Sam.
20
Sep

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Photo: Promenade à Vendôme #2

The GM Detroit/HamtramckThe GM Detroit/Hamtramck © Christian Burkert

 

« Dans le Vendômois, la vallée du Loir devient enchanteresse... » ai-je lu dans /La France des routes tranquilles/ - Edition Selection du Reader's Digest (1980). Après tout, ça n’avait peut-être pas tant changé dans notre vieille province : « L'animation, le charme de Vendôme dominent .../… Le Loir, loin d'être une sorte de Loire au rabais, anime un bien aimable pays. »

 

 

OdileOdile © Philippe Andrieu

Odile Andrieu m’avait envoyé un « carton électronique » fort aimable pour la 6e édition des « Promenades photographiques  » qu’elle anime avec Guy Bourreau. « Attentive à la préservation de la planète, l’association Promenades Photographiques fait appel à des fabricants, laboratoires photographiques et des imprimeurs répondant à des chartes écologiques. » - ( Eco-photo ?) - « Toutes les expositions sont gratuites. - (Photo-sociale ?)

L’association des Promenades Photographiques, très attachée à ce principe, s’adresse à tous les publics : petits et grands, professionnels, passionnés et néophytes.» La gratuité?

Rêver sans compter et sans polluer !

Pour rêver, en regardant des photographies, qui peut ignorer l’existence de l’AOC « Coteaux du Vendômois » : 8 000 hectares pour une production de 426 000 hectolitres. Voilà du numérique qui chante à l’oreille !

 

 

A peine installé dans un « lovely » hôtel style années 60, je rattrape la troupe des officiels promeneurs dans les beaux restes de l'ancienne abbaye de la Trinité - « un chef d'oeuvre de l'art ogival » d’après Mr Reader Digest qui précise :

 

© Michel Puech

© Michel Puech

 

 

 

 

« Le clocher roman, isolé de l'abbatiale, contraste avec la façade de pur style flamboyant. » Ce n’est pas faux !

 

 

 

Le prix Mark Grosset des espoirs

Mark en RussieMark en Russie © Collection privée

 

C'est là, à Vendôme, que s’exposent les lauréats des écoles photographiques internationales. Depuis quatre ans, les écoles sélectionnent un étudiant de dernière année. L’ensemble de ces lauréats est présenté à un jury de professionnels qui décerne les prix Mark Grosset. (Qui est Mark Grosset ?)

 

Le prix est doté par « Alliance Loire » qui offre une semaine de résidence à chaque lauréat ainsi qu’une bourse de 1000 euros, Nikon les équipe et FRAM, le voyagiste, expédie le lauréat vers une destination de son catalogue. C’est bien, mais la Loire, comme chacun sait, n’a pas un cours abondant, il serait bon, que d’une autre source, jaillissent quelques milliers d’euros de plus pour donner le maximum de chance à ces espoirs de la profession.

 

Le prix Mark Grosset mêle photojournalisme et photographies… Euh… Bon… Comment dire ? Artistique ? Conceptuel ? Qu’on m’excuse mais je n’entends rien à cette photographie là. Elle ne me concerne pas. Journaliste, je suis, photojournalisme j’aime. Le reste ne me parle qu’exceptionnellement. Mais, tout est une question d'homme, de femme, de rencontre. Mark Grosset était un homme ouvert. Et, il aurait fait de belles rencontres à Vendôme.

 

J’ai donc vu « Last exit Detroit » de Christian Burkert, un reportage sur ce qui fut le centre mondial de l’industrie automobile. Ford, General Motors, Chrysler et autres concurrents ont fait de Detroit une ville jadis prospère et prestigieuse détruite par les émeutes raciales de 1967 et achevée par la concurrence asiatique.

 

« Last exit Detroit » de Christian Burkert

 

The Michigan Theatre was once a thriving place. Ironically it became a parking garage and a symbol for the decline of Detroit.The Michigan Theatre was once a thriving place. Ironically it became a parking garage and a symbol for the decline of Detroit. © Christian Burkert

 

The GM Detroit/HamtramckThe GM Detroit/Hamtramck © Christian Burkert
Community gardens sproud more and more in the city to oppose the blight and decay and to postively affect the people ...Community gardens sproud more and more in the city to oppose the blight and decay and to postively affect the people ... © Christian Burkert
A young man is cutting metal in an old industrial plant to sell it on the metal yard.A young man is cutting metal in an old industrial plant to sell it on the metal yard. © Christian Burkert

 

J’ai vu également « Dream within Boundaries: Tears of memories » de Khaled Hasan, reportage sensible sur la misère des personnes âgées, l’aide sociale inexistante et la naissance des « maisons de vieux ».

 

« Cette précieuse part de notre société est négligée (ndlr : les vieux, les vioques, les seniors…) et certaines personnes pensent qu’elles sont un fardeau. Dans les pays développés, nous voulons nous débarrasser de nos devoirs et de nos responsabilités … » C’est fou ce que les photojournalistes parlent bien de nos jours. Ils photographient bien mais s'expriment de plus en plus. En paroles et en geste.

 

Un mois plus tard, j’ai eu une intéressante mais très répétitive discussion avec mon oncle Paul - maladie d’Alzheimer - à ce sujet… Passons. Revenons au sujet

 

« Dream within Boundaries » de Khaled Hasan

 

“I don’t have family since I am still a bachelor”, smiled 73 years old, Mr. Ajim, and the barber cautioned him“I don’t have family since I am still a bachelor”, smiled 73 years old, Mr. Ajim, and the barber cautioned him © Khaled Hasan
At the end stage of their life most are unable to calculate what they gain or lost through their entire journey of life.At the end stage of their life most are unable to calculate what they gain or lost through their entire journey of life. © Khaled Hasan

 

Do you know Kulsum Bibi (an active freedom fighter of our liberation war…)Do you know Kulsum Bibi (an active freedom fighter of our liberation war…) © Khaled Hasan

 

© Khaled Hasan

 

Donc, ces deux lauréats là, je pense que Mark Grosset les aurait aimés, mais comment savoir. Depuis quatre longues années, il ne répond plus à mes mails.

 

Michel Puech 24 août 2010

 

En savoir plus?

 

------------------------

A l'oeil , blog du Club Mediapart,
s'intéresse essentiellement au photojournalisme, à la photographie comme au journalisme, et à la presse en générale. Il est tenu bénévolement par Michel Puech, journaliste honoraire (carte de presse n°29349) avec la collaboration de Geneviève Delalot, et celle de nombreux photographes et journalistes. Qu'ils soient ici tous remerciés.Tous les textes et toutes les photographies ou illustrations de ce blog sont soumis à des droits d'auteurs. Aucune reproduction même partielle n'est autorisée hormis le droit de citation conformément à la loi française. Pour d'éventuelles reproductions veuillez prendre contact. Vous pouvez retrouver A l'oeil sur Facebook, et sur le site de Michel Puech.

Pour rester informé sur les nouvelles publications, abonnez -vous à l'alerte

Tous les commentaires

25/08/2010, 10:24 | Par Tristan Guilloux

je découvre avec bonheur votre blog. Merci à vous

25/08/2010, 21:26 | Par brindavoine

Cela me permet de redécouvrir Vendôme. Qui me manque.

25/08/2010, 21:30 | Par Marielle Billy

Merci pour la promenade qui se poursuit.

Newsletter