais avec les armes d'une économie "libre et non faussée" qui fait des ravages dans les têtes, dans les cœurs et surtout dans les porte-feuilles des salariés. Crever de faim parce que le pays est en guerre envers un autre pays ou crever de faim parce que les banquiers en ont décidé ainsi, je ne vois pas de différence pour les victimes.

 

Ce prix Nobel de la paix est d'un cynisme incommensurable vis à vis des millions d'européens qui ont tout perdu avec la complicité des "zélites politiques, économiques et journalistiques".

La propaganda continue, j'espère que tous les peuples qui subissent cette violence économique vont se soulever. L'avenir de nos enfants dépendent de notre courage d'aujourd'hui. En face nous avons à faire à des prédateurs.

14/10/2012, 10:06 | Par JJMU en réponse au commentaire de Annie Madarasz-Bauchet le 14/10/2012 à 06:11

Oui, Annie, tout ce que vous dites est juste, et il nous faut le faire entendre autour de nous. Nos contemporains sont trop pris, hélas, dans cette douce certitude d'être dans le "bon camp", celui où l'on ne ferait pas d'omelettes sans casser d'œufs. Il est difficile de faire entendre celui qui ne veut pas entendre, et de faire voir celui qui ne veut pas voir, mais vos arguments me paraissent assez clairs et directs pour ouvrir les yeux de quelques myopes et pouvoir résonner dans la tête de quelques mal-entendants. Mais, bon, reste la grande masse des aveugles et des sourds. Et ça, c'est pas gagné !

Bien à vous.

Bon dimanche et merci.

Jean-Jacques M’µ

14/10/2012, 10:08 | Par L'Alchimique...

Tiens ! Aujourd'hui c'est porte ouverte sur la culture... de la méchanceté, de la duplicité humaine et de l'hypocrisie qui vous posent son salopard.

 

J'avais promis sur un autre fil, la semaine dernière je crois, de développer un peu plus sur les agissements d'un certain Prix Nobel qui était en réalité, une enflure de première.

 

Connaissez-vous un certain secrétaire d’État américain, intellectuel propre sur lui, ayant œuvré pour le bien de l'humanité au point de mériter, je vous le donne en mille, ni plus ni moins que le Prix Nobel de la Paix, en 1973, pour l'ensemble de son œuvre. (action positive pour conclure à la fin de la guerre du Vietnam ....et autres baratins) ?

 

Le problème réside dans le fait que ce garçon avait une face cachée, nettement moins reluisante.

 

L'honorable secrétaire avait théorisé et mis en pratique ce que l'on appelât à l'époque de l'exercice de son œuvre maligne..la Coopérative de la torture.

 

Le principe qui réunissait l'ensemble des polices politiques des pays sous influence américaine de l'espace sud-Américain, consistait à ce que par exemple la police politique argentine arrête un opposant argentin, le dépose dans un avion en partance pour la Bolivie..où l'attendait des représentants de la police bolivienne, qui le prenait en charge..le faisait parler ou non, et ensuite se débarrassait de son cadavre ,sans autre forme de procès.

 

La coopérative fonctionnait dans tous les croisements possibles, entre les pays appartenant à cette œuvre scélérate.

 

Vous avez tous compris, amigos ?

 

Oh ! J'allais oublier de vous dire que le vénérable enfoiré avait pour particularité connue mondialement, d'être l'obscur Henri Kissinger, âme damnée de Richard Nixon, himself !

Clin d'œil

 

14/10/2012, 10:08 | Par JJMU en réponse au commentaire de L'Alchimique... le 14/10/2012 à 10:08

Très bien ! très très bien... Il y a d'autres noms, mais celui-là est sans doute plus éclairant que les autres : le prix Nobel de la Paix est bel et bien le prix donné à la société libérale autosatisfaite qui s'autoproclame.

Ceux qui ne voulaient pas le voir devront bien ouvrir les yeux.

Merci à vous.

Jean-Jacques M’µ

14/10/2012, 10:12 | Par L'Alchimique... en réponse au commentaire de JJMU le 14/10/2012 à 10:08

Oh ! Jean-Jacques ..c'est cadeau !

Mes cordialités.

14/10/2012, 10:02 | Par Charles Petout

Tout à fait d'accord avec le titre de ce billet : de même que l'état de bonne santé ne se réduit pas à l'absence de maladie, mais consiste en un sentiment de bien-être général (physique et psychique), de même l'état de paix ne se réduit pas à l'absence de guerre sur le territoire européen. Peut-être que l'Europe rêvée par Schman et Monnet aurait mérité ce prix, mais celle que nous subisons ne sert que les intérêts des partisans du gouvernement mondial (Goldman Sachs, groupe Bilderberg, etc.).

14/10/2012, 12:35 | Par Eric ARNOU

Quelle haine !

Ah quell haine de l'Union Européenne dans ces commentaires. Et bien moi, 61 ans, porteur de mémoires affreuses de mes parents et grands parents sur les guerres passées, et tout en restant très critique sur l'Union, je dis : l'Europe n'est pas le problème, l'Europe est la solution. Son mode de régulation pacifique des conflits méritait bien le Prix Nobel. Je n'ose imaginé dans quelles perspectives nous serions en ce moment sans ce mode de régulation, fragile, imparfait, trop dominé par les libéraux mais oh combien très utile malgré tout. Mais il est vrai que le nationalisme est tellement plus flamboyant !

14/10/2012, 16:15 | Par sinoué en réponse au commentaire de Eric ARNOU le 14/10/2012 à 12:35

 

Après tout vous avez raison, Kissinger a eu aussi le prix Nobel de la paix...imparfait pour imparfait, faisons un présent à l'Europe!

L'esprit du Nobel n'étant plus le noble esprit.

J'aime l'Europe, mais pas celle qu'elle devient aujourd'hui. Nous sommes en guerre économique, la démocratie chancèle, cela fait autant de ravage et ce n'est que le début malheureusement... 

14/10/2012, 16:32 | Par Claude DOUCET

Ma mère est morte le 16 janvier 2102 à 95 ans. Née sous une guerre, elle en a vécu une seconde. Son plaisir de vieille dame c'était de manipuler toutes ces pièces des autres pays. Et elle me disait : tu vois, quand tu étais petit on disait les boches et maintenant je paye mon pain avec les mêmes pièces qu'eux.

Je suis certain qu'elle aurait été fière de cette décision du Comité Nobel, elle qui, en pleine possession de ses moyens intellectuels m'a écrit quelques jours avant de mourir paisiblement : tu vois, mon temps à moi est fini, tu n'a pas connu la guerre et j'espère que tes petits enfants ne la connaîtront pas non plus.

Quand je lis toutes ces réactions qui crachent sur cette décision, j'ai un peu l'impression que c'est ma mère qu'on insulte.

15/10/2012, 11:17 | Par zorbeck en réponse au commentaire de Claude DOUCET le 14/10/2012 à 16:32

Merci pour votre commentaire, et sachez qu' a mes yeux il n' y a pas que la memoire de votre mere qu' on insulte.

Car il ne faut pas se tromper sur les jeremiades en cours, le message est assez clair et peut se resumer simplement: si ca va mal, c'est a cause des autres et nous n'y sommes pour rien, nous les vertueux incompris. Et si la France ne sait pas s'adapter au monde du XXIeme sicele c'est forcement parce que le monde du XXIeme siecle ne sait pas s'adapter a la France, pas la peine d'aller chercher plus loin.

Quand ce n'est pas a cause du liberalisme et de la concurrence, source de tous nos maux chaque fois que nous n'avons pas le dessus, c'est forcement a cause de l'Etranger, sous toutes ses formes. A commencer par les Allemands qui bossent de trop - une facon commode de dire que nous ne faisons pas assez d'efforts - et qui poussent l'arrogance a refuser de financer une myriade de fonctionnaires que l' Etat grec a genereusement embauche en voulant refiler la note a d' autres (pour le fun, je serais curieux de savoir combien de fonctionnaires francais accepteraient une reduction de leur salaire pour pouvoir financer celui de leurs homologues grecs: en France la solidarite est toujours tres forte mais uniquement quand il s'agit du portefeuille d' un autre). Ou bien a cause des Anglais, ces pervers polymorphes qui offrent aux jeunes francais (ils sont plus de 100000 a Londres) tous les boulots que nous sommes incapables de leur offrir ici en France, je veux dire au commun des mortels qui manquent de relations bien placees dans le copinage UMPS, base de la promotion sociale et de l'avenir radieux bien de chez nous...

Effectivement, a lire les conneries qui s' etalent a longueur de fora et annonciatrices de bien pire, je suis assez nostalgique des propos de votre mere. La mienne est orpheline de guerre et ses souvenirs tenaces vont dans le meme sens. A croire qu'a force de s'admirer le nombril dans le confort petit bourgeois qui va avec, le peuple de France, ankylosé dans un passeisme myope d'autant plus dangereux que le monde change vite, ne soit de nouveau plus capable de regarder l'horizon en dehors d'un repli sur soi et audela de la ligne bleue des Vosges...

Alors oui si venir rappeler l' absence de conflits majeurs ici en Europe en 67 ans est source de tant d'indignations cela en dit gros sur les consequences a venir qu' une telle indignation implique. Les traces indelebiles des inconcevables charniers de la premiere guerre mondiale non loin d' ou j'habite sont la pour le rappeler mais personne ne veut les voir.

15/10/2012, 14:56 | Par gisbert

Le titre de l'article est vraiment injuste et le contenu de l'article mélange tout ! Comme d'habitude quand on fait des confusions grossières, on tape sur un bouc-émissaire pour mieux relâcher son amertume.

Oui l'UE mérite le prix Nobel car - voyez-vous - la coopération économique plutôt que la guerre a effectivement permis aux Européens d'arrêter les anneries qui conduisaient les peuples à se haïr et s'entre-tuer à chaque génération !

La paix inter-nations dure ainsi depuis 70 ans soit 3 ou 4 générations de suite. C'est la toute première fois que ce bouleversement des mentalités se produit depuis 2000 ans ! Vous ne pourrez jamais affirmer que ce n'est pas grâce à l'UE. Jamais !

Si vous souhaitez critiquer l'UE et sa politique bureaucratique et monétaire, alors lâchez vous MAIS sans vos amalgames douteux consistant à retirer du crédit à la mission de paix à laquelle l'UE s'est attelée depuis 1957 (et son ancêtre la CECA avant elle)

 

Newsletter