Ven.
01
Aoû

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Une lueur d'espoir pour la 6ème République ?

 

 

Au moment d'écrire ces lignes, il faut bien le dire..., bien qu'incertain, notre avenir n'est pas bouché.
Bien au contraire, il coule, et c'est une joie.


Beaucoup de patience, de persévérance, d'abnégation même !
Il a fallu affronter des abîmes insondables, des culs de sac, des chausse-trapes, des tiroirs à double fond, et des fonds très... oui, très profonds.

Nous avons frolé la perte de sens !, de mémoire !!... de langage..!!!
Mais nous avons trouvé... une lueur d'espoir...
La preuve.

Au bout de nos efforts, nous avons trouvé la lumière.

Et le cours appaisé des petites sources qui font les grands fleuves.

 


Maurice et Félix ne sont plus sans carafe, leurs aventures peuvent continuer.

 

(Pour revivre pleinement les aventures haletantes de nos héros, cliquez ici.)

 

 

 

Tous les commentaires

28/08/2011, 18:34 | Par Bernard Colin

Vous voyez, les gars.

On vous l'avait bien dit.

Une des plus belles université d'été, possibles, souhaitables, et même probables.

28/08/2011, 19:14 | Par samines en réponse au commentaire de Bernard Colin le 28/08/2011 à 18:34

C'est clair....

Bravo à tous et à toutes.

28/08/2011, 19:19 | Par Néfertari...Partie.

"Terre ! Terre !" qu'il a crié le Maurice.

Sacré Maurice....

Mais la lumière fut.

28/08/2011, 19:44 | Par Jean-Claude Charrié

Lorelei

C'est énaurme !!!!!

28/08/2011, 19:51 | Par Néfertari...Partie. en réponse au commentaire de Jean-Claude Charrié le 28/08/2011 à 19:44

Mince ! On a noyé la Communale !!! On lui avait pourtant dit au Maurice de ne pas bouger les cailloux du ruisseau ! Surpris

28/08/2011, 21:12 | Par silenceontourne

Salut!

Allons, ça rigole pas!

Je ne comprends plus comment ce site est à ce point aveugle....

Il y a plein de sites parlant de sixième république, et ils ne se fédèrent pas..

Chez Jean Marie Charron, j'ai commis un commentaire à ce propos, et foin de discussions y afférant. Le désert habituel mediapartien.

Dommage!

JCD.

PS. Vous -nous- n'écrivons que pour nous faire valoir, même de façon illusoire; le résultat ne nous concerne qu'à moitié, n'est-ce pas ?

28/08/2011, 21:55 | Par Jean-Claude Charrié en réponse au commentaire de silenceontourne le 28/08/2011 à 21:12

Oui... c'est pour cela que Maurice fait dans le concret... qui tâche... parfois.

Mais bon, comme dit l'autre "on ne fait pas d'omelette...".

 

Félix est beaucoup plus tortueux.

Une espèce d'idéaliste soupçonneux.

Mais c'est un bon gars.

 

Et Jean-Marie Charron... ?

29/08/2011, 02:12 | Par Bernard Colin en réponse au commentaire de Jean-Claude Charrié le 28/08/2011 à 21:55

@silenceontourne

Pas de grande rivière, sans petits ruisseaux.

no way

29/08/2011, 12:21 | Par Jean-Claude Charrié en réponse au commentaire de Bernard Colin le 29/08/2011 à 02:12

Et attention aux siphons..., très dangereux les siphons !

Redoutables.

 

D'un clic, petit rappel... pour mémoire.

 

 

29/08/2011, 12:27 | Par Néfertari...Partie. en réponse au commentaire de Jean-Claude Charrié le 29/08/2011 à 12:21

Un siphon phon phon....

Les toupines aussi faut s'en méfier. Parole d'experte !

29/08/2011, 14:42 | Par dianne en réponse au commentaire de Néfertari...Partie. le 29/08/2011 à 12:27

Salut les gens... Et bien il s'en est passé de belles "après". Des héros que vous êtes, des--héros. Sans liaison, hein, pas confondre.

29/08/2011, 17:39 | Par Jean-Claude Charrié en réponse au commentaire de dianne le 29/08/2011 à 14:42

Hello Dianne Sourire,

Héroïques, oui... nous sommes héroïques.

Bien qu'obscurs.

Voire tâtonnants.

Mais il fallait en avoir le coeur net, c'est chose faite, maintenant nous le savons, il y a une issue.

29/08/2011, 19:59 | Par dianne en réponse au commentaire de Jean-Claude Charrié le 29/08/2011 à 17:39

Voire même plusieurs ! Rire

29/08/2011, 22:46 | Par Néfertari...Partie. en réponse au commentaire de dianne le 29/08/2011 à 19:59

Coucou Dianne, Sourire

T'as vu comment qu'on était beaux avec nos sacs poubelles et nos casques ? Rire

Un chouette moment, vraiment. On a rampé dans la glaise, dans l'eau... et dans l'obscurité, le silence, la quiétude. Faire corps avec la roche, le relief, s'adapter, progresser, attendre l'autre... Et puis le retour à l'air libre.... Comme une renaissance.

La prochaine fois, on t'emmène.

Salutations à Monsieur Dianne.

30/08/2011, 11:11 | Par dianne en réponse au commentaire de Néfertari...Partie. le 29/08/2011 à 22:46

C'est vrai que cet endroit somptueux mérite un plus long séjour... et que les puissances accueillantes ont l'art et la manière de donner à l'affaire un p'tit goût de r'venez-y... :-)))

Quant à la qualité du débat : une université d'été qui en vaut d'autres. ;-)

Même pas possible de partager les photos : connexion qui doit marcher au gaz, un truc comme ça...

29/08/2011, 13:42 | Par Bernard Colin

Et gare au canal !

surtout historique

29/08/2011, 22:47 | Par Néfertari...Partie. en réponse au commentaire de Bernard Colin le 29/08/2011 à 13:42

Surtout histor hic ! Celui là, il pardonne pas.

29/08/2011, 23:27 | Par Bernard Colin en réponse au commentaire de Néfertari...Partie. le 29/08/2011 à 22:47

Tu veux dire

y s'tord, hic ?

30/08/2011, 10:26 | Par Jean-Claude Charrié en réponse au commentaire de Bernard Colin le 29/08/2011 à 23:27

Et voilà !...

 

Nous assistons impuissants à la régression tant redoutée vers le stade végétatif... comment deux êtres apparemment doués de raison se laissent aller insensiblement au bafouillage d'onomatopées incompréhensibles, détruisant sur leur passage inconséquent des milénaires d'évolution civilisatrice.

Ce ne seront bientôt plus que des paramécies cavernicoles.

 

La question se pose alors, les paramécies sont-elles aptes au dialogue civil et à la démocratie ?

Accessoirement, qu'est-ce qu'une paramécie de gauche ?

30/08/2011, 11:15 | Par dianne en réponse au commentaire de Jean-Claude Charrié le 30/08/2011 à 10:26

Et ben voilà, le thème de la future rencontre est blindé.

Thèse, antithèse, synthèse, euh... prothèse, vous avez trois heures... :-)

30/08/2011, 11:30 | Par Jean-Claude Charrié en réponse au commentaire de dianne le 30/08/2011 à 11:15

C'est exactement ce que je m'en vais répondre à l'outrecuidant ci-dessous.

30/08/2011, 11:55 | Par Néfertari...Partie. en réponse au commentaire de Jean-Claude Charrié le 30/08/2011 à 10:26

Paramécie cavernicole ! Mon rêve ! Rire

Avoir de grands cils et ne rentrer dans aucune case génétique ! Par contre, le côté assexué ne m'emballe pas... Pas très décidé

30/08/2011, 10:55 | Par Bernard Colin

Elle gigote à gauche du microscope

30/08/2011, 11:31 | Par Jean-Claude Charrié en réponse au commentaire de Bernard Colin le 30/08/2011 à 10:55

Oui certes... nonobstant cette observation rigoureuse et d'une rare perspicacité, pouvons-nous en déduire qu'elle est authentiquement de gauche ?
Permettez-moi professeur d'en douter.
Il conviendrait pour en être certain de mesurer les effets de ce gigotage.
Entraine-t-il une reptation ?
Ou bien la bête ne fait-elle que du surplace ? Auquel cas il ne s'agirait donc que de soubresauts. Un appareil binoculaire serait alors nécessaire pour en apprécier l'amplitude.
S'il y a reptation, en revanche, il doit être possible d'en déterminer le sens. Mais on ne peut exclure que l'animal aille de l'avant, voire de l'arrière, et se refuse à toute progression latérale.
Il faut par ailleurs inclure l'hypothèse de combinaisons multiples entre toutes ces possibilités.
On le voit, cher professeur... en l'état, votre outillage conceptuel ne permet pas de rendre compte sérieusement de la complexité du réel.
Un séminaire s'impose.

30/08/2011, 13:01 | Par Bernard Colin

Oui, il y a urgence.

Premiers éléments de recheche:

Vos descriptions socio-paraméciques, cher maître, semblent sous-entendre que la source des reptations des individus observés, proviendrait d'une sorte de libre arbitre, d'une décision, voire d'une impulsion du sujet.

Or rien n'est moins sûr. Il est nécessaire de déterminer la cause des changements de position.

Première question, pourquoi toutes les paramécies observées ne sont-elles pas à gauche du microscope ?

Une des premières cause, me semble-t-il sont les conditions d'existence. Saupoudrez quelques microgrammes de nourriture, diffusez quelques degrés de chaleur, sur la droite de la plaquette, et vous verrez un déplacement massif. A condition, bien entendu de priver des ces mêmes avantages, celles qui se trouvent à gauche.

30/08/2011, 15:54 | Par Jean-Claude Charrié en réponse au commentaire de Bernard Colin le 30/08/2011 à 13:01

Inutile d'essayer de noire le poisson.
Je vous vois venir avec votre multiplication soudaine des sujets observés.
Je sens poindre la sournoisitude d'une tentative révisionniste.

Et le débat abscons sous couvert d'une improbabble sociologie comportementaliste.
Passons sur le saupoudrage... mais le coup du réchauffement... alors là !

Protozoaire vous-même !

Newsletter