Dim.
02
Aoû

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Fin de trêve (Histoires de Roms 33)

J’étais horriblement pressée ce matin-là. Nous passions les voir en voiture, en coup de vent, avant de nous rendre à une réunion de famille, à une heure de Lyon. Ils allaient mal, car une nouvelle expulsion était, est, imminente. C’était une question de jours, et nous le savions.

A parte / apartheid (Histoires de Roms 32)

Je ne veux pas parler pour eux, ou parler en leur nom. Ils n’ont pas besoin qu’on parle à leur place. Ce ne sont ni des imbéciles, ni des animaux. 

S'unir (Histoires de Roms 30)

"Ainsi, en parlant, je dévoile la situation par mon projet même de la changer ; je la dévoile à moi-même et aux autres pour la changer ; je l'atteins en plein coeur, je la transperce et je la fixe sous les regards ; à présent, j'en dispose, à chaque mot que je dis, je m'engage un peu plus dans le monde,

Le Noël d'un bidonville (Histoires de Roms 29)

Nous y allions en espérant répandre un peu de joie et d'amour. Mais leur rendre visite "chez eux" en pleine période de Noël, ce n'est pas si simple.

Choses vues (Histoires de Roms 28)

Le 8 décembre 2012: première fois que j'ai vu de mes yeux un bidonville.

Cela fera donc deux ans, dans trois jours.

Chaleur (Histoires de Roms 27)

Il y a ce souvenir qui te revient parfois, par exemple dans ces périodes où les discours d'exclusion semblent revenir et revenir et s'enfler, et s'enfler jusqu'à donner l'impression de tout balayer sur leur passage. Ressac nauséabond. 

Newsletter