Mer.
01
Oct

MEDIAPART

Connexion utilisateur

La France est-elle la mesure de toutes choses?

Peut-on, sous couvert d'objectivité cartographique, s'amuser à recouvrir le continent africain de petites France(s) kakis dans un journal télévisé ? Certains trouveront normal que la France soit ainsi chargée de « donner l'échelle » du monde en général, et de son ancienne colonie en particulier. Mais est-ce qu'on s'y prendrait autrement si on voulait représenter la Françafrique et la dimension impérialiste de l'opération militaire en cours ?

---

Le 17 janvier au journal de 20h sur France 2 apparait à l'écran une animation suprenante : pendant que « l'expert » Pierre Servent explique à David Pujadas que les groupes islamistes frappent un peu partout pour donner le sentiment qu'ils sont capables « d'ubiquité », une carte du nord de l'Afrique se déploie et se couvre soudain d'une, puis de deux, puis de trois cartes de France kakis. Il s'agit vraisemblablement de « donner l'échelle » à un moment où le commentateur aurait dû évoquer l'étendue du territoire - en disant par exemple : ces groupes opèrent sur une vaste superficie, grande trois fois comme la France. Mais la phrase ne vient pas. Le spectateur attentif assiste donc littéralement à une invasion de Frances sur le continent africain. Voici l'image qui résulte de cette animation, capture d'écran non retouchée et qui apparait à 13'44 du journal télévisé (dont le replay est encore consultable pendant quelques jours ici)



Et voilà ce que cela donne en séquence animée :


En plus d'évoquer désagréablement la Françafrique, cette représentation est très peu rigoureuse sur le plan cartographique. Le modèle de projection retenu est plus qu'approximatif et les cartes de France recouvrent les noms des pays africains (le Niger en devient presque invisible !).

Une version plus scientifique est donnée par le journal Le Monde le même jour dans son article Le désert malien, une zone plus grande que la France [abonnés] et illustrée par une image où les conventions cartographiques sont respectées. Mais il est vrai qu'en «projection équivalente» notre belle carte de France y semble tout à coup bien raplapla ;-)


Au final, c'est le dessinateur de presse italien Mauro Biani qui assure avec talent la synthèse de cette séquence de représentations cartographiques, dans un dessin publié par Libération et Cartooning for Peace : La France au Mali vue par les dessinateur de presse

 

Tous les commentaires

19/01/2013, 14:24 | Par Chris43

Non

19/01/2013, 15:23 | Par Béatrice Turpin

Encore une occasion de vous dire mille merci pour le sourire et petit rire que m'a provoqué votre billet! N'arrêtez jamais s'il vous plaît!

19/01/2013, 15:30 | Par Antoine Perraud

Bravo pour ce titre à double détente (Protagoras via Platon).

Par ailleurs, n'oublions pas que c'est avec la perte de “l'Empire français” que l'on se rabattit sur l'Hexagone ; appellation de remplacement fondée sur le seul pré-carré national...


Enfin, relevons que l'expert et journaliste Pierre Servent fut porte-parole du ministre de la défense Charles Millon (1995-1997).

20/01/2013, 12:41 | Par mère-grand

merci, la Parisienne. Ces images sont pour le moins choquantes !  Merci d'être en "éveil"

et, merci pour vos billets , chantés ou écrits .

20/01/2013, 12:52 | Par Jean-Louis Legalery

Que vous chantiez ou que vous écriviez vous êtes toujours aussi pertinente. 

20/01/2013, 16:31 | Par Anne-Marie F

C'est bien que vous en parliez, je me demandais si j'avais pas révé...

J'ai vu ces images et elles m'ont plus évoquées un message (subliminal) de possession et de puissance impérialistes qu'un rapport de proportionnalité.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

20/01/2013, 19:14 | Par Minesoudan en réponse au commentaire de passifou le 20/01/2013 à 17:46

@PASSIFOU

C'est la mégalomanie du colonisateur qui est ici illustrée. Un pays qui perd la tête périodiquement, se ressaisit, repart de plus belle dans la folie. Essayez un peu Bamako//Paris. On pense qu'il y a actuellement 1,8 millions d'habitants à Bamako, sans compter les Africains venus de tous les pays qui ont été embrasés par des années de désordre inutile. Mais quand l'armée française est arrivée à Konna, tous les journaux du pays en ont parlé. Konna ? Aucun Malien ne connaît ce coin. Je ne dirai pas un village, une ville. Personne ne sait ce que c'est. L'armée française est arrivée à Konna et a arrêté les terroristes. De qui se moque-t-on ? des Français. Bamako-Tombouctou ? On a laissé Tombouctou parce que ça obligeait les gens à lire René Caillé ! C'est loin. Pourquoi la France ne s'occupe pas de son pays ?

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

20/01/2013, 19:07 | Par Patrig K

En tous les cas, avec une Bretagne grossie à tel point, il y aura de la place à produire encore plus de cochon .. IncertainRigolant

Pour votre "alerte" à la propagande, c'est quotidien pour tout sujet ..

 

20/01/2013, 19:39 | Par gérard jacquemin

Les systèmes de projection cartographiques sont trompeurs, vous avez raison de le souligner et d'appuyer sur ce camouflet colonialiste. Il en existe une bonne demi douzaine (Mercator, conique, Lambert etc...) qui ne traduisent ni l'une ni l'autre la réalité sphérique de la planète mise à plat.

La carte est aussi manipulatrice lorsque qu'on représente les pays occidentaux (émisphère Nord) beaucoup plus gros que le continent africain l'amérique du Sud et même l'Inde qui deviennent tous petits dans la projection qui représente les méridiens parallèles et non convergents pour la majorité des planishères.

 

20/01/2013, 21:01 | Par gerald rossell

le dessin de Mauro est excellent

je ne manipule pas assez bien le copier coller

pour en faire cadeau à tous mes amis soit par face book soit par mes listes mels

et pourquoi il est bon ce dessin

parce que c'est de l'art.

21/01/2013, 11:21 | Par JEA JOUANY

La représentation cartographique de la planète n'est pas faîte pour des comparaisons mais pour s'orienter dans des déplacements ou situer tel ou tel lieu en leur affectant des coordonnées : Longitude et latitude.

Pour moi toute guerre est un constat d'échec. Toute action violente doit être condamnée, et si l'on est convaincu de cela il faut en assumer les conséquences en accueillant les victimes du terrorisme et en prenant garde que c'est l'acte qui est condamnable et éviter les liens trop rapide entre Islam et terrorisme.

Notre pensée ou nos croyances doivent conduire nos actes mais pas ceux des autres.

21/01/2013, 12:47 | Par chabada

Cette carte est une démonstration de force, une simulation de colonialisme à l’intention des Français plus qu’à l’intention des Africains.  Ainsi  ils retrouvent leur passé « glorieux » qui ressuscite, consolés et fières, ils acceptent les sacrifices de cette guerre et ses conséquences et tressent des lauriers à l’initiateur qui a changé de « consistance ».

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

16/02/2013, 11:36 | Par GitcheManito

je rouve ça assez honteur, la guerre n'est pas un jeu ! 

14/12/2013, 22:47 | Par Segesta3756 en réponse au commentaire de GitcheManito le 16/02/2013 à 11:36

Votre com donne sur un site de jeux, j'ai mis du temps à me débarasser des pubs !

14/12/2013, 22:46 | Par Segesta3756

C'est quand même marrant de voir que lorsqu'est proféré le mot "ubiquité", et qu'est dit que l'Aqmi va travailler à donner l'impression d'être partout, relativement à son action sur le territoire africain,  c'est à ce moment là que sur l'écran se produit la démultiplication des cartes de la France, comme si l'action de démultiplier les cartes avait comme effet le contrôle effectif du terrorisme, alors que l'invité du journal et est en train de dire exactement le contraire… qu'Aqmi va donner l'impression, donc qu'ils n'est pas réellement déployé sur tout le territoire ! c'est d'ailleurs le problème, le repérage. Donc cette démultiplication est effectivement issue d'un autre fil logique, subliminal, comme le dit un des commentaires sur le fil...

Newsletter