Ven.
28
Nov

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Rachat des dettes publiques par la BCE proposé par JL Mélenchon : une bonne solution ?

Face aux tenants de la rigueur budgétaire et du respect de la limitation du déficit public à gauche comme à droite en passant par le centre, on trouve des partisans d'un certain laxisme budgétaire et d'un financement des déficits publics par la création monétaire, via un financement direct par la banque centrale. D'un côté Marine le Pen qui prône la sortie de l'euro pour reprendre la souveraineté monétaire nationale, de l'autre Jean-Luc Mélenchon qui propose de permettre cette création monétaire au niveau de l'Europe, de la Zone Euro, sans pour autant sortir de l'euro. Est-ce possible, est-ce souhaitable ?    

En plein conflit d'intérêt, Nicolas Sarkozy ne devrait pas pouvoir être candidat à la présidence de l'UMP

Comment Nicolas Sarkozy peut-il prétendre à la candidature de la présidence de l'UMP, alors que ses intérêts financiers personnels sont opposés aux intérêts financiers de l'UMP ?

Derrière l'affaire Fillon-Jouyet, la faillite de Nicolas Sarkozy ou de l'UMP ?

"Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt", proverbe chinois qui pourrait s'appliquer à l'affaire Fillon-Jouyet. Pendant que les médias glosent sur qui a dit quoi et dans quelle intention, on en oublie l'affaire initiale, le vrai scandale d'Etat, celle du paiement par l'UMP de l'amende infligée à Nicolas Sarkozy pour dépassement de ses frais de campagne et du montant réel du dépassement, augmenté de 18 millions, révélé par l'affaire Bygmalion.

Comment faire une union nationale sans les partis ou en les transcendant ?

Le pays paraît bloqué. Les partis sont en crise et ne sont plus majoritaires même avec leurs alliés habituels. Pour affronter les grands problèmes du pays, il faut l'adhésion du peuple et sortir de la politique habituelle de la compétition des partis, se recentrer sur les idées, les grandes lignes de priorités. Mais comment faire ?

Parlez-moi d'amour (une Française dans la terreur stalinienne)

"Parlez-moi d'amour" est le titre d'un livre écrit par Lucile Gubler, publié en 2004 (prix Hugues Rebell en 2005) et récemment réédité aux éditions Anne Rideau, relatant l'histoire vraie d'une Française sous la terreur stalinienne, Anne-Marie Lotte, qui est la grand-mère de l'auteure. Lucile, mon amie, a aussi vécu en Russie sous la Pérestroïka.

Scandale HLM de Puteaux : Soutien à Christophe Grébert, lanceur d'alerte !

Ce mercredi 22 octobre 2014, 18 élus UMP de Puteaux attaquent Christophe Grébert, élu d'opposition du Modem, devant le Tribunal de Nanterre,  pour avoir révélé sur son blog que 50% des élus de la majorité municipale de Puteaux bénéficiaient de beaux logements HLM. Ils lui réclament 76 000 euros pour "violation de leur vie privée".

L'illusion de la théorie des marchés parfaits dans la mondialisation

Gaël Giraud nous parle dans cet article de "L'imposture économique" de Steve Keen, remettant en cause certaines croyances érigées comme des postulats, des théorèmes, dans la théorie économique néoclassique libérale. Selon cette théorie, les marchés auraient des anticipations parfaites sur tout et autoréguleraient naturellement l'économie dans une concurrence supposée transparente.

Faut-il choisir entre l’austérité et la croissance ?

C’est le grand débat économique du moment, aussi bien au sein de la droite que de la gauche, un débat qui forme une nouvelle ligne de clivage : 

Affaire Tapie-Adidas : selon la police, Tapie n'a pas été lésé par le Crédit Lyonnais

Le Monde vient de publier un article révélant un rapport de police récent qui atteste que Bernard Tapie n'aurait pas été lésé par le Crédit Lyonnais sur l'opération Adidas, contrairement à la thèse qu'il défend et qui a justifié la décision de l'arbitrage privé en sa faveur. Il était parfaitement au courant, le Crédit Lyonnais ne lui a pas caché l'option d'achat souscrite par Robert Louis-Dreyfus.

Dépense publique : une hausse expliquée par la protection sociale

 En ce moment où est challengée la politique de rigueur, de contention des déficits publics et des dépenses publiques, il est important de s'intéresser à la cause de la hausse de ces dépenses et à la pertinence des comparaisons internationales. Il est indispensable notamment de distinguer, au sein de ces chiffres, la part correspondant aux dépenses de protection sociale.

Newsletter